Santé : L'ARGENT COLLOÏDAL : un antibiotique naturel Puissant


image description

L'argent Colloïdal un remède Miraculeux

L’ARGENT COLLOIDAL est le plus puissant antibiotique naturel connu puisqu’on le dit efficace contre plus de 650 agents pathogènes recensés à ce jour (bactéries, virus, champignons, etc…). Il est bactéricide, fongicide, antiviral, parasiticide, germicide et son efficacité d’action est énorme et  impressionnante. Ceci, que ce soit en usage interne, par voie orale ou externe. De plus, il ne provoque aucun effet secondaire connu et n’interfère d’aucune manière  avec une quelconque médication. La nouveauté depuis quelques dizaines d’années, c’est que les chercheurs se sont penchés sur ses propriétés et que les études prouvant son efficacité sont nombreuses et les preuves irréfutables. Excellent produit cosmétique, il détruit les virus, bactéries et microbes responsables des impuretés de la peau. 

 L’argent colloïdale - de A à Z :

Bactéricide hors pair, germicide par excellence, antibiotique naturel, l'argent colloïdal est source de plusieurs guérisons "miraculeuses" que les sceptiques ne sont pas prêts d'accepter.  Et pourtant, les faits parlent d'eux-mêmes. Se guérir d'une hépatite, d'un cancer, d'une vilaine grippe ou d'une affection de la peau? La réponse se trouve sous le couvercle dans une solution aqueuse qui renferme des ions d'argent et d'infimes particules d'argent dites colloïdales, c'est-à-dire en suspension.

 Les vertus de l'argent colloïdal sont connues depuis l'Antiquité. Les rois l'utilisaient en complément alimentaire (ils mangeaient dans des couverts en argent et donc ingéraient des particules). Dans les années 1940-1950, l'argent colloïdal était considéré comme antibiotique naturel. Il était utilisé pour détruire virus, bactéries, mycoses et champignons. L'argent colloïdal était prescrit pour traiter les rhumes, les angines, la grippe, la gastro...

RÉSULTATS SUR LA SANTÉ :

L’argent Colloïdal élimine + de 650 espèces de virus, bactéries, microbes, parasites, champignons, moisissures, et mycoplasmes, dont certains en MOINS DE 6 MINUTES !!


La préparation de cette substance ne requiert ni laboratoire, ni connaissances poussées en chimie ou en pharmacologie. Le tout peut être préparé avec des instruments et une technique dont la simplicité est déconcertante. Pas étonnant que le cartel pharmaceutique en interdise la vente dans plusieurs pays et qu'aucune recherche "officielle" n'ait été financée par ledit groupe!..
L'argent Colloïdal un remède Miraculeux - Visiter le Site L'argent Colloïdal :

 Son action "magique" s'accompagne de solides preuves scientifiques, si bien que des médecins ont pu déclarer :

L'argent est notre meilleure arme contre les microbes.

Dr Harry Margraf, (Washington University, St Louis)

L'argent tue même les souches résistantes aux antibiotiques et stimule la cicatrisation de la peau.

Dr Robert Becker, (Syracuse University, New York)

Le livre de Frank Goldman "Une arme secrète contre la maladie"


 Au milieu du XXème siècle, près d’une centaine de préparations pharmaceutiques à base d’argent avait été brevetées par les laboratoires. L’argent sous sa forme colloïdale était utilisé contre de nombreuses infections bactériennes aussi bien par voie interne que sous forme de gargarismes, de gouttes (nez, yeux, oreilles), d’applications externes locales pour favoriser la cicatrisation par exemple, et en injections dans certains cas spécifiques, comme lors de la pandémie de grippe espagnole de 1918.

 Comment agit l'argent colloïdal ?

En résumé, quand l’argent colloïdal se retrouve au contact d'un virus, champignon, bactérie ou tout autre pathogène monocellulaire, il le rend inactif en détruisant son enzyme du métabolisme de l'oxygène.

 La médecine officielle, elle, ne conteste pas ses vertus antibactériennes, mais estime qu’il pourrait être dangereux en s’accumulant dans l’organisme. Qu’en est-il exactement ?

 Pour ses adeptes, l’argent colloïdal est révéré comme l’un des remèdes naturels les plus efficaces pour prévenir et soigner de nombreuses maladies1. De nombreuses personnes souffrant de maladies chroniques ne jurent que par cette alternative aux antibiotiques.

 Il s’agit tout simplement d’une eau distillée contenant des particules d’argent microscopiques capables de pénétrer à l’intérieur des cellules et d’y détruire les virus et bactéries qui s’y trouvent cachés.




Argent colloïdal : ce que le cartel pharmaceutique nous cache :

Il était une fois… une histoire qui ne répondait pas au vieil adage, pourtant éprouvé, qu’est « Si ça semble trop beau pour être vrai, c’est que ça l’est ». Cette histoire, c’est celle de l’argent colloïdal. Bactéricide hors pair, germicide par excellence, antibiotique naturel, l’argent colloïdal est source de plusieurs guérisons « miraculeuses » que les sceptiques ne sont pas prêts d’accepter. Et pourtant, les faits parlent d’eux-mêmes. Se guérir d’une hépatite, d’un cancer, d’une vilaine grippe ou d’une affection de la peau? La réponse se trouve sous le couvercle d’une petite bouteille opaque dont la solution aqueuse renferme des ions d’argent et d’infimes particules d’argent dites colloïdales, c’est-à-dire en suspension. L’argent colloïdal élimine plus de 650 espèces de microbes, virus, bactéries, parasites, moisissures, champignons et mycoplasmes, dont certains en quelques minutes seulement. Le tout sans aucun effet secondaire nocif connu? Allons donc! Ce serait trop beau pour être vrai.

Nous gagnons grandement en liberté face au cartel pharmaceutique, tant financièrement qu’au niveau santé, car nous évitons ainsi les effets nocifs de la majorité des médicaments. Nous nous réapproprions un pouvoir de guérison efficace nous rendant ainsi autonomes face au système de « santé » actuel, et ce, pour un grand nombre d’affections.

 Dans l'Union Européenne, l'EFSA (European Food Safety Autority) a refusé d'agréer l'homologation comme complément alimentaire de l'argent colloïdal commercialisé sous la marque "silver hydrosol", concluant que la sécurité d'emploi n'a pas été établie.

Producteurs indépendants contre industrie pharmaceutique

L'industrie pharmaceutique est extrêmement puissante et solidaire. Ses lobbies à Bruxelles et Washington sont terriblement puissants. Leur objectif est d'imposer des molécules brevetées pour des vaccins et des médicaments, car ces brevets leur permettent de générer des chasses gardées hautement profitables. Leur objectif n'est pas d'éradiquer la maladie dans le monde, mais strictement leurs bénéfices. La chasse aux médecines naturelle et aux médecines douces est ouverte. Les producteurs indépendants de produits qui cherchent à améliorer votre santé et votre résistance à la maladie sont condamnés à disparaitre à plus ou moins brève échéance.
Le produit pourra continuer à être vendu sous une étiquette vantant un désinfectant ménager puissant ou comme assainisseur pour les chaussures et pour les pieds, mais le consommateur osera t'il boire se désinfectant pour chaussures, ou respirer le produit vendu pour lutter contre les champignons de ses semelles ? L'Argent Colloïdal va continuer d'exister... mais saurez vous le trouver ?
EAU POSITIVE est une petite entreprise née durant la crise de 2008. Sa taille permet de garder des liens suivis avec ses clients. Nous allons essayer de nous diversifier pour survivre, lorsque le couperet tombera, tranchant la tête des petits laboratoires indépendants. Notre savoir-faire est de créer un formidable désinfectant. Nous continuerons à vous en faire profiter autrement..

Nous gagnons grandement en liberté face au cartel pharmaceutique, tant financièrement qu’au niveau santé, car nous évitons ainsi les effets nocifs de la majorité des médicaments. Nous nous réapproprions un pouvoir de guérison efficace nous rendant ainsi autonomes face au système de « santé » actuel, et ce, pour un grand nombre d’affections..

Mais malgré toutes ces réussites, vous n’en entendrez pas beaucoup parler. Cela ne profite à personne et pourtant on dit que l’ARGENT est le nerf de la guerre, comme c’est curieux.

L’argent colloïdal ne remplace pas votre pharmacie, mais comme l’écrit le pharmacien Jean-Patrick Bonnardel dans son livre sur l’argent colloïdal, si vous deviez partir sur une ile déserte et ne choisir qu’un objet, un flacon d’argent colloïdal pourrait faire la différence.Argent colloïdal que vous appliqueriez sur une piqûre d’insectes, d’un animal venimeux ou d’épines de plantes, afin de prévenir l’infection.

    Argent colloïdal qui apaiserait vos brûlures.
    Argent colloïdal qui favoriserait la cicatrisation de vos blessures éventuelles.
    Argent colloïdal, qui sera le bienvenu en cas de problème buccodentaire.
    Argent colloïdal, qui ferait écran à une infection urinaire.
    Argent colloïdal, qui éviterait les complications bactériennes d’une gastro-entérite que vous pourriez bien attraper en milieu tropical.
    Indispensable, en conclusion, dans votre sac à dos, mais aussi, ne l’oubliez surtout pas, dans votre pharmacie familiale.



***

L’argent colloïdale peut être utilisé avec succès aussi sous forme de cure générale de purification et détoxification. Dans ce cas la dose peut varier de 1 à 4 cuillères par jour
 
Dans le cas de certaines affections graves et des maladies chroniques, la dose doit être adaptée en fonction de la réaction de l’organisme, sous la direction d’un médecin compétent. En général, toute quantité supérieure à 5 cuillères par jour est considérée comme « une dose thérapeutique ». Certains thérapeutes relatent qu’ils ont donné avec succès, à des patients ayant des affections graves, considérées incurables, jusqu’à 450 ml d’argent colloïdale (10 ppm) par jour, pendant deux semaines!
Dans le cas de quelques brulures mineures, une accumulation d’argent colloïdale dans l’organisme peut accélérer la guérison, réduit la possibilité des infections et des cicatrices.
Dans certains cas médicaux graves, comme les gangrènes, les médecins ont utilisé plusieurs fois l’injection de la zone affectée. Beaucoup de cas de sauvetage des membres infectés à l’amputation, au moment où le traitement avec l’argent colloïdale a été initié, ont été rapporté. 



 
 




« L'Argent Colloïdal: Tests comparatifs ! »
En 1999, une étude comparative a été menée au laboratoire de microbiologie de l'Université de Brigham Young par le Professeur Revelli, comparant les performances des antibiotiques les plus réputées et un Argent Colloïdal commercialisé aux Etats Unis, sous la marque ASAP.
L' "Argent-colloïdal" s'est révélé être le plus efficace des bactèricides, avec le spectre le plus large.


test comparatif argent colloidal contre antibiotiques

Dans le tableau ci-dessous, deux tests différents, menés dans les laboratoires de Microbilogie Utah & Iowa montrant la vitesse d'action de deux solutions d'Argent-Colloïdal.

test-bactericide
Le second test étant effectué sur des colonies très importantes de bactéries, toutes éradiquées en quelques minutes par l'argent colloidal.

Les différentes études menées dans les services de microbiologie en occident ont fait la preuve de l'efficience de l'argent colloïdal comme bactéricide, virucide et fongicide. Ce produit miracle allait il devenir la panacée universelle, une fontaine de jouvence ou l'élixir de longue vie, reléguant dans les placards les médicaments moins efficaces ?
C'est ce que certains ont cru.

***

Effets secondaires :

Il n’est pas prouvé qu’ils existent des effets secondaires de la thérapie avec de l’argent colloïdale, car il n’est pas toxique et il n’affecte pas le foie, les reins ou un autre organe du corps. L’argent colloïdale n’interagit avec aucun autre médicament ou remède. Il est éliminé par les reins, le système lymphatique et le système circulatoire, après une période d’ingestion.

Dans le cas de l’utilisation de certaines suspensions d’argent avec des particules de grandes dimensions (plus de 0,4 microns) l’élimination peut durer plus longtemps ou même des accumulations d’argent peuvent se produire dans l’organisme; celle-ci n’ont pas d’effets secondaires nocives sur l’état de santé, mais peuvent mener, théoriquement, à des pigmentations gri-bleuâtres de la peau, après des années de consommation excessive. De même, la consommation excessive des sels d’argent a produit dans certains cas des effets similaires, connus dés le XIXème siècle sous le nom d’Argyrie. C’est justement pour cela qu’on NE recommande pas l’usage des sels d’argent, ni l’usage des sels pour accélérer le processus d’obtention de l’argent colloïdale.

Du au fait qu’il est absorbé dans le sang avant d’arriver dans le gros intestin, l’argent colloïdal n’affecte pas la flore bénéfique du tracte digestif, s’il est administré dans des quantités raisonnables. Dans le cas d’une dose plus grande de 75 ml par jour (10 ppm) des diminutions de la flore intestinale ont été, quand même, rapportées. Dans le cas de doses de choque l’administration supplémentaire de «  pro-biotiques » peut être nécessaire.

 ***


Voici une liste non exhaustive (recueillie sur le Net ) de pathologies pour lesquelles l'argent colloïdal s'est avéré efficace:

Grippe, sinusite, rhume, streptocoques, staphylocoques, acné, eczéma, fièvre, brûlures, cystite, infections en tous genres (yeux, oreilles, peau, etc…), dermatites, diarrhée, dysenterie, herpès, pneumonie, angine, amygdalite, zona, bronchite, méningite, blessures ouvertes, malaria, tuberculose, grippe, pneumonie, cancers de la peau, conjonctivite aiguë contagieuse, gale, psoriasis, piqûres d’araignées, infections vaginales, infections des voies urinaires, zona, ulcère, brûlures faciales, intoxication alimentaire, maladie de Lyme, pellicules, asthme bronchique, conjonctivite infections de l’oreille, propriétés rajeunissantes avec disparition des taches de vieillesse, maladie de Crohn, coup de soleil, mycoses, acné, cancer de la peau, verrues, arthrite des genoux, caries, plaque dentaire, kyste, abcès dentaires, hépatite C (plusieurs témoignages), sinusite chronique, hidrosadénite  suppurante, zona, acné rosacée, cellulite, HIV, herpès, aphtes, arthrite dégénérative du genou droit, œdème du genou, asthme, diabète amélioré, arthrite envolée, tumeurs (hémangio sarcome) d’un chien, disparue, Bactérie hélicobacter pylori dans l’estomac, pneumonie chez un poulain, varicelle, tumeur cancéreuse (lymphome), infections chroniques des reins et de la vessie, allergies, acné kystique, teigne, mycoses du pied, bronchite, terrible cas de cellulite, angines, pied d’athlète, pneumonie chez des animaux, conjonctivites chez un cheval, un chat, fibromyalgie, mycose des ongles, pneumonie virale, grave infection hépatique, infections vaginales (levures), stérilité, énorme tumeur chez une chatte, coups de soleil, hémophilie, porphyrie, plaie gangrenée, candidose, kystes des ovaires, herpès oculaire, sclérose en plaques, etc…


Les vertus antiseptiques de l’argent colloïdal sont louées depuis l’Antiquité

Dès l’Antiquité, on prit l’habitude d’utiliser des contenants et des couverts en argent afin d’améliorer l’hygiène et de favoriser l’asepsie de ce qui était servi aux souverains et à l’aristocratie des empires mésopotamien, grec et romain. Grecs, Perses et Romains utilisaient des récipients en argent pour stocker divers liquides (eau, vin, etc…) destinés aux souverains et à l'aristocratie. Ces liquides conservaient ainsi leur fraîcheur et leurs qualités plus longtemps que dans d'autres récipients. L'argent servait aussi à fabriquer des ustensiles de table et de cuisine, une tradition qui s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Il semble qu'ingérer ainsi régulièrement d'infimes particules d'argent contribuait à renforcer l'immunité vis-à-vis de certaines maladies.

 

Hippocrate lui-même, « le père de la médecine », préconise dans son « Corpus Hippocraticus » l’utilisation de la fleur d’argent (poudre d’argent) sur les blessures pour une meilleure cicatrisation.
De nombreux exemple nous montre que l’utilisation de l’argent était très courante en médecine traditionnelle pour le soin des plaies, des brûlures des infections… En Macédoine, par exemple, on appliquait une plaque d’argent pour favoriser la cicatrisation des plaies, les médecins arabes du moyen âge utilisaient l’argent pour réduire les palpitation ou la rétention hydrique. Mais Pline l’ancien, Avicenne, Gerber et Paracelse décrivent eux aussi les effets positifs de l’argent sur la santé.
Cette utilisation se normalise et c’est au XVIIIe siècle que l’utilisation de l’argent en médecine prend son essor. On l’utilise couramment dans le traitement pour soigner la plupart des affections cutanées. Au XIXe siècle on recenserait plus de 60 préparations pharmaceutiques qui comportent de l’argent.

Au fil des siècles, l’argent métal a toujours conservé ce rôle dans les pratiques quotidiennes. Parmi les traditions les plus connues, celles de la théière en argent pour préserver les fonctionnaires et officiers de l’Empire britannique des miasmes présents dans les colonies d’Asie du sud, celle de la pièce d’argent placée au fond des bidons de lait ou dans les gourdes des pionniers de l’Ouest américain. Très récemment encore, dans la deuxième partie du XXe siècle, lorsque les pharmaciens préparaient des potions ou des onguents dans les arrière-boutiques, ils mettaient au fond du pot une feuille d'argent. N'importe quel pharmacien quinqua ou sexagénaire vous le confirmera.
Le bien fondé de ces pratiques populaires a été démontré par les recherches modernes. On a pu déterminer que l'Argent métallique se dissout dans l'eau à un taux d'environ 10 parties par milliard, soit 10 ug par litre, et que cette dose pourtant extrêmement faible (0,01 ppm) tue les colibacilles et les salmonelles. C'est le principe même de l'Argent Colloïdal.

En 1928, renouant avec la tradition, GA. Krause eut l'idée de placer un revêtement d'argent dans les systèmes de filtration à usage domestique. En 1929, un autre chercheur, le Dr Albert Schweitzer, rapporta que tous les pathogènes se trouvaient éliminés quand l'eau était traitée avec des particules d'argent porteuses d'une charge électrique. Le terme argent colloïdal n'était pas encore en usage, l'Eau Positive non plus. Il démontra également que ce traitement n'était pas nocif vis à vis des micro-organismes bénéfiques.
Aujourd'hui, les meilleurs filtres à eau emploient l'argent pour éviter la contamination des bougies filtrantes et de nombreuses compagnies aériennes utilisent ce filtre à bord de leurs avions. La NASA a choisi un système de traitement de l'eau à base de colloïdes d'argent pour ses navettes spatiales. Les Russes utilisent également l'argent colloïdal pour stéréliser l'eau à bord des navettes spatiales.
Aux Etats Unis, certaines villes ont choisi l'argent pour le traitement des eaux usées et des piscines. Au Nébraska, on a démontré l'efficacité de l'argent colloïdal en décontaminant un bassin volontairement pollué par le colibacille. Passant dans des filtres équipés d'électrodes d'Argent, cette eau a été totalement purifiée en l'espace de 3 heures.
Des études ont révélé que les réseaux internes de distribution d'eau dans les hôpitaux étaient les principaux responsables de la « maladie du légionnaire », une espèce de pneumonie, acquise à l'hôpital. La plupart des grands hôpitaux américains ont installé des système d'ionisation argent/cuivre, qui ont permis d'éradiquer la « legionella pneumophilia » de leurs réseaux d'eau chaude. Ces systèmes sont bien sûr parfaitement homologués par les autorités concernées.
Au Japon, l'argent est utilisé dans plusieurs technologies de purification de l'air dans les lieux de travail ; il participe à la lutte contre les toxines de l'air et autres poisons industriels.

Très récemment encore, les pharmaciens mettaient une feuille d’argent au fond du pot pour assurer une parfaite asepsie de leurs préparations.

A chaque fois, le but recherché était de tuer les microbes et les bactéries grâce à l’argent métal.

Très tôt, l’argent a également occupé une place de choix dans les pharmacopées orientale et européenne. Hippocrate, Avicenne, Gerber, Paracelse, les plus grands médecins de l’histoire ont utilisé l’argent sous différentes formes pour soigner blessures et maladies.



 L’argent Colloidal et les Plantes


 
Les essais de l’argent colloïdal sur les végétaux sont très positifs. L’argent colloïdal est efficace contre les bactéries, virus et moisissures qui attaquent les plantes, les fleurs et les fruits. Les légumes du potager peuvent être pulvérisés avec de l’argent colloïdal afin de remplacer un traitement fongique ce qui ne laisse aucun résidu toxique contrairement aux sprays chimiques vendus dans le commerce. De plus les fruits et légumes pourront être consommés immédiatement et sans danger.

L’argent colloïdal sera très utile pour la germination des graines en empêchant les moisissures d’attaquer le germe et il stimulera la croissance des racines en les gardant saines. L’argent colloïdal peut être utilisé pour allonger considérablement le temps de conservation des fleurs coupées en en ajoutant dans un vase. L’argent colloïdal  tue  les agents pathogènes dans l’eau qui sera absorbée par les fleurs jusqu’au niveau cellulaire. L’argent colloidal travaille également en interne pour finir de tuer les pathogènes restants..

***

Il peut être appliqué directement et non dilué dans les yeux comme dans les oreilles ou le nez.

Mais son action ne se limite pas aux phénomènes infectieux. Cette action s’accorde très bien avec la philosophie de la naturopathie, car elle se poursuit en tonifiant le système immunitaire ce qui le rend extrêmement intéressant. On soigne ici le terrain, donc ce n’est pas une action purement anti-symptomatique, c’est une action globale.

C’est un produit très simple que l’on peut fabriquer chez soi, qui n’engendre que peu de profits aux « décideurs » que sont les grands labos, donc n’en attendez pas de grosses publicités. " Les hommes sont vexés que la vérité soit si simple" GOETHE. Il était connu depuis longtemps, mais les techniques d’affinage modernes lui ont conféré un degré d’efficacité et d’innocuité inconnu jusqu’alors. Il s’agit en fait de fines particules d’argent en suspension ou dissoutes dans de l’eau distillée. Mais ces particules atteignent des tailles inférieures au nanomètre, c’est à dire au millionième de millimètre. Et ces particules ultramicroscopiques sont capables de pénétrer à l’intérieur des cellules et d’y détruire les virus qui s’y trouvent cachés..

Les effets secondaires des antibiotiques ont été nombreux car ils affaiblissent le système immunitaire et créent de nouveaux problèmes, comme les myco-infections (candida albicans). Notre flore intestinale est décimée et cela laisse la porte ouverte à tout un tas de désagréments. En 1992, des statistiques ont montré que plus de 13000 malades sont morts aux Etats-Unis suite à une infection provoquée par des souches résistantes aux antibiotiques. Mais si un jour c’était l’argent colloïdal qui supplantait les antibiotiques, ce serait un désastre pour les industries pharmaceutiques car cela les priverait de revenus considérables. Aussi n’attendez pas de grosses pubs à ce sujet.

Et pourtant voici quelques propriétés de l’argent colloïdal :

- Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et immuno-suppressives, il soulage immédiatement brûlures, ulcères, allergies, piqûres d’insectes, dermatites, hémorroïdes, etc…

Il accélère la cicatrisation des brûlures et des blessures.

Il peut être incorporé dans la structure de pansements extrêmement efficaces.

Il favorise la régénération osseuse et tissulaire.

Il stimule le système immunitaire.

Il contribue à la purification de l’eau et de l’air.

Il peut être utilisé comme désinfectant des eaux usées et des piscines.

Il peut être utilisé  sur les plantes et les animaux.

BREF HISTORIQUE :

Le magasine de littérature médicale H.E.L.P.ful News a publié une liste des diverses maladies traitées avec succès par l’argent colloïdal : Amygdalite, angine, appendicite, blennorragie, blépharite, catarrhe nasal, colite, coqueluche, cystite, diarrhée, diphtérie, dysenterie, eczéma (diverses formes), furonculose, grippe, hémorroïdes, impétigo, intestins, (troubles intestinaux), leucorrhée, syndrome de Ménière, méningite cérébro-spinale, ophtalmie purulente des nouveaux-nés, affections de l’oreille, phlegmons, hypertrophie de la prostate, prurit anal, pyorrhée alvéolaire, rhinite, rhumatismes inflammatoires, scarlatine, septicémie, teigne, typhoïde, ulcères septiques, verrues, irritations de la vessie.

Le Dr Searle déclare qu’il protège les lapins d’une dose de toxine tétanique ou diphtérique 10 fois supérieure à la dose mortelle.

Le Dr W.J. Simpson a expérimenté in vitro les propriétés germicides du collosol argentum sur le bacille de la typhoïde. Toutes les cultures furent tuées en 2h avec 10 ppm. (Parties par million)

Le Dr Van Amber Brown note 2 actions thérapeutiques : 1) C’est un puissant germicide ; 2) Il stimule le système immunitaire. L’autre effet constaté est la leucocytose (augmentation des globules blancs), ce qui dénote une stimulation du système immunitaire.

Le Dr Becker a montré que l’argent colloïdal permettait aux os fracturés ou écrasés de se régénérer plus rapidement et plus complètement qu’avec tous les autres traitements utilisés jusqu’ici.

Toujours le Dr Becker atteste la régénération des tissus selon trois étapes :

- Inactivation des bactéries ou des mycobactéries.

- Action de l’argent sur les fibroblastes qui les fait repasser à l’état embryonnaire, celui de cellules-souches, composantes universelles dont le rôle consiste à produire de nouveau tissus.

- Les ions d’argent forment un complexe avec les cellules vivantes autour de la blessure pour produire des cellules-souches immédiatement convertibles. Le résultat net de cette conversion est que les cellules-souches fournissent toutes les composantes nécessaires à la restauration complète de toutes les structures anatomiques.

Le Dr Becker en conclu qu’aucun traitement connu ne permet d’obtenir des cellules embryonnaires (cellules-souches) en nombre suffisant pour produire une véritable régénération des tissus endommagés ou détruits chez les humains ou chez les animaux. Cela indique également un potentiel pour la régénération d’organes internes tels le cœur, le cerveau ou la moelle épinière.

Dans les années 70 un radiologue de Stockholm, le Dr Björn Nordenström a démontré l’action de l’argent sur les tumeurs cancéreuses, il a pu constater qu’il arrivait à réduire la masse de ces tumeurs. L’action de l’argent sur les cellules cancéreuses fut confirmée par le Dr Becker en 1979. C’est sous l’action d’un effet électrique combinée à des ions d’argent que ces résultats ont été obtenus, c’est un traitement électro chimique.

Le Dr Robert Brooks (Nouvelle-Zélande) découvre que des composés d’argent étaient potentiellement cytotoxiques vis-à-vis du mélanome B16 in vitro et démontraient une bonne activité vis-à-vis de la leucémie chez les souris, et les actifs contre le sarcome à cellules réticulaires.

L Dr Gary Smith, qui fait des recherches sur le cancer, dit que d’une manière générale la réussite d’un traitement anticancéreux dépend de l’argent présent dans l’organisme et que son échec est la conséquence d’un manque d’argent. Quand l’argent est présent, les cellules cancéreuses se dédifférencient et l’organisme se rétablit. Quand le taux d’argent est nul, le cancer continue de se développer parce que les cellules ne peuvent pas se dédifférencier. Il soupçonne qu’une carence en argent pourrait être l’une des raisons principales de l’existence du cancer et de la vitesse à laquelle il se répand.

Le Dr Farber témoigne comment il s’est débarrassé  de la maladie de Lyme qui l’avait laissé aux trois-quarts paralysé et d’une myco-infection (candida albicans).

Helen Buckley, Temple University Philadelphie, a utilisé de très petites doses d’argent colloïdal sur plusieurs variétés de candida albicans (levure) et plusieurs cryptocoques (champignons, souches néoformans, souvent fatales pour les malades du Sida). Dans les 2 cas, leur développement a été stoppé et les souches ont été tuées.

Le Professeur Earl Henderson, avec l’Unité de Biochimie des laboratoires Upjohn et le centre médical universitaire de Genève, ont fait une découverte très importante, à savoir que l’argent  est l’inhibiteur le plus efficace de la rénine et de la protéase du virus HIV.

Des tests ont démontré l’efficacité de l’argent colloïdal sur divers agents pathogènes alimentaires comme botulinum, campylobacter, salmonella, listéria, le virus de l’hépatite A. Egalement sur le staphylocoque doré, le trichomonas vaginalis et sur la levure candida albicans.

Le Dr Marcial Vega Pr de médecine à l’Université John Hopkins, oncologiste et directeur d‘un centre de santé en Floride a traité des centaines de cas de pneumonies virales, fongiques et bactériennes, des malades du Sida et a obtenu d’excellents résultats sans effets secondaires.

Le biologiste David Beebe affirme que l’argent colloïdal n’a aucun effet sur les « bonnes bactéries » de la flore intestinale, au contraire des antibiotiques.

Le principal critère de qualité  et d’efficacité d’une solution d’argent colloïdal est la taille de ses particules. Il y a une relation étroite entre la taille des particules et l’efficacité du produit.

Les particules colloïdales doivent être suffisamment fines pour ne pas s’agglutiner entre elles car au-delà d’une certaine taille elles sont attirées les unes vers les autres et cherchent à s’unir pour faire boule de neige et se dépose au fond de la solution. Plus il y a d’argent qui précipite, plus le produit perd de son efficacité. Plus les particules sont fines, plus leur surface de contact est étendue et plus elles seront à même de pénétrer et de se disperser dans les tissus. Un produit de haute qualité contiendra un maximum de particules de la taille la plus petite possible. D’après les tests effectués en laboratoire, il semble qu’aucune affection ne nécessite de concentrations supérieures à 30 ppm. La plupart des solutions commerciales ont une concentration de 5, 10 ou 20 ppm.

L’eau utilisée est également très importante. Il faut de l’eau distillée uniquement et même bi distillée ou même triple distillation. L’eau du robinet, l’eau minérale et même une eau filtrée par osmose inverse sont donc proscrites.





Des particules d'argent dopent les antibiotiques 

 
ARS EMU Erbe Pooley
Vue grossie 10.000 fois d'une grappe de bactéries Escherichia coli .
 Des particules d'argent dopent les antibiotiques
Des chercheurs américains utilisent une approche originale pour lutter contre les bactéries les plus résistantes aux traitements actuels.

Des chercheurs américains ont réussi à rendre un antibiotique jusqu'à mille fois plus efficace contre certaines infections avec un simple ajout d'ions d'argent. Une approche qui pourrait aider à lutter contre certaines bactéries devenues résistantes aux traitements existants.

«C'est un travail intéressant, car les qualités bactéricides de l'argent sont connues depuis l'Antiquité, mais la manière dont ce métal agit vraiment reste une boîte noire», commente Jean-Marie Pagès, directeur de recherche Inserm à la tête d'une équipe spécialisée dans le fonctionnement des membranes cellulaires à l'université de Marseille. Par le passé, l'argent a beaucoup été utilisé pour nettoyer des plaies et éviter qu'elles ne s'infectent. D'autres métaux, comme le cuivre, sont également bactéricides, et sont utilisés pour stériliser des surfaces en milieu hospitalier.

La nouveauté des travaux menés par l'équipe de Jose Ruben Morones Martinez de l'université Harvard à Boston aux États-Unis tient au fait qu'ils utilisent cette fois l'argent de manière interne, directement dans l'organisme que l'on cherche à traiter. L'étude a été publiée le 19 juin dans la revue Science Translational Medicine .
Des bactéries les mieux protégées contre les médicaments

À partir d'expériences menées in vitro et sur des souris vivantes, les chercheurs constatent que les ions argent (Ag +) présents dans une solution de nitrate d'argent rendent la membrane de certaines bactéries plus perméable. Un effet important puisque avant de pouvoir tuer une cellule pathogène, les molécules actives d'un antibiotique doivent traverser la membrane et pénétrer en son cœur.

Le métal précieux a une action très sensible contre une famille de bactéries particulièrement redoutables, les «gram négatives». Une appellation qui décrit les microbes dont la cellule est entourée de deux membranes, ce qui renforce leur protection contre les traitements antibactériens, les rendant résistants à la plupart des antibiotiques. Parmi les plus célèbres membres de la famille des «gram négatifs» figurent le vibrion du choléra, la bactérie Yersinia pestis responsable de la peste, les salmonelles et Escherichia coli.

En laboratoire, l'équipe américaine a notamment constaté que des bactéries Escherichia coli résistantes aux antibiotiques devenaient sensibles à «l'attaque» des molécules de tetramycine quand elles étaient mises en présence d'un adjuvant d'ions Ag +. «L'argent arrive en fait à perturber les mécanismes de défenses de la bactérie qui lui permettent normalement d'empêcher l'action d'un antibiotique», explique Jean-Marie Pagès. Malheureusement, les Américains n'ont pas cherché à caractériser laquelle des deux membranes des bactéries était affectée par l'argent.»
Éviter de courir après l'apparition de nouvelles résistances

Plus généralement, les chercheurs constatent qu'avec cet adjuvant, les bactéries à double membrane devenaient sensibles aux antibiotiques qui ciblent normalement celles qui n'ont qu'une membrane. Une action qui pourrait augmenter l'étendue de l'arsenal thérapeutique au service des médecins face à des infections graves. Seul bémol à ces travaux, les doses d'argent utilisées sont assez massives, et ne sont pas loin des niveaux de toxicité du métal, ce qui limite l'intérêt thérapeutique immédiat.

La technique est en revanche prometteuse, et devrait ouvrir la piste à d'autres expériences de ce type. «Plutôt que de chercher à toujours mettre au point de nouveaux antibiotiques pour lutter contre les souches qui deviennent résistantes, cette nouvelle approche consiste à travailler sur des adjuvants qui renforcent l'action des antibiotiques déjà existants, précise Jean-Marie Pagès. Il nous faut pour cela chercher à connaître dans le détail les mécanismes de défense des bactéries.» Le chercheur français envisage notamment d'utiliser des nanoparticules d'argent pour affaiblir les bactéries.

 ***

D’après le Dr Gary Smith, un mauvais fonctionnement du système immunitaire pourrait être lié à une carence en argent : « En analysant des échantillons de cheveux, j’ai constaté qu’il existait une corrélation entre de faibles niveaux d’argent et la maladie. Les gens dont les cheveux contenaient de faibles niveaux d’argent étaient fréquemment malades. Ils étaient constamment victimes de rhumes, grippes, fièvres, etc… Je crois qu’une carence en argent pourrait être la cause première d’un mauvais fonctionnement du système immunitaire ».

On dit aussi que le 3ème secret de longévité du peuple « Hounza » serait leur eau de boisson extrêmement minéralisée et comptant une importante quantité d’argent en suspension sous forme colloïdale.

Dans le livre de Franck GOLDMAN dont cet article est tiré, (vous pouvez le lire gratuitement sur internet et même l’imprimer si le cœur vous en dit, merci, Franck GOLDMAN). Suivent de nombreux témoignages mentionnant les résultats obtenus au moyen d’argent colloïdal..

Principes de base sur l’utilisation de l’argent colloïdal


Si vous êtes déjà utilisateur de l’argent colloïdal ou si vous souhaitez en faire l’essai afin de vous faire votre propre opinion sur ce produit, vous devez absolument suivre quelques règles basiques pour acheter un produit de haute qualité et donnant toutes les garanties de sécurité possibles.

Tout d’abord, ne jouez pas les apprentis sorciers et ne croyez pas que vous pourrez produire votre argent colloïdal chez vous comme le proposent certaines sociétés qui commercialisent les appareils nécessaires à la fabrication de l’argent colloïdal.
Sur ce point, mon avis diffère. Celui de Franck Goldman aussi, d’ailleurs, pour qui il est relativement simple de faire soi-même son argent colloïdal. Il y a plusieurs années j’écrivais l’article suivant Argent colloïdal : ce que le cartel pharmaceutique vous cache dans lequel j’y décris mon apprentissage, mes connaissances et où je partage avec le lecteur une façon très peu coûteuse de le produire soi-même. Pour moi, l’essentiel n’est pas d’économiser, mais bien d’être complètement autonome. Qui plus est, avec un tantinet de minutie nous sommes en contrôle total de la qualité de notre produit, ce qui n’est pas nécessairement le cas des produits achetés. Mais ce n’est que mon avis et mon expérience personnelle.

Pour produire un argent colloïdal de qualité vous devrez commencer par investir quelques centaines d’euros dans une machine professionnelle ! Il faut ensuite une très grande rigueur sur la qualité de l’eau utilisée, qui doit être exempte de tous minéraux et parfaitement pure. D’une manière générale, il faut un matériel de grande qualité et une véritable maîtrise du processus de fabrication pour ne pas mettre sa santé en danger.

Choisissez donc plutôt un argent colloïdal commercialisé par un producteur qui vous donnera toutes ces garanties de qualité et de professionnalisme.

Un produit de haute qualité remplira les critères suivants :

    Il doit contenir environ 0,015 gramme par litre de nanoparticules (15%) et d’ions d’argent (85%) chargés électriquement en suspension dans le liquide.
    L’eau utilisée doit être une eau distillée, déminéralisée par osmose inverse avant distillation. Cette eau doit avoir été achetée à des laboratoires spécialisés et être conforme à la monographie « Eau Purifiée » de la pharmacopée européenne. La qualité de cette eau est déterminante car sa pureté garantira l’absence de sels d’argent.
    Aucun additif ou conservateur ne doit être ajouté.
    Les électrodes utilisées doivent être en argent pur à 99,99%
    L’argent colloïdal doit être conditionné dans des flacons pharmaceutiques en verre (pour conserver intacte la charge électrique des ions d’argent) ambré (pour protéger la solution d’une exposition à la lumière).

***

Bref historique

L’utilisation de l’argent pour traiter maladies, brûlures, blessures et autres joies de la vie corporelle n’est pas récente. L’argent colloïdal n’est pas un nouveau traitement ou une découverte récente, c’est plutôt un « remède de grand-mère », moyennant que cette grand-mère ait vécu à une époque très lointaine ;-) . Depuis la plus haute antiquité, et peut-être même avant, l’argent était déjà connu pour ses propriétés germicide et bactéricide. Voici ce qu’en dit Frank Goldman dans son livre Une arme secrète contre la maladie : l’argent colloïdal :

    Il était employé dans des ustensiles destinés aux enfants afin de les protéger contre des maladies dont l’origine n’était pas connue à ces époques. L’expression « Être né avec une cuillère d’argent dans la bouche » vient de ce phénomène, son utilisation récente comme indication de richesse n’est qu’une conséquence. Les Vénitiens transportaient eau, vin et vinaigre dans des réservoirs en argent pour les conserver ; lors de la conquête de l’ouest américain, les pionniers protégeaient leur réserve d’eau, de lait et d’aliments en plaçant des pièces de monnaie en argent dans leurs outres, barriques ou récipients pour en préserver la fraîcheur. Alexandre Le Grand (356-323 av. J.C) transportait son eau dans des récipients argentés. La nourriture pour les aristocrates était servie sur des plateaux en argent pur; ils mangeaient avec des ustensiles en argent et buvaient leurs boissons dans des coupes en argent.

    L’utilisation médicale de l’argent a une longue tradition, les Macédoniens plaçaient des plaques en argent sur les blessures pour aider à leur cicatrisation. La Grèce antique connaît l’apogée de la phytothérapie du temps d’Hippocrate (460-370 av JC), qui décrivit plus de 230 plantes médicinales dans son ouvrage « Corpus Hippocraticum », science à laquelle il avait été initié par son père, Héraclide. Il la développa et l’exerça en tant que médecin itinérant au cours de ses voyages en Asie Mineure et en Grèce et, à cette époque, il enseigna à ses disciples que la fleur d’argent (poudre extra-fine) cicatrisait les blessures ulcérées.

    De nombreux médecins, alchimistes, comme Pline (78 après J.C), Gerber (702-765), Avicenne (980-1037, Paracelse (1493-1541) conseillaient l’usage médical de l’argent.

    Au Moyen Âge, les médecins arabes employaient l’argent dans le traitement des palpitations et des rétentions hydriques. Pour les alchimistes, l’argent correspondait à la lune (macrocosme) et à la tête (microcosme), il fut donc administré aux fous et aux épileptiques. C’est au XVIIIe siècle que le nitrate d’argent devint une thérapeutique de choix pour le traitement des plaies, des ulcères et de la plupart des affections de la peau.

    On comptait plus de 60 préparations à base d’argent dans la pharmacopée du XIXe siècle.

    En 1869 le scientifique Ravelin indiquait que l’argent à doses infimes déployait des effets antimicrobiens.

    En 1881 le gynécologue de Leipzig, Carl Sigmund Franz Crède (1819-1882), recommandait de prévenir l’inflammation de l’œil du nouveau-né par le traitement d’une solution à 1 % de nitrate d’argent. Les résultats étaient tellement impressionnants qu’on a ordonné ce traitement, nommé « Prophylaxie Crède », pour les nouveaux-nés ! Avec l’instauration de cette pratique, le taux d’ophtalmie des nouveau-nés tomba rapidement de 10 % à 0,2 %. En conséquence, cette pratique devint obligatoire aux USA et dans la plupart des pays européens.

    En 1893, le botaniste suisse Von Nägeli (1871-1938) découvrait que la concentration de seulement 0.000 000 1 % des ions argentés suffisent pour tuer le germe spirogyre (une algue verte d’eau douce, se présentant sous la forme de filaments) qui se trouve dans l’eau fraîche.

    Les propriétés anti-infectieuses de l’argent colloïdal furent énoncées au début du XXe siècle.

    Les Chinois utilisent l’acupuncture depuis environ 7 000 ans. Ils ont rapidement découvert l’effet antimicrobien des aiguilles en argent. On peut penser que des milliers d’acupuncteurs de par le monde utilisent aujourd’hui des aiguilles argentées pour l’acupuncture.

    L’argent est toujours utilisé dans la médecine traditionnelle indienne (ayurvédique), entre autres pour traiter fièvres chroniques, inflammations intestinales, hyperactivité de la vésicule biliaire et ménorragies.

    En 1928, Krause eut l’idée de placer un revêtement d’argent dans des systèmes de filtration pour l’eau domestique. Actuellement, plus que la moitié des lignes aériennes mondiales emploient l’argent pour traiter l’eau des avions destinée aux usagers. Les Américains et les Russes ont choisi un système de traitement de l’eau à base d’argent pour leurs navettes spatiales.

    Aux É.-U., des villes ont choisi l’argent pour traiter les eaux usées, dans certains hôpitaux l’installation de système d’ionisation argent/cuivre ont permis d’éradiquer la Legionella Pneumophila de leurs réseaux d’eau chaude.[1]

Bien qu’il soit encore utilisé, l’argent colloïdal a disparu des cabinets des médecins lors de l’arrivée des antibiotiques vers la fin des années 30. Il était pourtant considéré comme étant le « nec plus ultra » des traitements pour un nombre impressionnant d’affections, mais cartel pharmaceutique et propension au profit obligent, l’argent colloïdal est rapidement tombé dans l’oubli.

La magie de l’argent colloïdal

L’argent colloïdal en usage externe peut être utilisé pour accélérer la cicatrisation des brûlures et de diverses blessures ou encore pour soigner une panoplie d’affections de la peau, des yeux, des oreilles, etc. Il est communément bu afin de combattre efficacement et rapidement toute infection virale ou bactérienne. Même que plusieurs personnes (moi inclus) en prennent quotidiennement de façon préventive et/ou en tant que complément alimentaire. Il peut aussi être vaporisé dans les voies respiratoires à l’aide d’un nébuliseur ou même utilisé en intraveineuse dans les cas plus graves. Bref, à la sauce du jour, selon vos maux. Traiter ces types de pathologie est une chose, mais qu’en est-il des maladies plus graves telles que les cancers?

L’argent colloïdal a plus d’un tour dans son sac. Il ne lui suffisait pas d’être un antibiotique, un germicide et un bactéricide hors du commun, il lui fallait plus. Et plus, il est. Le Dr Becker, auteur de The electric body (1985), a étudié le mécanisme par lequel les ions d’argent régénèrent les tissus et voici une des conclusions à laquelle il est arrivé :

    Les ions d’argent forment un complexe avec les cellules vivantes autour de la blessure pour produire des cellules-souches immédiatement convertibles. Le résultat net de cette conversion est que les cellules-souches fournissent toutes les composantes nécessaires à la restauration complète de toute structure atomique.[2]

Nous parlons donc ici de régénération des tissus, rien de moins! Un délire de science-fiction? Un leurre? Je vous entends presque dire : « Si c’est trop beau pour être vrai… ». Mais lorsque nous saisissons la mécanique de profit du monde dans lequel nous vivons, nous comprenons rapidement qu’une telle panacée n’est aucunement rentable. En effet, si tous les « gens du peuple » arrivent à se guérir de la majorité des affections qu’ils subissent, le cartel pharmacomédical en prendrait pour son rhume :-) . Et c’est exactement la raison pour laquelle aucune étude sérieuse (officielle) des bienfaits de l’argent colloïdal n’a été entreprise par l’establishment médical. Beaucoup d’informations sur le sujet sont tout de même disponibles et l’AC peut se faire à l’aide d’une simple électrolyse.

Voici une liste non exhaustive (recueillie sur le Net) de pathologies pour lesquelles l’argent colloïdal s’est avéré efficace :

Abcès, Acné, Allergies, Amygdales, Angines, Aphtes, Arthrite, Asthme, Blessures, Plaies, Bronchite, Brûlures, Coups de soleil, Cancer, Candida albicans, Cellulite, Colite, Conjonctivite, Maladie de Crohn, Soins du cuir chevelu, Dents (carries), Diarrhée, Eczéma, Fatigue chronique, Infection de l’estomac, Fibromyalgie, Gale, Hépatite C, Herpès, Hidrosadénite, Ulcères d’estomac, Diabète, Choléra, Malaria, Peste bubonique et Lèpre, HIV/Sida, Infections des poumons, Infections cutanées, Problèmes de foie, Yeux, Oreilles, Reins, Vessie, Voies urinaires, Intoxication alimentaire, Kystes, Levures, Maladie de Lyme, Moisissures, Mycoses, Pancréatite, Pellicules, Mauvaise haleine, Pneumonie, Rhumes et Grippes, Saignements, Sclérose en plaques, Sinusite, Stérilité, Teigne, Varicelle, Verrues, Zona..

Effets secondaires et argyrose

« L’effet Jarisch-Herxheimer » ou ce que l’on nomme une « crise de guérison » sera le principal effet secondaire de quiconque se soigne d’une grave affection (idem pour les utilisateurs des générateurs de fréquences « Rife »). L’élimination rapide d’un très grand nombre d’agents pathogènes provoque une réaction corporelle tout à fait naturelle en procédant au rejet des corps inertes par les voies naturelles. En somme, les symptômes d’une  » crise de guérison  » se traduisent par plus ou moins ceux d’un rhume ou d’une grippe : mal de gorge, mal de tête, écoulement nasal, etc. Cette condition n’est que passagère et peut être tempérée par l’arrêt ou la diminution des doses ingérées.. Visiter le Site : 

La fabrication d’argent colloïdal

Pourquoi créer soi-même son argent colloïdal? Principalement pour deux raisons : l’autonomie et le contrôle de la qualité. Il y aurait aussi lieu de mentionner la question des coûts puisqu’il existe sur le marché de nombreuses solutions d’AC (dont les prix et la qualité varient grandement) ainsi que toute une panoplie de générateurs d’AC se détaillant à plusieurs centaines de dollars, alors que le coût des matériaux de base pour la fabrication maison est moindre. Certes, il est plus demandant en temps et en énergie de le faire soi-même, mais je crois que je jeu en vaut la chandelle.

La préparation de cette substance ne requiert ni laboratoire, ni connaissances poussées en chimie ou en pharmacologie. Le tout peut être préparé avec des instruments et une technique dont la simplicité est déconcertante. Pas étonnant que le cartel pharmaceutique en interdise la vente dans plusieurs pays et qu’aucune recherche « officielle » n’ait été financée par ledit groupe. Il est de loin préférable pour leurs profits que cette information soit le plus méconnue possible. Alors à nous de jouer.

Quoique la fabrication de l’AC soit d’une simplicité déconcertante, il est important d’en bien comprendre le principe. Une solution d’argent colloïdal pure et bien réussie sera claire et transparente. Cela est important, car lorsque nous glanons les informations sur le Net, nous nous heurtons à des versions biens différentes. Certains prétendent qu’une solution jaune pâle ou d’un blanc brumeux est le signe d’un bon résultat, d’autres prétendent qu’il est possible de faire de l’AC avec l’eau du robinet ou de l’eau de source. Tout ceci est faux. L’utilisation d’une eau contenant des minéraux donnera invariablement une solution dans laquelle nous retrouverons des sels d’argent, principe de l’électrolyse oblige. Il est donc impératif de faire son argent colloïdal avec de l’eau distillée ou déminéralisée. Qui plus est, une coloration blanchâtre indique la présence de sels et une forte coloration jaunâtre indique que les particules sont trop grosses. Certaines préparations d’AC prendront différentes teintes : rougeâtre, brunâtre, bleuâtre, etc. Toutes ces couleurs indiquent que les particules d’argent en suspension (les colloïdes) ne sont pas assez petites et que la solution est donc de piètre qualité. Certes, ce sera tout de même une solution d’argent colloïdal, mais il n’est pas conseillé de l’utiliser de la sorte. En cas de survie, sans médicaments disponibles, faire de l’AC à la va-comme-je-te-pousse demeure tout de même une excellente façon d’éradiquer les pathogènes nous affectant. Mais dans le confort matériel de nos vies présentes, un peu de temps, de patience et de lecture permettent la création d’un produit « propre ».

Les utilisations médicales de l'argent à travers les siècles


Argent colloïdal dans l'Histoire
Du Hanap d'Argent de l'antiquité aux filtres d'argent de la NASA


L'usage médical de l'Argent-métal est lui aussi l'héritier d'une longue tradition.
- Les Macédoniens plaçaient des plaques en Argent, sur les blessures pour aider une cicatrisation saine et rapide.

- Vers 400 avant JC, Hippocrate enseignait que la fleur d'Argent, une poudre ultra-fine, cicatrisait les blessures ulcérées.

- En 69 avant JC, le Nitrate d'Argent figurait en bonne place dans la pharmacopée romaine.

- En 78, Pline l'Ancien, dans son Histoire naturelle, écrit que l'Argent possède des propriétés thérapeutiques et se révèle « très efficace dans la cicatrisation des blessures, quand il est incorporé au plâtre. »

- Jabir Ibn Hayyan, dit Gerber ( 721-815), fondateur de l'école arabe associant pharmacie, astrologie, et chimie, considéré par certains comme le père fondateur de la Chimie moderne, auteur de près de 2.000 traités, rapporte que le nitrate d'argent possède de puissantes propriétés thérapeutiques.

- Ibn Sīnā dit Avicenne ( 980-1037), médecin et philosophe persan, utilisait l'Argent pour purifier le sang, entre autres sous forme de poudre et de pilules argentées, l'ancètre de l'Argent Colloïdal.

- Philippe von Hohenheim, dit Paracelse ( 1493-1541 ), l'un des plus célèbres alchimistes et médecins de la Renaissance, considéré comme le père de l'homéopathie et le précurseur de la toxicologie, enseignait l'usage médical de l'argent.

- Les médecins chinois utilisaient l'Argent dans la fabrication de toniques à base de plantes et pour traiter les infections, suppurations chroniques, blessures septiques, fièvres et sinusites.

- La médecine traditionnelle Indienne, ayurvédique, utilise l'Argent pour traiter fièvres chroniques, inflammations intestinales, hypercativité de la vésicule biliaire et ménorragies.

- En 1884, Franz Crede, l'un des plus célèbres obstétricien allemand du XIXe, observant qu'un certain nombre d'enfants naissaient aveugles après avoir été exposés à des germes vénériens lors de l'expulsion de l'utérus, eut l'idée d'instiller avec succès dans les yeux des nouveaux-nés une solution à 1% de Nitrate d'Argent. Avec l'instauration de cette pratique, le taux d'ophtalmie des nouveaux nés tomba de 10% à 0,2%. En conséquence, cette pratique devint obligatoire dans la plupart des pays européens et aux USA. Elle se poursuivit même après l'apparition des premiers antibiotiques en 1940.
Différentes études ont été menées depuis la fin des années 70, mettant en balance cette solution à 1% de nitrate d'argent avec différents antibiotiques issus de laboratoires pharmaceutiques, le nitrate d'argent a été retenu comme le plus éfficace et ayant le moins d'effets secondaires.

- En 1893, Karl von Nägeli, ce botaniste suisse rapporta que des bactéries mises en contact avec une solution de nitrate d'Argent (titrée à 10 PPM), l'Argent Colloïdal, mouraient en trois ou quatre minutes.

-En 1897, le Dr Benno Crede introduisit l'usage en médecine de l'Argent Colloïdal, ie argent sous forme de particules microscopiques dispersées dans l'eau, spéculant que l'Argent Colloïdal pourrait posséder les propriétés germicides des sels d'argent sans en avoir la toxicité. Par la suite, les colloïdes d'Argent furent largement employés par voie interne pour lutter contre diverses infections bactériennes (scepticémie, fièvres rhumatismales, arthrite blennorragique, diphtérie, méningite cérébro-spinale, etc. )

- Pendant la Première Guerre Mondiale, des feuilles d'Argent étaient utilisées pour combattre l'infection des blessures, ce qui renouait avec la lointaine tradition des Macédoniens.
Au début du XXe siècle, la Médecine occidentale avait donc refait la preuve des remarquables propriétés thérapeutiques de l'Argent. Dés lors, son emploi se généralisa et il devint l'un des médicaments les plus administrés, aussi bien par voie interne que sous forme d'injections intraveineuses et intramusculaires, de gargarismes, de gouttes (nez, yeux, oreilles), ou d'applications externes locales.

L'ARGENT COLLOÏDAL ETAIT UN TRAITEMENT COURANT EN 1940
Mais il dut rapidement céder la place à de nouvelles substances, qui semblaient vouloir révolutionner la médecine. L'Ere des Antibiotiques venait de s'ouvrir. Les antibiotiques étaient d'un emploi plus simple et coûtaient beaucoup moins cher que les produits à base d'argent.
Toutefois, l'argent demeura dans la pharmacopée sous forme de sels et de composés pouvant être intégrés dans diverses préparations. Le produit le plus couramment employés est le nitrate d'argent, en particulier pour le traitement des verrues, des ulcères et de l'ophtalmie des nouveaux nés.
Le sulfadiazine Argentique est actuellement utilisé dans les hôpitaux du Monde entier pour le traitement des brûlures. Il existe de remarquables pansements, qui apportent des ions d'argent directement dans les tissus endommagés et certains Hôpitaux utilisent des cathéters munis d'un revêtement en Argent pour minimiser les risques d'infections opportunistes..

---------------------------------------------------------------------------------

LA FABRICATION D'ARGENT COLLOÏDAL

Pourquoi créer soi-même son argent colloïdal ? Principalement pour deux raisons : l'autonomie et le contrôle de la qualité. Il y aurait aussi lieu de mentionner la question des coûts puisqu'il existe sur le marché de nombreuses solutions d'AC (dont les prix et la qualité varient grandement) ainsi que toute une panoplie de générateurs d'AC se détaillant à plusieurs centaines de dollars, alors que le coût des matériaux de base pour la fabrication maison est moindre. Certes, il est plus demandant en temps et en énergie de le faire soi-même, mais je crois que je jeu en vaut la chandelle.

Quoique la fabrication de l'AC soit d'une simplicité déconcertante, il est important d'en bien comprendre le principe. Une solution d'argent colloïdal pure et bien réussie sera claire et transparente. Cela est important, car lorsque nous glanons les informations sur le Net, nous nous heurtons à des versions biens différentes. Certains prétendent qu'une solution jaune pâle ou d'un blanc brumeux est le signe d'un bon résultat, d'autres prétendent qu'il est possible de faire de l'AC avec l'eau du robinet ou de l'eau de source. Tout ceci est faux. L'utilisation d'une eau contenant des minéraux donnera invariablement une solution dans laquelle nous retrouverons des sels d'argent, principe de l'électrolyse oblige. Il est donc impératif de faire son argent colloïdal avec de l'eau distillée ou déminéralisée. Qui plus est, une coloration blanchâtre indique la présence de sels et une forte coloration jaunâtre indique que les particules sont trop grosses. Certaines préparations d'AC prendront différentes teintes : rougeâtre, brunâtre, bleuâtre, etc. Toutes ces couleurs indiquent que les particules d'argent en suspension (les colloïdes) ne sont pas assez petites et que la solution est donc de piètre qualité. Certes, ce sera tout de même une solution d'argent colloïdal, mais il n'est pas conseillé de l'utiliser de la sorte. En cas de survie, sans médicaments disponibles, faire de l'AC à la va-comme-je-te-pousse demeure tout de même une excellente façon d'éradiquer les pathogènes nous affectant. Mais dans le confort matériel de nos vies présentes, un peu de temps, de patience et de lecture permettent la création d'un produit "propre".

Voici des vidéos qui montrent, très brièvement, comment fabriquer le colloïdal d'argent.

http://www.youtube.com/watch?v=b8y_rtQzMR8

http://www.dailymotion.com/video/xa7h93_silver-colloidal-colloide-dargent_tech

Voici des expériences qui ont été menées avec le colloïdal par un fabricant amateur :

http://silvercolloidal.netai.net/frsilver/image.htm

(Certaines parties du texte ont été extraites du site: http://zone-7.net/argent_colloidal/index.html)

                                                                                          ***

Le matériel de base consiste en 4 piles 9 volts, deux tiges (ou tout autres pièces) d’argent pur .999 ou .9999, de l’eau distillée ou déminéralisée, deux pinces « crocodile » et un testeur de densité. De plus, un voltmètre, une minuterie, deux connecteurs pour piles 9 volts ainsi qu’un mélangeur permettront de parfaire l’art de la création d’AC, mais ne sont pas requis.

Le principe en soi est simple : c’est de l’électrolyse. Les deux pièces d’argent servent d’électrodes, les pinces crocodile sont connectées aux piles (qui sont emboîtées en série) ainsi qu’aux pièces d’argent qui baignent dans de l’eau distillée ou déminéralisée.

    


 Visiter le Site L'argent Colloïdal :


Le temps que les pièces d’argent doivent demeurer sous tension dépend de la concentration d’argent colloïdal que nous désirons obtenir. Cette concentration, calculée en ppm (particules par million), dépendra à son tour d’un grand nombre de facteurs. En effet, une électrolyse de la sorte est une électrolyse de précision et le moindre facteur, tel que la température de l’eau et de l’air ambiant, la phase de la lune, le champ magnétique terrestre, la pression atmosphérique, etc., jouera un rôle dans le processus. Tout ceci sans compter d’autres paramètres évidents tels que la distance entre les électrodes, la qualité de l’eau de départ, la surface d’argent accessible, etc. Pour ces raisons, il n’y a pas de « recette miracle » qui garanti une concentration particulière avec des paramètres donnés et fixes. Ne vous fiez pas trop à ce qu’on en dit sur le Net car plusieurs personnes donneront des indications précises en avançant que vous obtiendrez une concentration de X ppm. Ne prenez ces indications que comme un guide de départ car sans testeur de densité, l’opération se fait à l’aveuglette et chacun d’entre vous aura des résultats différents, et ce, sans même les connaître!


 
Par expérience, si l’on veut obtenir une concentration d’au moins 10 ppm, il faut procéder soit en diminuant progressivement l’intensité du courant appliqué en retirant une pile à la fois, soit en utilisant un mélangeur. En effet, lorsque les ions et colloïdes d’argent se détachent des électrodes et commencent à effectuer le voyage entre les deux,  plus il y a de particules entre celles-ci, plus le courant passe facilement et plus les particules se détachant des pièces d’argent sont grosses. Il s’ensuit un « emballement » du processus qui aura tôt fait de produire de trop grosses particules qui donneront une coloration ambre, brune ou noire à la solution. Il faut donc être vigilant à cet égard et faire plusieurs tests. Essai-erreur est ici la technique à utiliser. On branche le tout, on minute, on vérifie la concentration, on rebranche, on reminute, etc. Notez aussi que les résultats obtenus la veille ne seront pas nécessairement ceux obtenus le lendemain ! Il fait 5 degrés de plus? Les électrodes sont de quelques millimètres plus près ou plus loin les unes des autres? Les piles ont perdu de leur intensité? Tout ceci joue sur le résultat final. Parfois cela me prend 20 minutes et j’obtiens une solution à 14 ppm, alors que d’autres fois il m’en faudra plus de 35 pour obtenir du 10 ppm. La rigueur est de mise et l’expérience permet de bien jauger les temps sous tension et la méthode à utiliser.

Silver Smart - appareil pour produire de l'argent colloïdal


                                                                                Quand vous faites ça vous-même, il est très important de vérifier la pureté de l’eau, car la pureté de l’eau est l’un des facteurs qui déterminent la petite taille des particules d’argent. C’est uniquement une eau DISTILLEE de haute qualité que vous devez utiliser.
Vous ne pouvez pas prendre d’eau filtrée ou purifiée car il y a encore trop de minéraux dissous dedans.
Vous ne pouvez pas utiliser de l’eau de-ionisée car cela ne conduit pas suffisamment l’électricité pour permettre à la réaction de commencer. L’eau distillée est tout à fait parfaite pour que la réaction commence doucement et que le procédé suive son cours correctement. Une autre variable qui influence la taille des particules est la température de l’eau. Plus l’eau est chaude, plus la réaction est rapide et plus les particules seront petites.

La bouteille en verre fumé
Une fois que vous avez pris la peine de produire des particules d’argent aussi petites que 0,001 microns, il est important de les protéger.
Les particules restent éloignées les unes des autres en suspension parce qu’elles ont toutes une charge électrique positive (+) et ces charges similaires se repoussent les unes les autres.
Tout ce qui pourrait ôter cette charge des particules dégrade la qualité du colloïde d’argent par un procédé appelé ré-coagulation, où les particules se groupent ensemble à nouveau pour former des agrégats plus gros. La lumière ultraviolette du soleil et le contact avec des récipients en verre fumé.
Les meilleurs récipients en verre sont en verre ambré ou bleu cobalt..  


 Visiter le Site L'argent Colloïdal :

iGraal, code promo, bon de réduction et cashback

                                                                                           ***

Lorsqu’on enlève les pièces d’argent, que ce soit pour prendre une lecture au testeur ou autre, toujours bien les nettoyer avant de les remettre dans l’eau, car il s’y forme une mince couche de résidu.

De plus, toujours s’assurer que les pinces « crocodile » ne touchent pas à l’eau de la solution sans quoi elles feront aussi partie de l’électrolyse et il y aura, en plus des colloïdes d’argent, des colloïdes de pinces crocodile!

Une fois que la solution est prête, débrancher puis retirer les électrodes doucement. Conserver dans un pot de verre (les pots en plastique auront tendance à faire perdre la charge des ions d’argent) clair dans un endroit sans lumière pour une période d’environ 12 heures. Lorsque la solution sera stable (tous les ions se seront positionnés et distancés également), vérifier qu’elle est encore claire. La coloration jaunâtre peut apparaître dans les heures suivant la production. Une fois assuré que la solution est « propre », c’est-à-dire qu’elle demeure limpide, il est conseillé de la mettre dans un pot de verre le plus opaque possible et de la ranger dans un endroit sombre, car la lumière du jour lui ferait perdre ses propriétés.

Où se procurer les pièces et de la documentation

Il est possible d’acheter du fil d’argent chez divers commerçants sur le Net. Une simple recherche vous permettra d’en trouver plusieurs. Pour ma part, j’ai opté pour l’achat de deux « lingots » d’argent .999 au marchand de monnaie du coin. Cela pour deux raisons principales : cela me donne la possibilité d’en acheter un peu n’importe où sans payer des frais supplémentaires pour le transport; de plus, dans ce type de commerce, l’argent est vendu au prix du marché et non avec un certain profit en tête pour le marché restreint des « fabricants d’argent colloïdal », ce qui est donc moins dispendieux.

Quant au testeur de densité, adressez-vous aux vendeurs d’eau distillée qui embouteillent eux-mêmes (et font parfois la livraison). Ceux-ci vous recommanderont à leur fournisseur de matériel, car ce n’est pas le genre d’appareil qui se vend n’importe où.

Piles, pinces crocodile et connecteurs se trouvent facilement dans toute boutique d’électronique. Un voltmètre peut devenir utile afin de vérifier l’état de piles de temps à autre et on le trouve au même endroit.

Concernant le mélangeur (si vous décidez d’en utiliser un), pour ma part j’ai opté pour la fabrication artisanale, car cela me permet de l’adapter à mes propres besoins. Un peu de bricolage et à peine 3$ de matériel m’ont permis d’assembler un petit moteur de train électrique sur un mini trépied. De cette façon, l’eau tourbillonne constamment et retarde l’effet d’ »emballement ». Certaines personnes (qui se servent de contenants beaucoup plus gros) utilisent un moteur d’aquarium. Libre à vous d’utiliser ce que bon vous semble et qui sera adapté à vos besoins.

Pour ce qui est d’une bonne documentation sur l’argent colloïdal, je vous conseille fortement l’ouvrage Une arme secrète contre la maladie : l’argent colloïdal de Frank Goldman disponible dans la bibliothèque électronique sous « Santé – Médecine alternative ».


Pour en finir avec les VACCINS…… et revenir à l’Argent Colloïdal   

Pour en finir avec la vaccination 
Les vaccins sont un non sens,
le reconnaître c’est faire preuve de bon sens !


Pourquoi les vaccins sont-ils inutiles, inefficaces et dangereux ?



Les vaccins sont inutiles parce que…


 


 





·       Les microbes naturels (champignons, mycobactéries, bactéries, virus) ne sont pas des ennemis mais alliés réparateurs. Ils restaurent le corps en phase de réparation d’une maladie (Hamer).

·       Nous créons nous-mêmes nos microbes à partir des plus petites particules de matière vivante qui existent dans notre corps et qui portent divers noms : microzymes (Béchamp), somatides (Naessens).

  • Il est absurde de donner une maladie à quelqu’un de bien portant pour prévenir cette maladie. C’est comme donner un petit viol à un enfant en prévention d’un viol éventuel.


Les vaccins sont inefficaces parce que…




·       Ils contiennent des microbes artificiels, atténué et/ou génétiquement modifiés qui ne peuvent prévenir une maladie.

·       Les vaccins fouettent et épuisent le système immunitaire et favorisent l’explosion du sida, du cancer et d’autres maladies dégénératives. Ils démolissent systématiquement la santé.

·       L’efficacité des vaccins n’a jamais été prouvée scientifiquement. La répétition des vaccins en est la preuve, ainsi que l’apparition des maladies que le vaccin devait prévenir.



 


Les vaccins sont dangereux parce que…


·       La vaccination stimule et entretient la peur chez l’individu

En fait, on ne meurt pas de maladie, mais de peur et d’épuisement. La peur des microbes et de la maladie assomme l’individu et les vaccins l’achèvent.
·       Le contenu des vaccins est extrêmement nocif. Les complications innombrables vont des troubles mineurs (allergie, eczéma, asthme, otites, troubles d’apprentissage), aux maladies importantes (autisme, épilepsie, diabète, arthrite, paralysie, leucémie, encéphalique, sclérose en plaque, fibromyalgie, alzheimer, ébola, malformations congénitales, syndrome de la guerre du Golfe, syndrome de Guillain-Barrè, grippe espagnole) et à la mort subite du nourrisson. Recevoir un vaccin, c’est toujours dévastateur pour le corps.

En fait, un vaccin est un brouet de sorcière composé de trois types d’ingrédients :

1)   des cocktails de microbes modifiés artificiellement et souvent recombinés génétiquement ;
2)   un bouillon de culture purulent composé de cellules animales (poulet, souris, mouton, singe, vache) et humaines (sang, embryons avortés) contaminées (virus, prions) et cancéreuses ;
3)   des adjuvants stabilisateurs, véritables poisons qui tuent le vivant : Thimérosal (50 % de mercure), aluminium, formaldéhyde, squalène, glutamate monosodique (GMS), aspartame, silicone, polysorbates, sorbitol, et une longue liste de produits dangereux et hautement neurotoxiques.

·       Le contenu des vaccins est dit secret défense et relève de décisions du complexe militaro-industriel. Le ministère de la Santé du pays, le personnel médical qui le recommande et l’injecte et la personne qui le reçoit ne peuvent connaître leur véritable composition, et encore moins le but visé par les décideurs.

En fait, ils servent à des génocides ciblés (noirs, asiatiques, pauvres, amériendiens, handicapés, homosexuels, habitants de territoire riches en ressources), ainsi qu’à des études expérimentales sur les armes biologiques et les méthodes les plus efficaces pour le contrôle du cerveau et l’eugénisme (élimination des indésirables).

Tous les vaccins, sans exception, sont inutiles, inefficaces et dangereux !

 

Points saillants de la vaccination


1     La vaccination massive imminente (2009), engendrée par la pseudo-pandémie de grippe porcine A(H1N1) décrétée par l’ONU, est un subterfuge préparé de longue date pour réduire la population mondiale à 500 millions. Le vaccin contient un cocktail de souches extrêmement virulentes de virus grippaux de volaille, de porc et d’humain.

2     Des cristaux liquides et des nanopuces électroniques seraient peut-être (ça vient d’être démontré) incorporés dans les nouveaux vaccins et permettraient le contrôle à distance du cerveau.    

3     La vaccination ne relève pas du domaine médical, mais politique. Son but est le contrôle mondial de la population. Les vaccins permettent de se débarrasser des indésirables en les affaiblissant systématiquement ou en les tuant brutalement. Les décisions vaccinales sont prises par l’OMS, ministère de la santé de l’ONU, et imposées de force par les gouvernements des pays à coups de propagande, de harcèlement et de menace.

4     Les vaccins sont des armes biologiques. Voilà pourquoi la recherche de base sur la vaccination a lieu dans des laboratoires de l’armée. Les premiers cobayes humains sont des soldats (et leur famille), inconscients d’être des rats de laboratoire facilement remplaçables.

5      Qui bono ? (Qui profite ?) La vaccination rapporte des sommes colossales à l’industrie et aux banques. Pour vacciner leur population, les gouvernements doivent emprunter ces sommes aux banques centrales privées. La dette publique augmente, ainsi que la prise de contrôle du pays par les banquiers mondiaux.

6      La théorie des microbes est fausse. Pasteur est un imposteur, un tricheur et un menteur. Ses expériences ont été falsifiées. Les chercheurs qui ont prouvé le bienfait des microbes ont été ridiculisés et châtiés. Toute preuve allant à l’encontre des intérêts de l’élite mondiale a été et est encore systématiquement abolie.

7      L’évidence du lien entre l’inoculation du vaccin et l’apparition de la maladie est indiscutable, même si difficilement prouvable. C’est par peur des représailles que les médecins refusent de l’admettre.

8      La vaccination favorise la modification du code génétique. Les conséquences sont, à court terme, des malformations congénitales et, à long terme, des mutations imprévisibles.

9      De par ses effets neurotoxiques, la vaccination crée des psychopathes et engendre la violence sociale et le crime. Elle amène ainsi la déstabilisation du pays et, avec elle, le renforcement des contrôles policiers et militaires. Elle ouvre la porte à la mise en application d’une loi martiale déjà votée.

10  La vaccination cache les vrais problèmes sociopolitiques en y apportant des fausses solutions technoscientifiques si compliquées et sophistiquées que les gens ne peuvent les comprendre. Voilà pourquoi ils baissent les bras et acceptent la vaccination sans la remettre en question.

11  La vaccination garde les gens impuissants et dépendants des autorités extérieures. Tant que je me comporte en mouton, il y aura toujours un berger pour me tondre. Le rôle du gouvernement a toujours été celui d’un berger pour son troupeau : tondre les moutons jusqu’à ce qu’il n’y ai plus de laine et les conduire à l’abattoir, en leur faisant croire que c’est pour leur bien.

 
La vérité est que je suis immortelle et toute-puisssante.
Je n’ai besoin ni de vaccins, ni de médecins, ni de gouvernement.
La vaccination obligatoire est un cadeau qui me force à prendre la décision de sortir de la peur,
de la maladie et de la mort, une fois pour toutes.

Ghis (auteure du livre La Mafia médicale)

 


ATTENTION VACCINS DANGEREUX 

http://www.youtube.com/watch?v=Wzwzdno2Dgs


L’argent colloïdal

Heureusement qu’il y a l’argent colloïdal pour barrer le chemin à ce virus. C’est un antibiotique à large spectre 100 % naturel. Il revient après avoir été banni dans les années 40 en faveur des antibiotiques de synthèse. Aucune bactérie et aucun virus ne lui résiste. Alors même pour ceux qui doivent se faire vacciner (à cause de leur métier), miser sur l’argent colloïdal pour ne pas tomber malade. Après une prise de vaccin, il y a un délai de 3 à 7 jours d’incubation où le système immunitaire est affaiblie. Donc, vitamine C aussi pour ne pas être trop affaiblie. L’Argent Colloïdal est considéré comme un second système immunitaire, à vous de voir…. se renseigner



Tout savoir sur l’argent colloïdal
Vivre en bonne santé
Simple suspension de particules d’argent microscopiques dans de l’eau ultra pure,
l’argent colloïdal fut utilisé par les médecins de manière intensive pendant près d’un demi-siècle jusqu’au début des années quarante.
Tombé dans les oubliettes de l’histoire après l’invention des antibiotiques de synthèse,
il fait un retour en force depuis que ces derniers semblent en passe de perdre la guerre contre l’infection.
Son efficacité extraordinaire s’accompagne de solide preuves scientifiques,
si bien que des médecins ont pu déclarer : "L’argent colloïdal est notre meilleur arme contre les microbes. "
Dr Harry Margraf, (Washington University, St Louis)
"L’argent colloïdal tue même les souches résistantes aux antibiotiques et stimule la cicatrisation de la peau"
Dr Robert Becker (Syracuse University, New York)
 
Considéré comme un second système immunitaire. Voila sa composition :
INGREDIENTS : eau pure (H2O), particules ioniques d’argent.
Complément alimentaire 100 % naturel il sert à beaucoup de choses mais surtout à protéger la vie… La solution aqueuse se présente sous la forme d’une eau parfaitement transparente et incolore. Avec un laser, il est possible de voir les particules ioniques d’argent s’y reflèter. Inodore et sans goût particulier, il aide cependant à la guérison de plus de 650 maladies connues. Réhausse immédiatement les défenses immunitaires quand on le boit. Appliquer localement, il régénère la peau éliminant les boutons indésirables, les problèmes de peau… mais ce n’est pas tout!
Prenons le temps de comprendre la nécessité d’un tel produit de nos jours…
2 cuillerées à soupe matin et soir
Un geste simple mais efficace !

Utilisations et applications

Les antibiotiques

Un silence commercial
http://www.eau-de-jouvence.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=120&Itemid=128
 

Silver colloidal generator - argent colloidal

http://www.youtube.com/watch?v=b8y_rtQzMR8

Le lien ici : http://coeurdetoile.wordpress.com/2009/12/17/pour-en-finir-avec-les-vaccins-et-revenir-a-largent-colloidal/


l'Argent-colloïdal hier et aujourd'hui

Un antiseptique ancien et naturel
L'Argent, antiseptique connu dès l'antiquité
Historique des avancées scientifiques
Lois & actualités: ni médicament, ni complément alimentaire, mais un stérilisateur de l'eau
L'Argent-colloïdal dans le traitement de l'eau
L'Argent-colloïdal et les antibiotiques
Tests comparatifs

récipient pour stériliser l'eau

Le plus ancien des antiseptiques

Si l'expression "Argent Colloïdal" date de la fin du XIXieme siècle, les propriétés bactéricides de l'Argent-métal sont connues depuis la plus haute Antiquité, comme vous le verrez dans l'histoire de la médecine à travers les siècles. Dans la vie domestique, ces propriétés antiseptiques se traduisaient de manière pratique.
Mésopotamiens, Grecs et Romains utilisaient des récipients en Argent pour servir les boissons destinés aux souverains et à l'aristocratie. L'argent du contenant aseptisait les liquides du contenu, tuant les bactéries et micro-organismes pathogènes.
Les ustensiles de table, fourchettes et cuillères étaient également en argent pour des raisons d'hygienne et d'aseptie, une tradition qui s'est perpétuée jusqu'à nos jours. Les colloides et nanoparticules d'argent, naturellement bactéricides, stérilisaient en quelque sorte liquides et nourriture servis dans cette argenterie

C'est certainement la tradition du thé britannique, de l'eau bouillie servie dans des théières d'argent, qui a permis aux fonctionnaires et officiers de sa très gracieuse majesté britannique de survivre aux terribles miasmes proliférant dans les colonies de l'Empire, à Bombay, Hong Kong ou Singapour.
Dans le même esprit, la tradition populaire était de placer une pièce d'argent au fond des bidons de lait, préservant ce dernier de l'infection des microbes et bactéries
Ce principe d'hygienne était utilisé par les pionniers à la conquête de l'ouest au XIXI ième siècle, qui protégeaint l'eau de leur gourde avec un dollar d'argent.
Très récemment encore, dans la deuxième partie du XXe siècle, lorsque les pharmaciens préparaient des potions ou des onguents dans leur arrière-boutique, ils mettaient une feuille d'argent au fond du pot, pour assurer une parfaite aseptie. Le pharmacien de votre quartier vous le confirmera.
Le bien fondé de ces pratiques séculaires a  été démontré par la recherche scientifique. Les analyses in-vitro ont pu prouver que l'Argent électro-colloidal dissout dans l'eau par électrolyse à un taux d'environ 10 parties par milliard, soit 10 ug par litre (0,01 ppm) éradique en quelques minutes colibacilles et salmonelles. C'est le principe même de l'Argent Colloïdal.


Traitement de l'eau par l'argent colloïdal

En 1928, renouant avec la tradition, GA. Krause eut l'idée de placer un revêtement d'argent dans les systèmes de filtration à usage domestique.
En 1929, un autre chercheur, le Dr Albert Schweitzer, rapporta que tous les agents pathogènes se trouvaient éliminés, quand l'eau était traitée avec des nano-particules d'argent porteuses d'une charge électrique. Le terme argent colloïdal n'était pas encore en usage comme aujourd'hui, mais il ses vertus étaient déjà démontrées en laboratoires. Albert Scweitzer démontra également que ce traitement n'était pas nocif vis à vis des micro-organismes bénéfiques.

La NASA pour équiper ses navettes spatiales, a choisi un système de traitement de l'eau à base de colloïdes d'argent. Les Russes utilisent également l'argent colloïdal pour stéréliser l'eau de leurs cosmonautes, à bord de leurs stations orbitales.

equipage Souyouz
Equipage de la station spatiale Soyouz composé d'un Russe Fyodor Yurchikhin et 2 Américains Shannon Walker et Douglas Wheelock.

Aux Etats Unis, certaines villes ont choisi l'argent-colloïdal pour le traitement des eaux usées. Une démonstration spectaculaire avait été organisée au Nébraska, où pour prouver l'extraordinaire efficacité de l'argent colloïdal, un bassin de décantation des eaux usées a été volontairement pollué par des colonies de colibacille. En l'espace de 3 heures, cette eau a été totalement purifiée grâce à des filtres équipés d'électrodes d'Argent.

En 1976, lors d'un congrès de l'American Légion dans un hôtel à Philadelphie, une brutale épidémie a affecté les congressistes. De ce fait, cette maladie a été appelée la légionellose. La bactérie, legionella pneumophila, identifiée par le Professeur Brenner en 1979, est d'origine hydro-tellurique et se développe dans les réseaux d'eau douce naturels ou artificiels dans un milieu riche en fer, zinc ou aluminium, favorable à son développement : stations thermales, climatiseurs, spas, nébuliseurs et surtout les tours aéroréfrigérantes.
Les études de Brenner ont démontré que la bactérie se développe principalement dans les eaux dont la température est comprise entre 25 et 42°C. La contamination a lieu par inhalation de micro-goutelettes d'eau en suspension dans l'air. La bactérie a depuis proliféré.
Plusieurs analyses ont révélé que les réseaux internes de distribution d'eau des hôpitaux étaient les principaux responsables de la  légionellose , devenue une maladie nocosomiale . En réaction, la plupart des grands hôpitaux américains ont installé ces dernières années des système d'ionisation d'argent et de cuivre, qui ont permis d'éradiquer la « legionella pneumophilia » de leurs réseaux d'eau chaude.
L'argent colloïdal est officiellement reconnu pour son efficacité dans le traitement de l'eau.
filtre de la NASA pour stériliser l'eau
Element des filtres à colloïdes d'argent utilisés par la N.A.S.A.

 

un antibiotique naturel


img3

Découvertes scientifiques de l'argent-colloidal à travers les siècles

L'usage médical de l'Argent-métal, une longue tradition scientifique.
- Les Macédoniens plaçaient des plaques en Argent, sur les blessures pour aider à une cicatrisation saine et rapide.
- Vers 400 avant JC, Hippocrate enseignait que la fleur d'Argent, une poudre ultra-fine, cicatrisait les blessures ulcérées.
- En 69 avant JC, le Nitrate d'Argent figurait en bonne place dans la pharmacopée romaine.
- En 78, Pline l'Ancien, dans son Histoire naturelle, écrit que l'Argent possède des propriétés thérapeutiques et se révèle « très efficace dans la cicatrisation des blessures, quand il est incorporé au plâtre. »
- Jabir Ibn Hayyan, dit Gerber ( 721-815), fondateur de l'école arabe associant pharmacie, astrologie, et chimie, considéré par certains comme le père fondateur de la Chimie moderne, auteur de près de 2.000 traités, rapporte que le "nitrate d'argent" possède de puissantes propriétés thérapeutiques.
- Ibn Sīnā dit Avicenne ( 980-1037), médecin et philosophe persan, utilisait l'Argent pour purifier le sang, entre autres sous forme de poudre et de pilules argentées, l'ancètre de l'Argent Colloïdal.
- Philippe von Hohenheim, dit Paracelse ( 1493-1541 ), l'un des plus célèbres alchimistes et médecins de la Renaissance, considéré comme le père de l'homéopathie et le précurseur de la toxicologie, enseignait l'usage médical de l'argent.- Les médecins chinois utilisaient l'Argent dans la fabrication de toniques à base de plantes et pour traiter les infections, suppurations chroniques, blessures septiques, fièvres et sinusites.
- La médecine traditionnelle Indienne, ayurvédique, utilise les colloïdes d'Argent pour traiter fièvres chroniques, inflammations intestinales, hypercativité de la vésicule biliaire et ménorragies.

- En 1884, Franz Crede, l'un des plus célèbres obstétricien allemand du XIXe, observant qu'un certain nombre d'enfants naissaient aveugles après avoir été exposés à des germes vénériens lors de l'expulsion de l'utérus, eut l'idée d'instiller avec succès dans les yeux des nouveaux-nés une solution à 1% de Nitrate d'Argent. Avec l'instauration de cette pratique, le taux d'ophtalmie des nouveaux nés tomba de 10% à 0,2%. En conséquence, cette pratique devint obligatoire dans la plupart des pays européens et aux USA. Elle se poursuivit même après l'apparition des premiers antibiotiques en 1940.
nitrate d'argentavec différents antibiotiques issus de laboratoires pharmaceutiques, le nitrate d'argent a été retenu comme le plus éfficace et ayant le moins d'effets secondaires.

- En 1893, Karl von Nägeli, ce botaniste suisse rapporta que des bactéries mises en contact avec une solution de nitrate d'Argent (titrée à 10 PPM), l'Argent Colloïdal, mouraient en trois ou quatre minutes. -En 1897, le Dr Benno Crede  introduisit l'usage en médecine de l'Argent Colloïdal, ie argent sous forme de particules microscopiques dispersées dans l'eau, spéculant que l'Argent Colloïdal pourrait posséder les propriétés germicides des sels d'argent sans en avoir la toxicité. Par la suite, les colloïdes d'Argent furent largement employés par voie interne pour lutter contre diverses infections bactériennes (scepticémie, fièvres rhumatismales, arthrite blennorragique, diphtérie, méningite cérébro-spinale, etc. )
- Pendant la Première Guerre Mondiale, des feuilles d'Argent étaient utilisées pour combattre l'infection des blessures, ce qui renouait avec la lointaine tradition des Macédoniens.
- Durant l'épidémie de H1N1, dite "Grippe Espagnole", qui était une variante de la peste noire du Moyen-âge, le Dr Edouard Prouvost fut amené à traiter de très nombreuses personnes atteintes par cette pandémie. Dans son livre, édité par Jouve Cie en 1919, Remarques Cliniques et thérapeutiques sur l'épidémie de grippe de 1918", le Dr Prouvost saluait les très bonnes performances de l'Argent Colloïdal en intraveineuse.

Au début du XXe siècle, la Médecine occidentale avait donc fait la preuve des remarquables propriétés thérapeutiques de l'Argent-colloidal. Dés lors, son emploi se généralisa et il devint l'un des médicaments les plus administrés, aussi bien par voie interne que sous forme de gargarismes, de gouttes (nez, yeux, oreilles), d'applications externes locales, et dans certains cas spécifiques, comme lors de la pandémie de H1N1, en injections.
En 1938, on comptait plus de quatre-vingt dix préparations médicales brevetées à base d'argent et parmi les fabricants on notait le nom de grandes entreprises pharmaceutiques comme Merck, Schiff ou Park Davis & Co.
L'argent colloïdal  était un traitement courant en 1940.
Mais l'argent-colloïdal dut bientot céder la place à de nouvelles substances, qui semblaient vouloir révolutionner la médecine. L'Ere des Antibiotiques brevetés par les Laboratoires pharmaceutiques venait de s'ouvrir. Les antibiotiques étaient d'un emploi plus simple et coûtaient beaucoup moins cher que les produits à base d'argent.
L'argent-colloïdal fut quelque temps plongé dans l'oubli

Quand les virus deviennent résistants aux antibiotiques…

Le bactéricide le plus efficace

L'Argent Colloïdal et les autres produits dérivés de l'Argent métal vont être relégués aux oubliettes de la Médecine pendant l'âge d'or des antibiotiques de 1940 à 1965. Ces nouveaux médicaments semblaient accomplir des miracles, coûtaient moins cher et étaient d'un emploi plus facile que les produits à base d'argent. Ils avaient en outre l'énorme avantage de pouvoir être breveté, offrant des rentes de situation aux laboratoires pharmaceutiques. Ceux-ci pouvaient dès lors faire un lobbying intensif, tant aux niveaux des gouvernements, des instances sanitaires internationales ou des Centres Hospitaliers Universitaires, formant les futurs praticiens en prescripteurs d'antibiotiques.
Dans les années 90, les gouvernements ont du légiférer et restreindre drastiquement les "séminaires" et autres cadeaux somptuaires offerts aux prescripteurs par les Laboratoires Pharmaceutiques.
Au fil du temps, les effets secondaires indésirables des antibiotiques ont commencé à se multiplier, ainsi que les interactions négatives de médicaments entre eux. Entre mauvais usage, surconsommation et automédication, le potentiel thérapeutique de ces médicaments s'est trouvé gravement menacé.
En France, qui détient le record de consommation par habitant, les pouvoirs publics et la Caisse Nationale d'Assurance Maladie ont lancé une campagne de communication dés 2002, pour restreindre l'utilisation des antibiotiques.

« Les Antibiotiques, c'est pas automatique ! »
Beaucoup plus inquiétant, dans les dernières décennies, le corps médical allait petit à petit se rendre compte, que virus, germes et bactéries mutaient et devenaient résistants aux Antibiotiques. En milieu hospitalier, plus de 6% des patients sont atteints de maladies nocosomiales, notamment dues à des agents infectieux devenus multi-résistants aux différents antibiotiques. Les pouvoirs publics se devaient de réagir.



« L'Argent Colloïdal: Tests comparatifs ! »
En 1999, une étude comparative a été menée au laboratoire de microbiologie de l'Université de Brigham Young par le Professeur Revelli, comparant les performances des antibiotiques les plus réputées et un Argent Colloïdal commercialisé aux Etats Unis, sous la marque ASAP.
L' "Argent-colloïdal" s'est révélé être le plus efficace des bactèricides, avec le spectre le plus large.


test comparatif argent colloidal contre antibiotiques

Dans le tableau ci-dessous, deux tests différents, menés dans les laboratoires de Microbilogie Utah & Iowa montrant la vitesse d'action de deux solutions d'Argent-Colloïdal.

test-bactericide
Le second test étant effectué sur des colonies très importantes de bactéries, toutes éradiquées en quelques minutes par l'argent colloidal.

Les différentes études menées dans les services de microbiologie en occident ont fait la preuve de l'efficience de l'argent colloïdal comme bactéricide, virucide et fongicide. Ce produit miracle allait il devenir la panacée universelle, une fontaine de jouvence ou l'élixir de longue vie, reléguant dans les placards les médicaments moins efficaces ?
C'est ce que certains ont cru.


Actualité de l'Argent Colloïdal"

La quantité d'argent consommée par l'industrie pharmaceutique et hospitalère est en croissance constante.
L'un des dérivés couramment employés, est le nitrate d'argent, que l'on trouve aussi bien dans la prévention de l'ophtalmie du nouveau né que dans le traitement curatif des ulcères.
Dans le Monde entier, les grands brûlés sont traités avec du sulfadiazine Argentique.
Dans certains services de soins intensifs, pour minimiser les risques d'infections opportunistes, on utilise des cathéters munis d'un revêtement d'Argent.

Les Pansements à l'argent colloïdal
Dans le manuel de "l'infirmier et les soins aux personnes agées" de Joël Belmin, on trouve le texte ci-dessous.
"L'argent est un bactèrien à large spectre. Suivant les pansements, la quantité d'argent libérée est très variable. L'action antibactèrienne du pansement est donc également variable. L'action a aussi une action anti-inflammatoire par diminution de l'activité métallo-protéases. Malgré une utilisation ancienne et large, on ne connaît pas pour l'instant de résistance documentée aux ions d'argent. La sulfadiazine d'argent existe en France depuis 1930 en crème ( Flammazine, Sicazin ) et depuis peu sous forme d'interface lipido-colloïde imprégnée (Urgotu SSD)..." (fin de citation) De très nombreux pansements, comme celui présenté ci-dessus, sont composés d'une gaze imprégnée d'argent nanocrystallin, qui libère lorsqu'il est sur la plaie des ions d'argent sans interruption. Il doit être imprégné avant son utilisation et maintenu humide. Il assainit les blessures ou abrasions purulentes et favorise une cicatrisation saine et rapide. Cela ressemble à s'y méprendre à une gaze imbibée d'argent colloïdal, avant utilisation.
Les grandes firmes occupent donc le créneau.
L'extension des réseaux internet a permis le développement rapide de réseaux de vente d'argent colloïdal non contrôlé ni homologué. La Food & Drug Administration après plusieurs années dans le flou a pris un arrêté en août 1999 exigeant de chaque fabricant vendant ses produits sur l'ensemble du territoire américain de suivre la procédure administrative d'Autorisation de Mise sur le Marché, AMM, sous peine de poursuites et interdisant toute communication ventant les qualités thérapeutiques de l'argent colloïdal. Le Canada a suivi cet exemple plus récemment.

Dans l'Union Européenne, l'EFSA (European Food Safety Autority) a refusé d'agréer l'homologation comme complément alimentaire de l'argent colloïdal commercialisé sous la marque "silver hydrosol", concluant que la sécurité d'emploi n'a pas été établie.

Producteurs indépendants contre industrie pharmaceutique

L'industrie pharmaceutique est extrêmement puissante et solidaire. Ses lobbies à Bruxelles et Washington sont terriblement puissants. Leur objectif est d'imposer des molécules brevetées pour des vaccins et des médicaments, car ces brevets leur permettent de générer des chasses gardées hautement profitables. Leur objectif n'est pas d'éradiquer la maladie dans le monde, mais strictement leurs bénéfices. La chasse aux médecines naturelle et aux médecines douces est ouverte. Les producteurs indépendants de produits qui cherchent à améliorer votre santé et votre résistance à la maladie sont condamnés à disparaitre à plus ou moins brève échéance.
Le produit pourra continuer à être vendu sous une étiquette vantant un désinfectant ménager puissant ou comme assainisseur pour les chaussures et pour les pieds, mais le consommateur osera t'il boire se désinfectant pour chaussures, ou respirer le produit vendu pour lutter contre les champignons de ses semelles ? L'Argent Colloïdal va continuer d'exister... mais saurez vous le trouver ?
EAU POSITIVE est une petite entreprise née durant la crise de 2008. Sa taille permet de garder des liens suivis avec ses clients. Nous allons essayer de nous diversifier pour survivre, lorsque le couperet tombera, tranchant la tête des petits laboratoires indépendants. Notre savoir-faire est de créer un formidable désinfectant. Nous continuerons à vous en faire profiter autrement

Le lien ici : http://www.eau-positive.com/historique.html



L'argent colloïdal, un remède miraculeux

Sous forme de solution colloïdale ayant un haut degré de pureté, l'argent constitue un remède naturel très efficace et simple contre bon nombre d'affections, et surtout contre les infections. Il a été utilisé dans ce but, bien avant la pénicilline et les médicaments à base de souffre, qui sont apparus à peine au cours de la Deuxième Guerre Mondiale.

L'un des plus remarquables aspects quant à l'argent colloïdal est le fait qu'il a un spectre extrêmement large d'applications et d'utilisations. La raison ? Contrairement aux médicaments de synthèse, son action biologique est orientée au niveau de structure cellulaire.

Les vertus thérapeutiques et désinfectantes de l'argent étaient déjà connues dans l'Antiquité, il était apprécié dans l'Égypte antique et à Babylone. À son tour, le célèbre médecin et alchimiste Paracelse l'utilisait comme ingrédient secret dans les remèdes contre les infections. D'ailleurs, l'argent est considéré dans l'alchimie comme un des sept métaux planétaires fondamentaux.

Il est d'ailleurs connu qu'au Moyen Âge, lorsque l'Europe était dévastée par des épidémies de peste, celles-ci faisaient des ravages surtout parmi les paysans et les pauvres villageois, pendant que les nobles et les aristocrates semblaient immunisés. On a cru pour longtemps que ces derniers bénéficiaient d'une protection spéciale, alors qu'en réalité, c'est l'argent qui les a protégés de la terrible maladie. Cela parce que l'eau et le vin des aristocrates étaient gardés dans des vases en argent, et qu’ils utilisaient couramment des assiettes, des plats, des couverts et des verres en argent.

Au cours du siècle passé, les pionniers américains avaient l'habitude de poser un dollar en argent dans un récipient contenant du lait frais, pour ralentir le processus de fermentation.

De nos jours, les propriétés désinfectantes de l'argent sont utilisées dans des domaines inattendus : des filtres en argent peuvent être trouvés dans les fontaines à eau des avions et des navires spatiaux pour garantir une eau sans germe. Sur la station spatiale Mir, l'argent était utilisé pour stériliser l'eau recyclée. L'argent est aussi utilisé pour remplacer le chlore des piscines, parce qu'il a une action germicide plus puissante que celui-ci et qu’il n'a pas l'odeur et les autres effets désagréables du chlore.

Malgré des années de recherches pour trouver un produit pharmaceutique supérieur, l'argent est encore considéré comme la plus efficace façon de lutter contre les germes et de comme facteur de guérison rapide des cas de brûlures sévères.

Pendant qu'un antibiotique pharmaceutique conventionnel est efficace contre six ou sept germes et totalement inefficace contre les virus, en générant le plus souvent des effets secondaires indésirables, l'argent est létal pour plus de 650 types de bactéries, virus, champignons et parasites, sans être toxique pour l'organisme humain. Les tests de laboratoire ont montré que l'argent colloïdal tue la plupart des bactéries, champignons, parasites et virus en 2 à 6 minutes de contact.

L'état colloïdal, un état naturel
L'argent colloïdal peut être défini comme une solution de particules extrêmement fines d'argent pur, en suspension dans l'eau, ce qui le rend très facile à assimiler par l'organisme.

L'état colloïdal n'est pas un état physico-chimique inhabituel, artificiel, mais c'est un état naturel. Notre sang se trouve à l’état colloïdal. Tous les minéraux des fruits et des légumes frais sont en état colloïdal. Pour que l'organisme puisse absorber et utiliser les minéraux et les nutriments, ils doivent être à l’état colloïdal.

La plupart des médicaments de synthèse se trouvent en état anorganique, cristallisé, spécifique à la matière inerte, morte. Arrivés dans le corps, ils doivent être amenés à l'état colloïdal avant de pouvoir être utilisés, processus qui a lieu avec une consommation supplémentaire d'énergie et suite de laquelle résultent des résidus, qui doivent être ultérieurement éliminés. L'argent colloïdal présente l'avantage qu'il est directement assimilable par l'organisme et qu’il est intégralement utilisé, sans laisser de résidus.

Qu'est-ce l'argent colloïdal ?
L'argent électro-colloïdal est une substance en totalité naturelle, étant en fait de l'argent élémentaire pur, dans son état atomique, en suspension dans l'eau. Il peut être obtenu par un processus électrique, en utilisant un courant de tension extrêmement basse et douce, qui extrait les ions d'argent d'un électrode d'argent fin, ayant une pureté de 999 millièmes, dans un liquide, le plus indiqué étant l'eau distillée. Donc, l'argent électro-colloïdal est en même temps colloïdal et ionique.

Les dimensions infra-microscopiques des ions d'argent - ceux-ci sont des milliers de fois plus petits qu'une cellule sanguine humaine - leur permettent d'entrer et de sortir facilement des cellules, en favorisant ainsi l'action germicide. Cette action est aussi favorisée par les propriétés ioniques de l'argent colloïdal, tel que ceci est suggéré par les nombreuses études biologiques. Les ions d'argent ont une charge électrique positive, et la charge électrique est très importante pour leur action dans le corps humain, qui est bioélectrique par nature.




Comment agit l'argent colloïdal ?
Pour comprendre la façon d'agir de l'argent électro-colloïdal, il faut comprendre l'état de maladie. L'organisme humain rencontre des agents pathogènes et d'autres entités étrangères en permanence. Lorsque le corps est sain, il maintient un niveau de pH optimal et un milieu riche en oxygène. Le pH à l'intérieur des cellules est normalement alcalin, de 7,2 à 7,4, et à l'extérieur des cellules, le fluide interstitiel a un pH acide proche de 4,0. Cependant, lorsqu'un être ne maintient pas un milieu sain dans son corps, le pH commence à augmenter dans l'espace extracellulaire et à diminuer dans l’espace intracellulaire. Cela réduit le potentiel électrique de la cellule, et en réponse les niveaux d'oxygène baissent aussi. Les agents pathogènes se trouvant dans le corps vont attaquer les cellules affaiblies et vont s'y installer. Les organismes qui transmettent l'état de maladie et qui attaquent ces cellules affaiblies ne peuvent pas survivre dans les cellules saines, qui ont un fluide extérieur avec un pH inférieur à 4,0 et un fluide intracellulaire avec un pH supérieur à 6,9.

En arrivant dans les zones avec des infections, les trillions d’ions d'argent en état électro-colloïdaux, chacun ayant une charge électrique positive, modifient le milieu électromagnétique et corrigent le potentiel électrique cellulaire.
Par l'électricité apportée dans le corps, l'argent électro-colloïdal est aussi un catalyseur clé dans la production d'oxygène et autres nutriments nécessaires pour les cellules. Les organismes qui provoquent la maladie ne peuvent pas survivre dans un milieu riche en oxygène, ainsi ils meurent, en étant ensuite éliminés.

Donc, l'action thérapeutique des ions positifs d'argent n'est pas déterminée de façon restrictive, étant valable seulement dans certaines maladies, tel que c'est le cas pour la plupart des médicaments de synthèse, mais elle est une action universelle, spécifique à la structure cellulaire. Cela explique pourquoi l'argent électro-colloïdal a un spectre d'action aussi large.

Les recherches scientifiques ont montré qu'en présence des ions positifs d'argent, se crée de l'énergie électromagnétique dans et autour des cellules. Les agents pathogènes sont ainsi „désactivés” et a lieu en même temps un rajeunissement remarquable des tissus. L'argent équilibre la vie moléculaire complexe des différents systèmes du corps et aide à la guérison rapide, à chaque fois qu'il est nécessaire.

Là où le flux bioélectrique a été altéré à cause des différentes toxines, le rétablissement d'un flux électrique normal permet au corps de se désintoxiquer, et le champ électromagnétique du corps est reconstitué. L'ADN de chaque cellule revient à un état optimal de fonctionnement à l'aide du flux d'énergie électromagnétique, ce qui a un effet profond de régénération sur les tissus.

La douleur et la maladie résultent d'une interruption du courant biologique qui circule normalement dansle corps à une tension de 50 à 70 milivolts. Les ions d'argent agissent comme un super conducteur qui crée des ponts sur les „brêches” électriques et reconstruit le potentiel électrique au niveau cellulaire, permettant l'existence d'un flux de courant sain. Lorsque le corps électromagnétique est refait, cela permet à l'oxygène et aux nutriments essentiels d'entrer et de soutenir une vie cellulaire normale.

Nous pouvons même dire que l'argent colloïdal est une sorte de pile mobile indépendante, dont les particules bougent dans le corps, reconstruisant la force de la vie partout où elles agissent.

Dans une gorgée d'eau énergisée avec du nano-argent, il existe des trillions de ions d'argent. Suite à leur ingestion, a lieu une croissance générale de l'énergie électrique positive du corps, permettant à l'oxygène et à d'autres nutriments d'entrer plus facilement dans les cellules, où ils optimisent les fonctions cellulaires et déclenchent des processus de désintoxication. De même, les recherches du docteur américain Robert Becker ont mis en évidence que l'argent a pour effet de réduire les cellules anticancéreuses, chargées de façon négative, à leur état normal, de cellules saines.

La valeur thérapeutique de l'argent colloïdal
Les recherches scientifiques ont montré que l'argent colloïdal est efficace et actif dans le traitement de bon nombre d'affections importantes : infections microbiennes, fongiques, parasitaires et virales de la peau, des organes sensoriels, des tracas digestif, respiratoires et urinaires, des maladies auto-immunes, brûlures, ulcérations et même le cancer.

Dans certains centres de recherche médicale il a été recommandé comme adjuvant dans le traitement de certaines maladies du système reproducteur féminin et circulatoire, aussi que dans le traitement efficace des complications provoquées par le virus HIV. Il a été aussi utilisé comme traitement pour les affections thyroïdiennes, les maladies infantiles, le somnambulisme et l’anorexie nerveuse.

Tous ces éléments ont déterminé le Dr. Bob Beck à faire l’affirmation suivante: „Sans exagérer, il est temps de reconnaître que l'argent colloïdal est non seulement le plus certain remède de la terre, mais aussi le plus puissant !”

Comment peut-on utiliser l'eau avec de l'argent colloïdal ?
La solution d'argent colloïdal peut être utilisée de plusieurs manières, selon la localisation de l'affection à traiter : orale (ingérée ou bue); inhalée sous forme de vapeurs très fines (par brumisateur d'oxygène); sous forme de clisme; au niveau vaginal, pulvérisée localement ou ajoutée aux lavages; sous forme de collyre pour les yeux, les oreilles ou le nez ou appliquée topiquement, sur la peau (à l'aide d'une bouteille en verre avec pulvérisateur ou avec des bandages trempés dans la solution).

La dose dépend du but poursuivi. Pour l'entretien général de la santé, ainsi que pour renforcer le système immunitaire il suffit d'utiliser 3 à 5 cuillérées par jour, dose considérée comme „nutritive”. L'argent colloïdal peut être utilisé avec succès sous forme de cure générale de purification et de désintoxication.

Dans le cas de certaines affections plus sévères et de maladies chroniques, la dose doit être adaptée selon la réaction de l'organisme, sous la conduite d'un médecin compétent. En général, toute quantité supérieure à 5 cuillérées par jour est considérée comme dose „thérapeutique”.

Dans le traitement des maladies graves, il est très utile de se servir d'un énergisateur d'eau avec des ions d'argent et d'un brumisateur d'oxygène pour vaporiser la solution d'argent colloïdal, à l'aide de laquelle ont été obtenues des guérisons miraculeuses.

Il n'existe pas d’effets secondaires de la thérapie avec de l'argent colloïdal, parce qu'il n'est pas toxique et il n'affecte pas le foie, les reins ou d'autres organes du corps. L'argent colloïdal n'interagira avec aucun médicament ou remède.

Du fait qu'il ne fonctionne pas comme un antibiotique classique, l'argent n'affecte pas la flore bénéfique du tube digestif. Comme tout produit naturel, comme l'ail ou le gingembre, l'argent aide le processus de digestion. Donc les suppléments "probiotiques" ne sont pas nécessaires lors de son utilisation. De même, le danger de l'accumulation de l'argent dans l'organisme n'existe pas, parce qu'il est éliminé par voie naturelle en trois jours.

Comment peut-on utiliser l'eau avec de l'argent colloïdal ?
La solution d'argent colloïdal peut être utilisée de plusieurs manières, selon la localisation de l'affection à traiter : oralement (ingérée ou bue); inhalée sous forme de vapeurs très fines; sous forme de lavement; au niveau vaginal, pulvérisée au niveau local ou ajoutée pour faire des lavages; sous forme de collyre dans les yeux, les oreilles et le nez ou appliquée sur la peau (à l'aide d'un pulvérisateur ou des bandages trempés dans la solution).

La dose dépend du but poursuivi. Pour l'entretien général de la santé, aussi que pour renforcer le système immunitaire, il suffit de prendre 3 cuillérées par jour, dose considérée comme „nutritive”. L'argent colloïdal peut être utilisé avec succès sous forme de cure générale de purification et de désintoxication.

Pour certaines affections sévères et maladies chroniques, la dose doit être adaptée selon la réaction de l'organisme, sous la direction d'un médecin compétent. En général, toute quantité qui dépasse 5 cuillérées par jour et considérée comme „thérapeutique”.

Il n'existe pas d’effet secondaire de la thérapie avec de l'argent colloïdal, parce qu'il n'est pas toxique et qu’il n'agit pas de façon négative sur le foie, les reins ou autre organe du corps. L'argent colloïdal n'interagit avec aucun médicament ou remède.

Du fait qu'il n'agit pas comme un antibiotique classique, l'argent n'agit pas de façon négative sur la flore bénéfique du tube digestif. Comme tout autre produit naturel, comme l'ail ou le gingembre, l'argent aide au processus de la digestion. Donc, il ne faut pas prendre des supplément "probiotique" lors de son utilisation. De même, le danger de l'accumulation de l'argent dans l'organisme n'existe pas, parce qu'il s'élimine naturellement dans les trois jours, selon les tests de spécialité. Du fait que la particule la solution d'argent colloïdal mesure de 0,017 à - 0,024 microns il est impossible qu’elle soit filtrée et retenue dans l'organisme.

Qu'est-ce que la médecine allopathe en dit?
En 1999 la FDA (Federal and Drugs Administration) a interdit les médicaments à base d'argent pour des effets secondaires étranges générés par la consommation en excès de médicaments à base de sels ou nitrates d'argent, maladie nommée Argyria, comme Fuchs l'avait dénommé en 1840. Cela consiste dans la coloration de l'épiderme avec des nuances de gris-bleuâtre à cause des dépôts d'argent (le nitrate d'argent était utilisé en cas d'épilepsie et tabes doeralis, et de déséquilibres du système nerveux). À partir de cet état de fait, les porte-paroles de la médecine allopathe ont jeté un opprobre sur les préparationss contenant de l'argent colloïdal qui auraient cet effet secondaire.

Pour faire de la lumière sur cette affaire, l'Institut de Solutions Métaboliques a écrit un rapport concernant la consommation excessive d'argent et d'argent colloïdal: "Argyria est une décoloration du pigment qui apparaît dans le cas de la consommation excessive d'argent. La quantité nécessaire estimée au développement de cette maladie est de 3,8 grammes par jour. En ce qui concerne l'argent électro-colloïdal, en mesurant la qualité considérée comme standard, de 10ppm, la quantité d'argent est plus faible qu'un miligramme." Dr. Alexander G. Schnauss, le directeur du département "Life division", de l'Université John Hopkins, l'auteur du livre à succès "MINERALS, TRACE ELEMENTS AND HUMAN HEALTH"

De même, bien qu'on soutienne que la FDA aurait interdit à un moment donné les médicaments à base d'argent et d'argent colloïdal, dans une lettre publiée le 3 novembre 1999 la FDA indique que l’AERS (Adverse Event Reporting System - le Système de rapport des cas contraires) ne détient aucun enregistrement qui atteste des réactions contraires à l'argent colloïdal, fait signalé dans le Cadre du Centre d'évaluation et de test des médicaments.

Entre temps, les témoignages quant aux effets surprenants, souvent considérés comme miraculeux, de l'argent colloïdal sont en continue croissance. Même si ce produit est le plus souvent distribué sous forme de "nutriment alimentaire", certaines organisations officielles de plusieurs gouvernements (Suisse, Allemagne, Australie, Israël) ont donné leur accord pour utilisation de l'argent colloïdal (Ag+) et du péroxyde d'hydrogène (H2O2) en tant que désinfectant de l'eau dans les quantités prévues par l’organisation Mondiale de la Santé (MLC - la valeur maximale peut contenir jusqu'à 80ppb ou -100ppb), selon l'étude réalisé par Stuart Thomson, directeur de l'institut Gaia Research.

En conclusion, l'argent est un puissant soutien et un renfort du système immunitaire, et son pouvoir réside dans le fait qu'il offre au corps ce qui lui permet de se guérir lui-même.


Le lien ici : http://www.yogaesoteric.net/content.aspx?item=5796&lang=FR

















"Nous sommes le reflet de ce que nous mangeons"
 
  Mangez peut-il nuire à la santé ? 
 
Un cocktail explosif dans vos assiettes pour une alimentation industrielle ! Toxine, dioxine, pesticides, fongicides, antibiotiques... N'oubliez-pas nous sommes tous concernés ! Tolérance zéro devant cette dérive, ne restons pas passif, agissons en masse. Merci de prêter attention au message que je viens de mettre à disposition ci-dessous.  
 
A noter sur nos agendas ! 
 
www.unevoieparlesoins.over-blog.com Santé ! 
 
  
«Notre poison quotidien» sera diffusé le mardi 15 mars à 20h40 sur ARTE 
 
Pour prendre vraiment conscience de ce que nous mangeons. Voici un message de Marie-Monique ROBIN et Claude BOURGUIGNON.
 
J'ai le plaisir de vous informer que mon film "Notre poison quotidien" sera diffusé le 15 mars sur ARTE, à 20 heures 40. Le même jour mon livre éponyme sera dans les librairies ainsi que le DVD. Je commence aujourd'hui une série de papiers qui vont expliquer la démarche que j'ai suivie pour réaliser cette longue enquête qui m'a conduite dans six pays européens (France, Italie, Allemagne, Suisse, Grande Bretagne, Danemark), aux Etats Unis, au Canada, au Chili, et en Inde. 
Pourquoi cette enquête ? Alors que je travaillais sur le passé et le présent peu glorieux de Monsanto et que je découvrais comment depuis sa création au début du XXème siècle la firme n'a cessé de cacher la haute toxicité de ses produits, je me suis posé trois questions : 
 
- Est-ce que le comportement de Monsanto constitue une *exception* dans l'histoire industrielle ?
- Comment sont réglementés les 100 000 molécules chimiques qui ont envahi notre environnement depuis la fin de la seconde guerre mondiale ?
 
- Y-a-t il un lien entre l'exposition à ces produits chimiques et "l'épidémie de maladies chroniques évitables" que l'Organisation mondiale de la santé OMS) a constatée surtout dans les pays dits "développés" (les termes que j'ai mis entre guillemets sont ceux utilisés par l'OMS) ? 
 
Consciente que le champ d'investigation était très vaste, j'ai décidé de ne m'intéresser qu'aux seuls produits chimiques qui entrent en contact avec notre chaîne alimentaire du champ du paysan (pesticides) à l'assiette du consommateur (additifs et plastiques alimentaires). Avant d'entreprendre mon nouveau tour du monde, j'ai réalisé un long travail de recherche préparatoire qui a consisté à lire de nombreux livres (une centaine, essentiellement anglophones), rapports, études scientifiques et j'ai rencontré des experts (toxicologues, biologistes, représentants des agences de réglementation) , soit directement lors de rendez-vous personnels ou lors de colloques spécialisés. J'ai aussi consulté les archives d'organisations internationales comme ou le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui dépend de la première.
 

Le lien ici :http://unevoieparlesoins.over-blog.com/article-notre-poison-quotidien-66785781.html









Naturelle thérapie pour le traitement du cancer
traiter le cancer avec du bicarbonate de soude

Cancer et candida

La thérapie du Dr Simoncini est expliqué dans la vidéo « L’HYPOTHÈSE FONGIQUE »
Sur la base d’années de recherche scientifique et clinique, au centre de chaque tumeur cancéreuse, il y a un champignon commun, Candida albicans. La bonne nouvelle, c’est que les tumeurs peuvent être traitées avec un puissant agent antifongique bon marché et facilement disponible.

Le site Web du Dr. Simoncini : www.cancerfungus.com

Les tumeurs sont conceptuellement un seul phénomène. Les tumeurs sont un seul phénomène, mais il y en a de nombreux types. Pourquoi ?

D’après les vues officielles qui considèrent l’altération génétique comme base du développement néoplasique, il est possible que cette altération puisse se manifester dans n’importe quel environnement avec tous types de différenciations typologiques.

D’après le point de vue microbiologique, c’est toujours le Candida qui envahit les différentes parties anatomiques, suscitant diverses réactions en fonction des organes dont il se nourrit.
Ces comportements sont fonction de la quantité et de la qualité des tissus affectés. Un organe dont le tissu connectif a été envahi se défend par une hyperproduction cellulaire qui tente d’enkyster les colonies fongiques qui essaient de coloniser complètement l’organisme. C’est de cette manière que la totalité des variétés histologiques des néoplasies peut être expliquée et cette variété histologique n’a aucune influence sur la détermination de la cause, qui est toujours et uniquement le Candida.


C’est de cette manière que, lors d’un événement néoplasique, certains gènes peuvent être hyperexprimés – c’est-à-dire amplifiés – dans un effort défensif déterminé par les besoins hyperproducteurs du tissu. Cette réaction est normale et non pas du tout atypique. Considérons l’exemple suivant. Si nous prenons une épine inerte, par exemple celle d’un oursin et que nous l’insérons d’abord dans la peau, puis dans les bronches, les os, le cerveau et dans d’autres zones du corps, nous évoquerons une réponse immune de type cellulaire tendant à enkyster cette épine, c’est-à-dire visant à former une sorte de cocon en lequel elle l’enferme.
De même, le système immunitaire interprète les colonies fongiques au-delà d’une certaine dimension comme des corps étrangers stimulant une réaction d’enkystement qui engage les cellules du tissu envahi. L’épine ou le champignon peut de ce fait causer selon les cas, un épithéliome, un adénocarcinome, un ostéosarcome, un glioblastome, etc. Dans les premiers moments de l’invasion, l’organisme est capable d’envoyer des cellules mûres pour contenir le champignon proliférant : c’est le phénomène de la tumeur différenciée. Quand les colonies deviennent plus puissantes et que les tissus sont épuisés, les cellules deviennent de plus en plus immatures jusqu’à devenir anaplasiques. De plus, la proportion entre tissus différenciés et tissu connectif détermine la capacité de réaction et ainsi le degré de malignité d’une néoplasie. Moins il y a de cellules nobles, plus la tumeur devient maligne et invasive.

Donc, d’un côté nous avons les tissus nobles qui ne peuvent pas être attaqués (les muscles et les nerfs) et de l’autre le simple tissu connectif. Le tissu glandulaire est à mi-chemin entre ces deux éléments, simplement parce qu’il est pourvu d’une structure complexe qui lui confère une certaine capacité à enkyster le champignon et qu’il peut ainsi s’opposer à son invasion en produisant le phénomène de tumeur bénigne. Par exemple, si nous considérons la thyroïde, nous pouvons voir que, dans cette glande, des néoformations peuvent prendre n’importe quel degré de malignité, elles peuvent même posséder des caractéristiques histologiques bénignes, comme c’est le cas pour les carcinomes folliculaires encapsulés, il y a longtemps appelés adénomes bénins métastasants.

Cela peut arriver parce que le concept de “tumeur bénigne” n’a pas de valeur absolue. Dans ce cas, même s’il est vrai que les cellules fongiques ne peuvent pas normalement traverser la barrière des cellules différenciées, cela ne signifie pas que, dans des conditions particulières, elles ne peuvent pas y réussir.
C’est pour cette raison que de telles néoformations sont considérées comme “bizarres” en oncologie.
Mais de telles bizarreries peuvent être facilement expliquées par la clé d’interprétation que nous donne l’infection fongique. Quand le tissu glandulaire est épuisé, la tumeur bénigne devient maligne.
D’un point de vue pratique, c’est toujours le même Candida qui attaque différents tissus, chaque fois s’adaptant lui-même au type d’environnement qu’il trouve. Les caractérisations d’espèce usuellement assignées aux différents Candida (Candida albicans, C. krusei, C. parapsilosis, C. glabrata, C. tropicalis et d’autres) sous-estiment le fait qu’ils proviennent tous d’un seul progéniteur qui, quand il mute génétiquement pour attaquer un hôte, se transforme lui-même en telle ou telle population.(59)
R. L. Hopfer, par exemple, a trouvé pas moins de quatre espèces différentes de Candida dans les cultures post-mortem d’un patient leucémique.

N. Aksoycan a démontré que sept populations différentes de Candida avaient en réalité la même structure antigénique.

F. C. Odds rapporte comment la même population de Candida a pu coloniser différentes aires anatomiques à différents moments.
J. Hellstein a trouvé une origine clonale commune de Candida albicans à la fois chez des populations commensales et chez des populations pathogènes..

Dr Tullio Simoncini explaining the simple cure for cancer

https://www.youtube.com/watch?v=69P-Cqy7OSk

 

Dr Simoncini : Cancer, l'hypothèse fongique (Doc) [VOSTFR]


Dr Simoncini : Cancer, l'hypothèse fongique (Doc) [VOSTFR]

Parmi les nombreux livres qui essaient de donner une réponse au problème du cancer, celui écrit par l’oncologue Tullio Simoncini se distingue par sa simplicité et sa théorie innovatrice. Le livre “Le Cancer est un champignon” décrit la manière dont une infection fongique forme toujours la base de chaque formation néoplasique, qui essaie ensuite de se propager dans tout l’organisme sans s’arrêter.

La croissance des colonies fongiques, accompagnée de la réaction du tissu qui essaie de se défendre contre l’invasion cause la tumeur. C’est un phénomène simple et uniquement extracellulaire. De ce fait, il y a une seule cause au cancer : le Candida , qui selon la localisation anatomique concernée, provoque différentes réactions histologiques. C’est la raison pour laquelle il y a de si nombreux types de tumeurs.

Pour le moment, le bicarbonate de sodium (en solution à 5% ou à 8,4%) est le seul remède capable de faire disparaître complètement les tumeurs (NDB : D'autres remèdes existent, voir la section aller plus loin au bas de l'article). Pour obtenir le maximum d’effet destructeur, le bicarbonate de sodium doit être amené au contact direct des tissus. Il est possible de le faire en appliquant un cathéter spécial aux artères qui irriguent les différents organes ou en utilisant les méthodes endoscopiques conventionnelles.

Cependant, il y a d’autres possibilités : les infusions de gouttes, les énémas, les irrigations et les infiltrations selon l’endroit où se trouve la néoplasie.

Quand le bicarbonate de sodium est administré de la bonne manière aux patients non terminaux, on peut alors faire disparaître de nombreuses sortes de tumeurs dans un temps bref, ce qui amène souvent un rétablissement complet en deux mois.

De plus, il est nécessaire de souligner avec force que cette substance ne cause aucune douleur et qu’elle est facile à appliquer. Il y a quelques effets secondaires légers dans seulement quelques cas. De nombreux patients tirent bénéfice de la méthode du Dr Simoncini et sont guéris en dépit du fait que l’oncologie classique les ait déclarés incurables.

Pour conclure, il est nécessaire de dire que le livre du Dr Simoncini représente une réelle cassure par rapport à la tradition oncologique reçue, en raison de l’innovation qu’il apporte, c’est-à-dire qu’il indique la cause exacte du cancer. De cette manière, il constitue une alternative simple par rapport à quantité excessive d’études et expérimentations qui n’ont amené aucun résultat définitif..

1-Dr Simoncini, Cancer, l'hypothèse fongique (VO stfr)

 http://www.dailymotion.com/video/xbzcpk_1-dr-simoncini-cancer-l-hypothese-f_tech#from=embediframe


2-Dr Simoncini, Cancer, l'hypothèse fongique (VO stfr)



http://www.dailymotion.com/video/xbzdoc_2-dr-simoncini-cancer-l-hypothese-f_tech#from=embediframe


 

3-Dr Simoncini, Cancer, l'hypothèse fongique (VO stfr)

 http://www.dailymotion.com/video/xbzdos_3-dr-simoncini-cancer-l-hypothese-f_tech#from=embediframe


David Icke: Two Hour Special Royal Political Paedophilia How the Global Pieces Fit

https://www.youtube.com/watch?v=IUI1zOVyZjA

How to treat cancer - Cancer is Fungus - Dr Tullio Simoncini

https://www.youtube.com/watch?v=Jfgx7Wy_MdU

Dr. Simoncini, an oncologist in Rome, Italy has pioneered sodium bicarbonate (NaHCO3) therapy as a means to treat cancer. The fundamental theory behind this treatment lies in the fact that, despite a number of variable factors, the formation and spreading of tumors is simply the result of the presence of a fungus.

Sodium bicarbonate, unlike other anti-fungal remedies to which the fungus can become immune, is extremely diffusible and retains its ability to penetrate the tumor, due to the speed at which the sodium bicarbonate disintegrates the tumor. This speed makes fungi's adaptability impossible, rendering it defenseless.

The sodium bicarbonate solution is administered directly on the tumor, if possible. Otherwise, it can be administered by selective arteriography, which basically means selecting specific arteries through which the solution is administered, which subsequently dissolves the tumor.

Selective arteriography represents a very powerful anti-fungal weapon that is painless, leaves no after effects, and has very low risks. It is possible to reach almost all organs with a sodium bicarbonate solution, resulting in treatment that is harmless, fast, and effective.





L'effet simoncini et le cancer - le bicarbonate de soude - guérir le cancer est peu probable

Malgré le fait que la médecine allopathique est d'empoisonner et de tuer des millions de personnes à travers le monde chaque année, la sagesse et la puissance de la communauté médicale alternative est délibérément caché par les autorités médicales courantes et les compagnies pharmaceutiques massives qui se trouvent derrière eux. Substances simples et puissants qui peuvent assurer et à soigner le cancer et de nombreuses autres maladies sont soigneusement tenus à l'écart du regard du public. Les médecins qui osent utiliser ces substances risque ridicule, le bannissement, et parfois même des accusations criminelles.

Un bon marché, Easy Cure?
 
Une substance simple et peu probable que semble avoir fait ses preuves pour être une arme puissante contre le cancer et de nombreuses autres maladies, est de bicarbonate de sodium - bicarbonate de soude. Le seul problème avec c'est, c'est pas cher! Aucun bénéfice en elle pour n'importe quelle entreprise pharmaceutique. Donc, son utilisation contre le cancer est normalement limitée à son inclusion dans les médicaments administrés à la chimiothérapie conventionnelle. Sans elle, le patient mourrait. Personne n'a jamais demandé si la suppression des produits chimiques de chimio et en utilisant simplement le bicarbonate de soude permettrait de guérir le cancer.

Un médecin qui croit en elle

Jusqu'à ce qu'un médecin a fait! Dr Tullio Simoncini posé cette question. Et a tenté de prouver que la logique était la bonne. Dr Simoncini, un conseil certifié oncologue placé sa carrière sur la ligne par l'abandon de tous les traitements anticancéreux conventionnels et à l'élection au lieu, d'administrer du bicarbonate de sodium. Les succès dont il a fait ne sont rien de moins que phénoménal!
Docteur Simoncini a réclamé un taux de guérison de 90% des cancers du sein et de la vessie dans un 6 jours de traitement incroyables! Dr Simoncini a revendiqué des succès similaires contre l'estomac (la procédure ici est tellement simple que vous pourriez imaginer faire vous-même), les orolarynx (nouveau un traitement très simple), le foie, l'intestin, la rate, le pancréas, le cerveau, poumon, vessie, prostate, la peau, le psoriasis, et d'autres cancers. L'International Medical Association Veritas a pleinement approuvé ses protocoles de traitement.

ADVERSAIRES lancer leur attaque
 
La clique du cancer du classique, la détection de la menace à leur centre de profit énorme, n'ont pas tardé à réagir. Ils ont attaqué avec une férocité virulente. Saisissant l'occasion du décès d'un patient dans ses soins, sans égard à la cause réelle du décès, ils le poursuivirent sans relâche jusqu'à ce qu'ils ont réussi à obtenir de lui interdire de la pratique de la médecine.

MÉDECINS DE REMPLACEMENT pas convaincus
 
Médecins alternatifs engagés dans le traitement du cancer sont très prudents dans leurs évaluations des théories du Dr Simoncini. Dr Simoncini soutient que le cancer est un champignon, et donc les champignons acides comprenant la tumeur peut être détruite en présence d'une substance fortement alcaline. La plupart des médecins considèrent la tumeur alternatives comme un simple sous-produit du cancer et ont tendance à l'ignorer, préférant se concentrer sur l'obtention dans les cellules cancéreuses elles-mêmes.

La confusion règne
 
Alors, quels sont nos choix? Les traitements actuels du cancer classiques sont imparfaites, futile et coûteux. Il ne fait aucun sens d'utiliser un agent cancérogène connu (produits chimiques de chimio) pour guérir le cancer. Rayonnement provoque le cancer et les cellules cancéreuses chirurgie communiqués dans la circulation sanguine. Mais ces traitements sont tous très rentable, beaucoup plus que les douze cents de bicarbonate de soude qu'il faut pour détruire une tumeur. Et au pire, ce ne pouvait être mieux que les méthodes conventionnelles actuellement en usage. Le jury est sur ce sujet.

NO recherches et d'études imparfaits
 
La communauté médicale traditionnelle continue de nier la validité du protocole du Dr Simoncini sur les motifs futiles qu'il n'a jamais effectué d'études », de ses théories. Dans le même temps, en demi-teinte" études "ont été menées sur des souris avec un œil à réfuter Dr Simoncini. Il est facile de fausser une étude dans n'importe quelle direction vous voulez qu'il aille. L'industrie pharmaceutique fait tout le temps. Mais aucune étude n'a jamais été menée sur des êtres humains, même si il serait incroyablement simple et sécuritaire de le faire. Pourquoi pas? Quels sont-ils peur?

Le lien ici : http://www.oxyum.com/sucre-obesite-021.htm


Simoncini sur traitement du cancer par bicarbonate de

http://www.dailymotion.com/video/xe40i6_simoncini-sur-traitement-du-cancer_news#.UQ5dXOgfjx4



 

 La bicarbonate de soude guérirait le cancer?

Concernant la "guérison" du cancer via le bicarbonate de soude...


Qu'en pensez vous?

Les médecins ne l'étaler pas, car il n'est pas cher
LIRE ATTENTIVEMENT CETTE RECOMENDATION S'il vous plaît quelqu'un pourrait avoir besoin!


La dose recommandée est de 1/2 litre d'eau + jus de 3 citrons + 1er cuillère à café de bicarbonate de soude. Prendre sur un estomac vide le matin, peut être divisée en deux doses pendant la journée, mais pas entre les repas. Il est préférable de le prendre tous les jours, même lorsque la maladie a disparu, parce que tout cancer peut revenir, et il est important de prévenir.

Le bicarbonate de sodium est l'un des plus puissants en existe alcalinisants. Otto Heinrich Warburg (prix Nobel 1931 pour sa thèse «La cause primaire et la prévention du cancer") a déclaré que «Les cellules cancéreuses vivent dans une très acide et dépourvue d'oxygène. Cellules saines vivre dans un milieu alcalin et oxygéné, permettant un fonctionnement normal. Priver une cellule de 35% d'oxygène pendant 48 heures peut très probablement convertir cancéreuses. substances acides rejeter l'oxygène, alors que les substances alcalines et les cellules d'attirer l'oxygène. cellules cancéreuses sont anaérobie (ne pas respirer de l'oxygène) et ne peuvent pas survivre en présence de niveaux élevés d'oxygène. Au lieu de cela, GLUCOSE survivre aussi longtemps que l'environnement est exempt d'oxygène. tissus tissus cancéreux sont acides, alors que les tissus sains sont alcalins . conséquent cancer serait rien de plus qu'un mécanisme de défense qui ont certaines cellules du corps pour rester en vie dans un environnement dépourvu d'oxygène et d'acide. "

Dose: 1/2 litre d'eau + jus de 3 citrons + 1er cuillère à café de bicarbonate de soude.

Dr Elizabeth Izquierdo:

«Je suis médecin et je refuse de croire que seule la radio et chimio thérapies êtes les sauveurs de cancer."

Vaincre le cancer:

Un allié insoupçonné. Dans votre trousse, vous trouverez la kryptonite pour le cancer.

Qui le savait? Le bicarbonate de soude humble et très pas cher, selon les dernières recherches et surprenantes, s'arrête et guérir le cancer. Et pas seulement cela: Soulage aussi important que les effets secondaires négatifs de la chimiothérapie. C'est vrai: Spécialistes conventionnels, partie consciemment ou inconsciemment, l'appareil le plus prédateur financier de l'histoire, le complexe médico-industriel pharmaceutique, reste convaincu que le cancer est une impénétrable misterior. La «solution» de la médecine organisé du cancer réside dans trois procédures très risquée et très invasive la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. La solution peut être dans le kit de votre salle de bains. Dans son livre, "Gagner la guerre contre le cancer" ("a gagné la guerre sur le cancer»), son auteur, le Dr Mark Sircus, aborde la question de bicarbonate de sodium, ce qui permet de sauver d'innombrables vies tous les jours. Le bicarbonate de sodium est la méthode connue depuis l'antiquité pour accélérer le retour à la normale dans le bicarbonate de cuerpo.Y est aussi le moins cher, plus sûr, et peut-être le médicament le plus efficace pour le cancer. Le bicarbonate de sodium donne au corps une forme naturelle de la chimiothérapie qui tue efficacement les cellules cancéreuses sans les effets secondaires dévastateurs et les coûts de la chimiothérapie conventionnelle.

Et vous savez quel est le problème pour les médecins de prescrire ce remède miracle? Il est très très pas cher. Comme personne ne peut enrichir et de faire beaucoup d'argent avec quelque chose de si simple, personne ne fait la promotion. C'est aussi simple que cela et c'est cette réalité brutale. Et pourtant, aujourd'hui encore, n'ont probablement pas entendu parler d'eux parce qu'ils sont simples et pas cher, et donc pas le soutien à des recherches et publié.

La communauté médicale traditionnelle a tourné le dos à Dr.Simoncini et d'autres collègues, parce que lui, comme un oncologue honnête qui est un spécialiste du cancer - a refusé d'utiliser des méthodes conventionnelles, décider de leur bicarbonate de sodium adminstrar patients, succès avec un impressionnant 99 pour cent des cas de cancer du sein. Et cancer de la vessie peut être guérie en peu de temps, complètement, sans chirurgie, la chimiothérapie ou la radiothérapie, en utilisant simplement un dispositif d'infiltration locale (semblable à un cathéter) pour infuser le bicarbonate de sodium directement sur le site infecté est en du sein ou de la vessie. Mais il peut aussi être consommés par voie orale.

La pharmaceutique:
Tous deux connaissent le bicarbonate de soude pharmaceutique appliquée aux tumeurs finalement disparaître rapidement, que la plupart des traitements de chimiothérapie actuellement comprennent le bicarbonate de sodium, avec l'excuse que «l'aide» à protéger les reins, le coeur et le système patiente est nerveux. Et il a déjà été déterminé que l'administration de chimiothérapie sans bicarbonate peut tuer le patient là. Donc, quand nous entendons maintenant les «réussites» de la chimiothérapie, en particulier avec des rapports sur la télévision par câble et célébrités miraculeusement guérir, il ne faut pas nous en dire est que c'est précisément le bicarbonate de soude qui agit, non seulement d'arrêter métastases du cancer et la guérison, mais aussi pour minimiser les effets secondaires néfastes des poisons redoutables chimiothérapie toxique. Dr Sircus dit. "Il n'y a pas d'étude de séparer les effets du bicarbonate de sodium d'agents chimiothérapeutiques toxiques ni volonté ......", explique le Dr résignation.

Le facteur émotionnel: Il est connu depuis longtemps que l'extrême anxiété, de la détresse ou de la perte d'un être cher, un échec dans les objectifs, les dilemmes existentiels, traumatismes moraux ou émotionnels, etc - Peut déclencher une variété de maux physiques, les migraines, l'hypertension , faible système immunitaire, etc-, atteignant le cancer. Et ceci est logique: S'il y avait une baisse du système immunitaire, que ce soit soudaine ou chronique, il n'y avait aucune façon dont les champignons, les études récentes qui sont ceux qui causent le cancer, pourraient proliférer au point de mettre en péril la vie.

Dose: 1/2 litre d'eau + jus de 3 citrons + 1er cuillère à café de bicarbonate de soude. Santé.

Bon, ce truc est dans la lignée des innombrables messages qui prétendent à tort avoir la panacée contre le cancer, voir par exemple l'article suivant :

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/cancer-citron

Il suffit de faire une recherche sur les personnalités citées dans le message pour voir que ce message est aussi une plaisanterie.

Mark Sircus se présente lui-même sur son propre site comme un adepte de la médecine douce et explique en toutes lettres que ses traitements ne sont pas validés par la FDA, et que les produits qu'il suggère n'ont aucune vocation à guérir les maladies :

http://drsircus.com/about-dr-sircus-treatment-method

Tullio Simoncini, d'après entre autres le forum des sceptiques réunis autour de Randi, a été radié de l'ordre des médecins en Italie et condamné pour fraude médicale :

http://forums.randi.org/archive/index.php/t-113061.html

Où il est également rappelé qu'aucun des travaux évoqués par les messieurs pour prouver leurs dires n'ont jamais été publiés dans des revues scientifiques à comités de lecture...

Et la méthode du monsieur a fait des morts, voir par exemple l'histoire d'Aysha (pseudonyme), que le traitement Simoncini a non seulement détourné d'un autre plus efficace mais aussi eu de graves répercussions sur sa santé (lésions sur la poitrine, etc.) :

http://anaximperator.wordpress.com/2009/04/13/aysha-and-tullio-simoncini

Suite à un décès de ce type, l'inspection sanitaire des Pays-Bas, où Simoncini s'est exilé après ses problèmes en Italie, a conclu du reste que la méthode était dangereuse et inefficace :

http://www.cancertreatmentwatch.org/reports/simoncini.shtml

Pour plus d'infos et un démontage en règle, il y a le site suivant :

http://www.123hjemmeside.dk/cancer_is_not_a_fungus

Mais tu peux aussi bien lire l'avis de l'American Cancer Society, net et définitif :

http://www.cancer.org/treatment/treatmentsandsideeffects/complementaryan...

En clair, il n'y a aucune preuve scientifique de ce que Simoncini avance (ni que le cancer est dû à un champignon, ni que le bicarbonate de soude peut le soigner).

Conclusion : un bon gros HOAX, sans fondement et bien dangereux...





Infos Santé Autrement !

 S'informer pour prendre en main sa santé !

Bicarbonate de sodium contre le Cancer !

Les Miracles du Bicarbonate de sodium contre les cancers !



Dans le protocole de Joseph Haywood, il prend du bicarbonate de sodium chaque jour. 
Cette approche de traitement du cancer a été popularisée par un médecin Romain, qui s’appelle Tullio Simoncini. 
Bien sûr, vous me direz peut-être que vous avez oublié depuis longtemps la chimie du secondaire, et vous n’êtes peut-être pas familiarisé avec le bicarbonate de sodium… mais je parie que vous avez entendu parler du bicarbonate de soude !

Le bicarbonate de soude (bicarbonate de sodium) est couramment utilisé comme antiacide pour les secours à court terme des troubles de l’estomac, afin de corriger l’acidose dans les troubles des reins, pour "alcaliniser" l’urine au cours des infections de la vessie, et pour réduire le plus possible la cristallisation de l’acide urique au cours du traitement de la goutte. 
Mais, selon Simoncini, le bicarbonate de sodium est irrésistiblement efficace quand il s’agit de tissus cancéreux. 
Le traitement au bicarbonate de soude de Simoncini est fondé sur la théorie que "le cancer est un champignon", ce qui est aussi le titre de son livre.



 
Le Dr. Simoncini estime que la meilleure façon d’essayer d’éliminer une tumeur est de la mettre en contact avec du bicarbonate de sodium, aussi près que possible, en utilisant l’administration par voie orale pour le tube digestif, des lavements pour le rectum, la douche vaginale pour le vagin et l’utérus, par voie d’injection intraveineuse pour les poumons et le cerveau, et l’inhalation pour les parties supérieures des voies respiratoires.

Les seins, les ganglions lymphatiques, et les côtés sous-cutanés peuvent être traités par des perfusions locales. 
Les organes internes peuvent être traités avec du bicarbonate de sodium en localisant les cathéters appropriés dans les artères (du foie, du pancréas, de la prostate, et des membres) ou dans les cavités (de la plèvre ou du péritoine). Simoncini théorise que le bicarbonate de sodium détruit les colonies de champignons au cœur des tumeurs cancéreuses.

Peut-être le succès est il dû au fait que le bicarbonate de soude inonde les cellules cancéreuses avec une onde de choc d’alcalinité et d’oxygène, donc inverse l’hypoxie (manque d’oxygène) qui est toujours associée à un tissu cancéreux.
Ou peut-être cela fonctionne-t-il parce que la comparaison des tissus atteints du cancer avec des tissus sains, montre que le tissu cancéreux a toujours un potentiel beaucoup plus élevé de concentration en substances chimiques toxiques et en pesticides que les tissus normaux ; et le bicarbonate de sodium possède la propriété d’absorber les métaux lourds, les dioxines, et les furannes. 
Peut-être que c’est une combinaison des deux.
En tout état de cause, quel que soit le mécanisme d’arrêt du cancer, il n’y a pas de doute que des milliers de patients atteints de cancer, ont intérêt à utiliser la méthode de traitement de Simoncini et du bicarbonate de sodium afin de sauver leurs vies.

Selon le Dr. Simoncini, "Mes méthodes ont guéri des personnes pendant 20 ans. 
Beaucoup de mes patients se sont rétablis complètement d’un cancer, même dans des cas où l’oncologie officielle avait renoncé ".

Alors, quel est son taux de guérison ?
Le Dr. Simoncini donne les statistiques suivantes : "si les champignons sont sensibles aux solutions de bicarbonate de sodium, et si la taille de la tumeur est inférieure à 3 cm, le pourcentage sera de l’ordre de 90% ; dans les phases terminales où le patient administré est en assez bonne condition, il est de 50%" .

Le site Web du Dr. Simoncini www.cancerfungus.com.
Ty Bollinger

Vidéo :

Sa théorie

Pour le Dr Simoncini, le cancer, outre l’intervention d’autres facteurs environnementaux, est la conséquence d’une infection par le Candida albicans (champignon) : les spores de ce champignon s’infiltreraient dans notre corps et, suite au déséquilibre créer par divers facteur, prolifèreraient jusqu’à créer des tumeurs.

La pratique

Pourquoi le bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate de soude s’avère être un excellent antifongique, très abordable, sans effet indésirable grave aux doses utilisées par le Dr Simoncini (généralement ce sont des solutions à 5% de bicarbonate de soude) et que l’on peut trouver partout.
Le principe est de mettre en contact direct, si cela est possible, le bicarbonate de soude avec l’organe infecté pour au minimum 6 minutes (temps au-delà duquel le champignon ne peut survivre) et ce durant 7 à 8 jours de suite.
En pratique, cela est facilement réalisable pour certains cancers (bouche, œsophage, estomac, intestin, utérus). 
Pour les autres types de cancer non accessibles directement, le bicarbonate est administré par artériographie (injection dans une artère par cathéter).

Que penser ?

Personnellement, et au vu des nombreux témoignages de personnes traitées de la sorte, cela vaut la peine d’essayer.
Malheureusement en Belgique il n’y a encore aucun Médecin oncologue qui a collaboré avec le Dr Simoncini. 
Donc, il faudra obligatoirement se rendre à Rome pour accéder à sa thérapie, … la vie, en vaut la chandelle !

Outre sa formation d’oncologue, le Dr Simoncini est une personne très humaine et sensible aux problèmes des autres. 
Il est toujours possible de le joindre par email ou téléphone +39.335.294480 pour des renseignements complémentaires.


NDLR :  Avertissement : Le Dr Simoncini a fait la relation du cancer avec le champignon Candida Albicans car en observant les tumeurs il y voit une coloration blanche comme provoque ce champignon !  Donc il a mis au point un protocole pour éradiquer ce champignon !  Il n'a pas 100% de réussite, mais comme nous le rappelons régulièrement, il faut aussi agir sur les autres causes qui ont provoqué le cancer comme les facteurs psychologiques (exemple : harcèlement d'un petit chef au travail ou du compagnon provoquant un cancer du sein, le retour dans les mêmes conditions provoquera une rechute !), le stress, l'utilisation de produits carcinogènes, une mauvaise hygiène de vie, des conditions de vie dégradées…  Tous les aspects de vie doivent être pris en compte pour avoir une guérison durable !  


Histoire d’une Réussite sur le Cancer – Joseph Haywood

 


‘‘J’ai eu un cancer du poumon. 
Ils ont retiré mon lobe inférieur droit avec une tumeur cancéreuse. 
Après une session de 6 heures de chimiothérapie qui, je crois, m’a pratiquement tué, et deux voyages par ambulance à l’hôpital, j’ai refusé toutes les autres chimio et toute radiothérapie quelle qu’elle soit. 
Ensuite, j’ai acquis votre livre et ai commencé les traitements naturels à la maison, et j’ai suivi beaucoup, beaucoup (sinon toutes) vos suggestions. 
J’ai eu deux CT scans depuis que la tumeur ait été enlevée avec mon lobe inférieur droit, le 5 Décembre 2008. 
J’ai été exempt de cancer pendant environ un an et demi.
Je prends actuellement un mélange de 100% de sirop d’érable pur et de bicarbonate de soude pure (3 c. à thé de sirop d’érable, avec 1 c. à thé de bicarbonate de soude) chauffé pendant 5 minutes à feu doux. Je prends 3 c. à thé de ceci, tous les soirs au coucher. 

Je prends aussi de la purée de pointes d’asperges, en bocal ou en conserves. (En bocal, c’est meilleur). 
J’en prends 4 c. à soupe chaque matin et chaque soir, tous les jours. 
Cela peut être mélangé avec de l’eau froide ou tiède ou tout autre jus. 
En dehors de cela, je mange beaucoup de légumes frais, de fruits et des jus de fruits purs. 
Je ne mange pas de viande rouge et il n’y a pas de salière sur notre table de cuisine.
Mes deux scanners CT sont clairs et je vais avoir un examen radiologique en Septembre. 
Je me sens beaucoup mieux et je vous suis tellement reconnaissant pour votre livre si inspirant "Cancer – Sortez de la Boîte". 
http://www.cancersortezdelaboite.com/ )
Continuez votre excellent travail. Dieu vous bénisse.’’

Le lien ici : http://infos-santes.blogspot.com/2014/05/bicarbonate-de-sodium-contre-le-cancer.html


 ..L'ASPECT SPIRITUEL EST FONDAMENTAL DANS TOUTE GUÉRISON STABLE. DONC,  ARRETEZ LES JOURNAUX ÉCRITS OU TÉLÉVISÉS (LEUR SEUL OBJECTIF EST DE VOUS PLONGER DANS LE DÉSESPOIR, DANS LA PENSÉE UNIQUE, ET DE VOUS FAIRE CROIRE QUE VOTRE ENVIRONNEMENT EST UN MILIEU DANGEREUX ET QUE VOUS NE POUVEZ RIEN Y FAIRE !) , ALLEZ AU VERT ET COUPEZ LA COMMUNICATION AVEC CEUX QUI VOUS RENDENT LA VIE IMPOSSIBLE. CONSACREZ VOUS AUX PASSIONS QUE VOUS AVEZ LAISSÉES TOMBER DEPUIS PEU OU LONGTEMPS. APPRENEZ DES CHOSES NOUVELLES. CHANGEZ D'AIR, CHANGEZ DE MILIEU. FAITES DE BELLES CHOSES. FAITES DE L'EXERCICE, OXYGENEZ-VOUS; RECOMMENCEZ A VIVRE ! C'est tellement vrai que votre état d'esprit, l'état de vos relations avec votre entourage, déterminent votre prédisposition ou non à la maladie [ de nombreux chercheurs l'ont démontré, notamment Michel Moirot mais beaucoup d'autres avant et après lui ] que l'on ne peut prétendre à une guérison définitive sans traiter cet aspect. Vous pourriez très bien rechuter ! Et ce ne serait pas la faute du médecin ! Ainsi on devrait estimer que le malade doit s'engager à remettre de l'ordre dans sa vie et dans son esprit en tant que partie intégrante du traitement ou bien signer un formulaire de désistement en cas d'absence de résultat ou de rechute, ceci ne déchargeant nullement le guérisseur (au sens large) de la responsabilité d'utiliser tous les moyens de guérir la personne..

                                         


Qu'est-ce que l'Agni Yoga ?

  Agni Yoga, le Yoga du Feu, est aussi appelé l'Enseignement de l'Ethique Vivante, l'Enseignement de Vie ou l'Enseignement de Lumière. Il est une synthèse, un couronnement de tous les Enseignements précédemment transmis.

Les livres de l'Enseignement, avec leur envergure cosmique de pensée, fournissent véritablement des réponses à toutes les questions que posent les multiples problèmes de la vie. De plus, ils traitent à fond les bases essentielles nécessaires à la régénération des consciences.

L'Enseignement est construit de façon à ce que chaque étape nouvelle permette à la conscience d'embrasser la plus grande circonférence possible et, ce faisant, de prendre part à la vie, d'en faire intégralement partie.

Bien que l'Agni Yoga indique la direction, et fasse de généreuses allusions, parfois très transparentes, il ne force jamais la conscience et laisse toute liberté de décision à l'individu..


http://www.online-information24.blogspot.fr/p/philosophie-esoterique.html


LES REMÈDES PROUVÉS CONTRE LE CANCER

Liste non exhaustive.

"C'est le malade qui se guérit lui-même. Notre rôle se borne à aider l'organisme afin que se déclenche le mécanisme d'auto-guérison"
Alexandre Salmanoff [1875-1964]
"Le microbe n'est rien, le terrain est tout." Dr Claude Bernard
"tout le dommage est au dedans." Ménandre, poète Grec [342-292 av. J.C.]






En préventif et curatif:
 
De la vitamine C à haute dose (voir section "curatif" ci-dessous" pour adresse et plus d'infos). Les restrictions des médecins, pharmaciens et fabricants ou distributeurs n'ont aucune valeur la plupart du temps (à moins d'un cas extrême où toute acidité serait proscrite, éventuellement) et détournent les gens des possibilités réelles de ce traitement.
Voir à http://supervitaminec.com/


- Le MMS. Le protocole pour traiter le cancer est spécifiquement à http://lemineralmiracle.com/maladies_cancers_mineral_miracle.html

- L'indium. Voir le livre du docteur Robert Lyons Indium, l'oligo-élément manquant, aux éditions Eden Park, 80 p. petit A5; 4,95 euros, téléchargeable sur le service http://dl.free.fr à l'adresse suivante: http://dl.free.fr/cQlFucVYE "  Les exemplaires français sur papier sont rares, voire introuvables.. Cliquer ICI pour une description, et pour s'en procurer:
 http://www.itsanatural.com/index.php?l=product_detail&p=10
  Il semble malheureusement que ce site n'envoie pas vers la France. La recherche d'autres fournisseurs est en cours.

- Delbiase (R) (contenant du chlorure de magnésium et mis au point par Pierre Delbet). Reportez vous au chapitre qui lui est consacré dans le tome 2 de Savants maudits, de Pierre Lance


- Bains hyperthermiques et/ou bouillotte appliquée sur la région du foie. Ceci est valable pour moulte maladies, mais surtout les maladies infectieuses. Voir travaux d'Alexandre Salmanoff.

 -
La musique: se détendre avec de la musique de Nolwenn Leroy ou de Mozart (d'après les recherches de 5 médecins Américains et les travaux de Joël Sternheimer, ils ont des effets thérapeutiques). La musique peut guérir.

- L'ASPECT SPIRITUEL EST FONDAMENTAL DANS TOUTE GUÉRISON STABLE. DONC,  ARRETEZ LES JOURNAUX ÉCRITS OU TÉLÉVISÉS (LEUR SEUL OBJECTIF EST DE VOUS PLONGER DANS LE DÉSESPOIR, DANS LA PENSÉE UNIQUE, ET DE VOUS FAIRE CROIRE QUE VOTRE ENVIRONNEMENT EST UN MILIEU DANGEREUX ET QUE VOUS NE POUVEZ RIEN Y FAIRE !) , ALLEZ AU VERT ET COUPEZ LA COMMUNICATION AVEC CEUX QUI VOUS RENDENT LA VIE IMPOSSIBLE. CONSACREZ VOUS AUX PASSIONS QUE VOUS AVEZ LAISSÉES TOMBER DEPUIS PEU OU LONGTEMPS. APPRENEZ DES CHOSES NOUVELLES. CHANGEZ D'AIR, CHANGEZ DE MILIEU. FAITES DE BELLES CHOSES. FAITES DE L'EXERCICE, OXYGENEZ-VOUS; RECOMMENCEZ A VIVRE ! C'est tellement vrai que votre état d'esprit, l'état de vos relations avec votre entourage, déterminent votre prédisposition ou non à la maladie [ de nombreux chercheurs l'ont démontré, notamment Michel Moirot mais beaucoup d'autres avant et après lui ] que l'on ne peut prétendre à une guérison définitive sans traiter cet aspect. Vous pourriez très bien rechuter ! Et ce ne serait pas la faute du médecin ! Ainsi on devrait estimer que le malade doit s'engager à remettre de l'ordre dans sa vie et dans son esprit en tant que partie intégrante du traitement ou bien signer un formulaire de désistement en cas d'absence de résultat ou de rechute, ceci ne déchargeant nullement le guérisseur (au sens large) de la responsabilité d'utiliser tous les moyens de guérir la personne. 
-
En curatif:


 - De la vitamine C à haute dose, tel que recommandé par Linus Pauling (double prix Nobel) et d'autres  chercheurs. C'est la
Lypopspheric Super Vitamine C. Voir à http://supervitaminec.com/
Fournisseurs:
http://healthspotlight.com/Lypo-SphericCorders.html et
http://www.lyposphericnutrients.fr/default.aspx

Malone Productions, Inc. malonehealth@aol.com Tel: 727-823-7696
 
-  le D-Lenolate (TM)
  
- du silicium organique ou G5,
tel que fourni par l'entreprise fondée en Irlande par Loïc Le Ribault, ou celui de  Norbert Duffaut (DNR)

- Les produits Beljanski


2 sites internet traitant du MMS: http://mmsfrance.com/
http://cancer-soinsalternatifs.over-blog.net/article-29124298.html



- Un centre de soins dirigé par Philippe Lagarde en république de Saint Marin (près de l'Italie) conjugue différents remèdes contre le cancer. On peut néanmoins avoir des réserves sur l'ulisation de la chimio et  radiothérapie. Consulter:  DR. PHILIPPE LAGARDE — Cancer : mieux le guérir et le prévenir

http://www.philippelagarde.org/
- Appareils disponibles et sites exposant des thérapies :


-
NOTE: l'utilisation d'appareils pour guérir le cancer s'est avérée efficace, comme cela est démontré par les expérimentations de Royal Raymond Rife, Georges Lakhovsky et Antoine Priore. Cela n'est pas la même chose que la rédiothérapie pratiquée officellement. Ces scientifiques ont étés outrageusement combattus par les autorités en dépit des preuves de résultats. Néanmoins, nous avons jugé bon de vous proposer ci-dessus des appareils qui, nous l'espérons, approchent l'efficacité de ceux des brillants chercheurs harcelés.
 


- Les remèdes proposés dans le livre de JEAN PALAISEUL, Tous les moyens de vous guérir interdis aux médecins (5 tomes); et tous ses autres livres comprenant, en plusieurs tomes TOUS LES ESPOIRS DE GUÉRIR


D'autres livres et remèdes sont proposés à:
http://agirpoursasante.free.fr/remissions/pages/can1.htm


- Sur internet, trouver les remèdes proposés par Ryke Gyrde Hamer
  Son site:
Germanique Nouvelle Médecine - Dr Ryke Geerd Hamer


- se reporter aussi à : http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2008/08/31/134/Des-solutions-au-cancer

  Protocole à déterminer:
- Anablast (ou 714-X, anciennement G-24) également efficace contre la leucémie, et mis au point par Gaston Naessens
- La vitamine B17 (ou Laetrile) - non pas 27. Voir Conférence d'Edward Griffin, sur les découverte des docteurs Richardson et Ernst T.Krebs Jr ici http://noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2008/06/15/115/Un-siecle-de-Dictature. Inconnue ? C'est normal ! "Nous nous fichons que cela fonctionne. C'est une substance qui n'est pas autorisée (citation d'un repésentant de la FDA, ndlr) !
-  Les remèdes de PAUL THEPENIER, donnés dans le tome 2 de Savants maudits, chercheurs exclus, de Pierre Lance



En préventif:

- Protocole nettement défini: Solution minérale MMS, voir le site http://mmsfrance.com/

- méthode de dépistage du cancer, mise au point par Ernest Villequez. Voir page 139 et 140 de "Savants maudits..." vol.3. Chercher sur le net pour voir si la méthodologie est appliquée par des gens qualifiés (si les autorités de l'ordre des médecins veulent bien nous laisser respecter le serment d'Hippocrate). Ce test simple est de loin préférable à celui qui est promu par la campagne actuelle de dépistage qui est au mieux ridicule, pour ne pas dire pire. Pourquoi meilleur ? Parce qu'il détecte de manière bien plus précoce les risques et donc permet de traiter efficacement et en douceur la maladie.

Protocole à définir (chercher sur le net):
- L'hydrate de chlorale (Mis au point par André Gernez)

- Oratates de calcium ou de magnésium et les dérivés du thiuram par Hans Nieper et le Dr Kohler: http://www.phytotherapia.com/vitamines.php .
Voir http://www.planticinal.com/index.php?page=liste&lang=fr&categ=12&paging=2#liste et http://noslibertes.org/doc/alimentation/LesOrotates.pdf (Cf volume 3 "Savants maudits..." de Pierre Lance, p.261. Hans Nieper ainsi que Jean-Pierre Maschi ont aussi développé des produits et thérapies contre la sclérose en plaque. Vous devriez d'ailleurs consulter les ouvrages des divers auteurs cités, car d'autres maladies sont abordées ou citées.

Au sujet du cancer et autres maladies, autres produits, adresses etc. , voir également :

1 - SAVANTS MAUDITS, CHERCHEURS EXCLUS
2 - LES SITES SOLUTIONNEURS - Energie, santé, entreprise etc.

3 - Des solutions au cancer ?

A suivre...

Le lien ici : http://planete.over-blog.net/pages/LES_REMEDES_PROUVES_CONTRE_LE_CANCER-1393248.html





Cette approche de traitement du cancer a été popularisée par un médecin Romain, qui s’appelle Tullio Simoncini. Bien sûr, vous me direz peut-être que vous avez oublié depuis longtemps la chimie du secondaire, et vous n’êtes peut-être pas familiarisé avec le bicarbonate de sodium. . . mais je parie que vous avez entendu parler du bicarbonate de soude !
Le bicarbonate de soude (bicarbonate de sodium) est couramment utilisé comme antiacide pour les secours à court terme des troubles de l’estomac, afin de corriger l’acidose dans les troubles des reins, pour «alcaliniser» l’urine au cours des infections de la vessie, et pour réduire le plus possible la cristallisation de l’acide urique au cours du traitement de la goutte. Mais, selon Simoncini, le bicarbonate de sodium est irrésistiblement efficace quand il s’agit de tissus cancéreux. Le traitement au bicarbonate de soude de Simoncini est fondé sur la théorie que « le cancer est un champignon« , ce qui est aussi le titre de son livre.



Le Dr. Simoncini estime que la meilleure façon d’essayer d’éliminer une tumeur est de la mettre en contact avec du bicarbonate de sodium, aussi près que possible, en utilisant l’administration par voie orale pour le tube digestif, des lavements pour le rectum, la douche vaginale pour le vagin et l’utérus, par voie d’injection intraveineuse pour les poumons et le cerveau, et l’inhalation pour les parties supérieures des voies respiratoires. Les seins, les ganglions lymphatiques, et les côtés sous-cutanés peuvent être traités par des perfusions locales. Les organes internes peuvent être traités avec du bicarbonate de sodium en localisant les cathéters appropriés dans les artères (du foie, du pancréas, de la prostate, et des membres) ou dans les cavités (de la plèvre ou du péritoine). Simoncini théorise que le bicarbonate de sodium détruit les colonies de champignons au cœur des tumeurs cancéreuses.

Peut-être le succès est il dû au fait que le bicarbonate de soude inonde les cellules cancéreuses avec une onde de choc d’alcalinité et d’oxygène, donc inverse l’hypoxie (manque d’oxygène) qui est toujours associée à un tissu cancéreux. Ou peut-être cela fonctionne-t-il parce que la comparaison des tissus atteints du cancer avec des tissus sains, montre que le tissu cancéreux a toujours un potentiel beaucoup plus élevé de concentration en substances chimiques toxiques et en pesticides que les tissus normaux ; et le bicarbonate de sodium possède la propriété d’absorber les métaux lourds, les dioxines, et les furannes. Peut-être que c’est une combinaison des deux. En tout état de cause, quel que soit le mécanisme d’arrêt du cancer, il n’y a pas de doute que des milliers de patients atteints de cancer, ont intérêt à utiliser la méthode de traitement de Simoncini et du bicarbonate de sodium afin de sauver leurs vies.

Selon le Dr. Simoncini, « Mes méthodes ont guéri des personnes pendant 20 ans. Beaucoup de mes patients se sont rétablis complètement d’un cancer, même dans des cas où l’oncologie officielle avait renoncé« . Alors, quel est son taux de guérison? Le Dr. Simoncini donne les statistiques suivantes : « si les champignons sont sensibles aux solutions de bicarbonate de sodium, et si la taille de la tumeur est inférieure à 3 cm, le pourcentage sera de l’ordre de 90% ; dans les phases terminales où le patient administré est en assez bonne condition, il est de 50%« .

Le site Web du Dr. Simoncini : www.cancerfungus.com


Deo gratias,la vitamine B17 guéri le cancer

VITAMINE B17 (LAETRILE)
La vitamine B17 contient du benzaldéhyde et du cyanure. Le cyanure semble détruire les cellules cancéreuses.


SOURCES NATURELLES
La vitamine B17 est contenue dans les noyaux d’abricots, de pêches, de pommes, de cerises, de prunes.


CHOLINE
Il s’agit d’une vitamine du groupe B aux propriétés lipotropes (émulsifiant des graisses). Elle s’oppose a l’accumulation des graisses dans le foie. Elle a aussi une action sur la formation du cholestérol et empêche l’obstruction des vaisseaux et leur sclérose par suite de dépôts graisseux. La lécithine de soja contient inositol et choline. La choline a tendance à augmenter le taux de phosphore dans le corps ; il est donc conseillé de prendre plus de calcium pour restaurer l’équilibre calcium/phosphore.

SOURCES NATURELLES
Légumes verts à feuilles, germe de blé, lécithine.


PROPRIETES
Contrôle le taux de cholestérol.
Aide au bon fonctionnement des neuromédiateurs.
Maintient la qualité de la mémoire.
Maintient le foie et les reins en bonne santé.
Diminue la production d’œstrogènes et donc le risque de tumeurs mammaires.
Augmente la synthèse de l’adrénaline.


INOSITOL
Membre de la famille des vitamines B, il intervient dans le métabolisme des graisses, en association avec choline et biotine. Dans l’organisme, inositol et choline se combinent avec phosphore, acides gras et azote pour former des phospholipides. Les phospholipides sont des constituants des membranes cellulaires et permettent aux graisses de voyager à travers le corps. Les diabétiques, les éthyliques et les gros buveurs de café ne sont pas à l’abri de carences. Si vous prenez de la lécithine, assurez-vous d’augmenter votre ration quotidienne de calcium pour contrebalancer un taux plus élevé de phosphore.


SOURCES NATURELLES
Abats, germe de blé, levure de bière, fruits, choux-fleurs, lécithine de soja.
 

PROPRIETES
Contrôle la cholestérolémie.
Améliore la santé de l’épiderme et des cheveux.
Diminue les taux d’œstrogènes élevés.
Conférence de Edward Griffin sur la vitamine B17.

L'organisation de la dictature mondiale :

L'OMS, l'OMC, le FMI, la Banque Mondiale, la Fed, l'Onu, l'Otan, la FAO, l'Union Européenne, le SCF, la FSA, le TFFBT, l'AEIA, etc.


Annexe, l'historique de la dictature :
http://www.noslibertes.org/doc/mondia...


ATTENTION erreur de notre part dans les sous-titres : C'EST LA VITAMINE B17 ET NON B27.
On trouve cette vitamine dans 1400 produits de la terre : noyaux d'abricots, noyaux de pêches, pépins de pomme, etc.
----
Pour aller plus loin sur ce sujet on pourra consulter le site web :
http://www.worldwithoutcancer.org.uk/...

On pourra consulter en complacement, l'interview d'André Gernez, qui avec une approche préventive en vitamine obtient 93% de résultats positifs pour soigner le cancer :
http://www.dailymotion.com/nosliberte...

Pour aller plus loin :
http://www.noslibertes.org/documentat...

-----------------------------------------
AGIR :
1- Consommer régional, artisanal.
2- Faites circuler ce document.
-----------------------------------------

Votre boulangerie ou votre primeur, par exemple, n'ont pas les moyens des multinationales pour acheter de la publicité, des journalistes, des lois, des politiques, des institutions, et infiltrer les organismes internationaux.

En consommant les produits des multinationales : vous financez votre esclavage ! Arrêtez d'être cons !

Deuxième étape : devenez autonome. Produisez votre électricité, votre alimentation, votre eau, etc.
------------------------------------

Ne croyez pas que Royal, Besancenot ou Bayrou y changeront quelque chose. Ils font partie de ce système (même s'ils n'en connaissent pas forcément tous les rouages). Il n'y aura pas de père noël qui va venir vous sauver. L'objectif actuel des multinationales est de privatiser la nature avec les OGM (plante et animaux) afin de pouvoir toucher des rentes.
Merci zobolemouc
  « Details

Le lien ici :http://de.gloria.tv/?media=91491


Le cancer se guérie depuis plusieurs décennies -Vitamine B17- 2-2 
http://www.youtube.com/watch?v=qD43762w1V4  


I BEAT CANCER WITH VITAMIN B17
http://www.youtube.com/watch?v=CyvSmhrlJwE



L'aspartame , un vrai poison 
http://www.youtube.com/watch?v=XIXwuE9EBX0&playnext=1&list=PLE6AF249810ABD8BD&feature=results_main






    
Stop au bronzage artificiel !


Le Point.fr - Publié le 23/05/2012 à 08:12 - Modifié le 23/05/2012 à 08:13
Avec 8 000 personnes touchées et 1 500 décès par an en France, le mélanome "malin" est le cancer de la peau le plus grave.

Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire consacre cette semaine un numéro spécial au "soleil en cabine", qui constitue, selon les travaux des spécialistes cités, "une menace bien réelle, mais évitable, pour la santé". Dès le titre, le ton est donné. Et dans leur éditorial, les professeurs Jean Civatte et Jacques Bazex, tous deux membres de l'Académie nationale de médecine, regrettent que "toutes les campagnes d'information et de prévention semblent malheureusement vouées à l'échec".

Et pourtant, les statistiques sont éloquentes : le nombre de cancers de la peau double pratiquement tous les dix ans. Parmi eux figurent les mélanomes, qui restent toujours les tumeurs cutanées les plus graves et les plus inaccessibles aux possibilités thérapeutiques actuelles, et contre lesquels luttent les campagnes de dépistage systématique et l'exérèse préventive des lésions à potentiel cancéreux avant qu'elles ne deviennent hautement malignes.
Dangers réels

Ces cancers de la peau ont deux causes principales : l'insouciance des vacanciers qui oublient de porter des vêtements protecteurs, de remettre régulièrement de la crème solaire et, surtout, l'inconscience de ceux qui s'exposent aux rayons ultraviolets artificiels de lampes dites solaires ou de cabines à bronzer. Et les dernières publicités de maillot de bain, porté par un mannequin "chocolat" (d'origine brésilienne, a précisé l'agence après coup, pour répondre aux critiques), n'arrangent rien. Enfin, les autres victimes de cancer de la peau, non cités ici, sont les personnes qui travaillent dehors et ne pensent pas assez à se protéger du soleil.

"L'une des nombreuses raisons de cet échec est que l'information sur les dangers réels n'atteint pas son but et qu'elle n'est pas porteuse d'un message suffisamment dissuasif", écrivent les spécialistes. Car, malgré le fait que la presse multiplie depuis des années les articles concernant les dangers du soleil, notamment "en boîte", le message concernant les effets cancérogènes des rayons ultraviolets B (UVB) et ceux des rayons ultraviolets A (UVA) a du mal à passer. Ces derniers sont encore trop souvent considérés comme inoffensifs par la population.
Dépistage

Du côté des spécialistes, en revanche, il ne subsiste plus le moindre doute : les effets cancérogènes des rayons UVA et UVB sont parfaitement admis. Et l'International Agency for Research on Cancer, qui se base sur une analyse de nombreuses études réalisées en 2009, considère que les rayons ultraviolets artificiels, particulièrement ceux qui sont émis en cabine de bronzage, sont classés dans la catégorie la plus élevée parmi les agents cancérogènes. Un travail plus récent, publié en 2010 dans une revue de cancérologie mondialement reconnue, a comparé 1 176 sujets atteints de mélanome cutané et de 1 101 patients contrôles. Résultat : la population atteinte de ce cancer cutané se caractérisait par une utilisation plus fréquente, plus intense et plus prolongée d'UV artificiels. Les auteurs signalent enfin la possibilité d'une dépendance au bronzage artificiel.

Toutes ces raisons les poussent à plaider pour une politique d'interdiction progressive des cabines de bronzage comme l'ont décidé le Brésil et l'État de Nouvelle Galles du Sud en Australie. En attendant, les adeptes du soleil - vrai ou faux - ont tout intérêt à profiter de la journée de jeudi pour "être plus malins que le mélanome" qui, avec 8 000 personnes touchées et 1 500 décès par an en France, est le cancer de la peau le plus grave.

Ce jour-là, il sera possible de faire examiner gratuitement sa peau par un dermatologue. Un numéro vert, le 3015 (appel gratuit depuis un poste fixe), mis en place par MAAF Assurances, partenaire de l'opération, permettra à tous d'obtenir les coordonnées des centres de dépistage les plus proches. Elles seront également accessibles sur le site du Syndicat des dermatologues ainsi que par le biais de l'application "SoleilRisk".

Le lien ici : http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/anne-jeanblanc/stop-au-bronzage-artificiel-23-05-2012-1464269_57.php




Remèdes alternatif contre le cancer



J’ai fait la traduction de l’anglais au français par Google Traduction, pour voir l’article original en anglais c’est ici

VRM: remèdes contre le cancer Alternative That Work & Votre gouvernement ne parvient toujours pas leur interdire de l’utilisation!
Il ya cent ans moins de 1 sur 1000 personnes sont mortes de cancer. Selon le cancer de l’Organisation mondiale de la santé »est une cause majeure de décès dans le monde et a représenté 7,6 millions de décès (environ 13% de tous les décès) en 2008. Les décès causés par le cancer dans le monde entier devraient continuer à augmenter à plus de 11 millions en 2030. « 
«Si je suis capable d’aider un seul qui souffre du cancer pour échapper à la douleur atroce et inéluctable de la mort causée par le traitement par ‘les méthodes orthodoxes,« j’ai fait quelque chose de valable. « 

Maurice Natenberg, auteur de ‘The Blackout cancer »
«Le cancer était pratiquement inconnu jusqu’à la vaccination obligatoire avec le vaccin cowpox ont commencé à être introduit. J’ai eu à traiter au moins deux cents cas de cancer, et je n’ai jamais vu un cas de cancer chez une personne non vaccinée. « Dr. WB Clark de Indiana/1936
«Pas d’hospitalisation pour le cancer gastrique ou l’ulcère gastroduodénal ont été enregistrées avant 1800 (basé sur les dossiers de malades des deux derniers siècles de quatre hôpitaux en Écosse et trois hôpitaux américains). Les hospitalisations pour le cancer gastrique a augmenté de manière exponentielle à travers le 19e et le début du 20ème siècle … survenue d’un cancer gastrique, un ulcère gastrique et ulcère duodénal nettement augmenté au cours du 19e siècle. « 
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1365-2036.2010.04413.x/full – se référer à ‘Abstract’ onglet

«La guerre contre le cancer continuera à échouer. Cancers évitables continueront à devenir plus fréquente et la plus courante et la mise en place continuera à s’assurer que seuls les toxiques (mais très rentable) des traitements présumés de cancer qui sont autorisés par l’industrie pharmaceutique sera autorisé par les gouvernements. L’industrie du cancer ne trouverez pas le tout remède puissant balle magique pour lequel il a été à la recherche depuis des décennies. Il va échouer car il est marié à un paradigme interventionniste qui dépend de traiter le corps comme un champ de bataille et la maladie comme un ennemi. « Dr Vernon Coleman
Dans les 72 heures de privation d’oxygène n’importe quelle cellule va devenir cancéreuses. Les cellules cancéreuses se développent dans une privées d’oxygène environnement. Cela se produira lorsque la bio-conducteurs en aluminium (composé de virus vivants, antibiotiques, métaux lourds, les boues de détergent coagulé) obstrue le vaste réseau de veines artérielles et capillaires, induisant une ischémie.

‘Oxygène-glucose conduit à la privation d’expression des phénotypes apoptotiques et nécrotiques de mort cellulaire, en particulier dans les neurones.’ Après incubation de 72 heures en présence d’O2 de 0,3%, les cellules ont été marqués avec l’annexine V / PI et le niveau de la mort cellulaire a été mesurée par cytométrie en flux. Dans 6 expériences indépendantes, l’hypoxie des niveaux accrus de l’annexine V-positif OC316 cellules de 5,3 ± 1,0% à 19,2 ± 2,8%; … la mort des cellules dans ces conditions, avait des caractéristiques prédominantes de l’apoptose tardive ».
CANCER 101: Les faits en fonction de la médecine traditionnelle -
Le cancer est une classe de maladies caractérisées par la croissance des cellules hors de contrôle. Il ya plus de 100 types différents de cancer, et chacune est classée selon le type de cellule qui est initialement affectés. Le cancer peut nuire au corps lorsque les cellules endommagées diviser de façon incontrôlée jusqu’à former des grumeaux ou des masses de tissu appelées tumeurs (sauf dans le cas de leucémie où le cancer interdit la fonction normale du sang par la division cellulaire anormale dans le sang).
Les tumeurs peuvent croître et interférer avec le système digestif, nerveux et le système circulatoire, et ils peuvent libérer des hormones qui modifient la fonction du corps. Les tumeurs qui restent au même endroit et à démontrer une croissance limitée sont généralement considérées comme bénignes. Plus dangereux, ou malignes, les tumeurs se forment quand deux choses se produisent:
1. une cellule cancéreuse parvient à déplacer tout le corps en utilisant le sang ou le système lymphatique, détruisant les tissus sains dans un processus appelé l’invasion
2. cette cellule parvient à se diviser et croître, faisant de nouveaux vaisseaux sanguins à se nourrir dans un processus appelé angiogenèse.
Lorsqu’une tumeur se répand avec succès à d’autres parties du corps et grandit en envahissant et détruisant les autres tissus sains, il est dit d’avoir métastasé. Ce processus lui-même est appelé métastase, et le résultat est une maladie grave qui est très difficile à traiter. Les médecins et les chercheurs qui se spécialisent dans l’étude, le diagnostic, le traitement et la prévention du cancer sont appelés oncologues. Le cancer est le résultat final de cellules qui grandissent et incontrôlable ne meurent pas. Les cellules normales dans l’organisme suivre un chemin de croissance ordonnée, la division et la mort. La mort cellulaire programmée est appelé apoptose, et quand ce processus se décompose, le cancer commence à se former. Contrairement aux cellules régulières, les cellules cancéreuses ne connaissent pas la mort de programmation et au lieu de continuer à croître et à se diviser. Cela conduit à une masse de cellules anormales qui se développe hors de contrôle.
http://www.medicalnewstoday.com/info/cancer-oncology/whatiscancer.php
Méthodes dominantes du traitement du cancer -
1) la chirurgie invasive: Cela se voit souvent à l’enlèvement de la prostate ou du sein ou une testicule.
2) La chimiothérapie: utilise des produits chimiques qui interfèrent avec le processus de division cellulaire – protéines d’endommager ou de l’ADN – de sorte que les cellules cancéreuses se «suicider». Les effets secondaires courants tels que la perte de cheveux, nausées, fatigue, vomissements … et encore metasticising du cancer.
Hormonothérapie 3): Conçu pour modifier la production d’hormones dans le corps de sorte que les cellules cancéreuses cesser de croître ou sont tués complètement. Thérapies du cancer du sein hormonal souvent l’accent sur la réduction des niveaux d’oestrogène. Un médicament commun pour cela est le tamoxifène. «Alors que les premières conclusions sur le rôle du tamoxifène dans le traitement du cancer du sein semblait si prometteur, d’autres recherches présentées de graves inquiétudes pour son utilisation généralisée. En fait, le Physicians Desk Reference énumère 25 effets indésirables au tamoxifène. Certaines peuvent être fatales. Les effets secondaires incluent des symptômes ménopausiques, cancer du foie et les maladies du foie, cancer de l’utérus et gastro-intestinaux, des lésions oculaires, des caillots sanguins, les symptômes psychologiques, l’asthme, changements des cordes vocales.
L’utilisation de la tomodensitométrie pour le diagnostic du cancer / Traitement: «La tomodensitométrie (TDM) est une procédure de diagnostic qui utilise spéciales équipement à rayons X pour obtenir des images transversales du corps. Dans le cancer, CT est utilisé pour détecter une tumeur, fournissent des informations sur l’étendue de la maladie, aider à planifier le traitement, et déterminer si le cancer répond au traitement. Un scanner utilise le rayonnement peu plus d’un radiographie de la poitrine, mais les avantages l’emportent généralement sur les risques ». Institut national du cancer
«Hôpitaux ont réalisé Inutile Double tomodensitométrie, les dossiers montrent: En 2008, environ 75 000 patients ont reçu scans double, une aide de contraste iodés pour vérifier la circulation sanguine, et un qui n’a pas fait. «Si vous faites les deux, vous facture pour les deux », a déclaré le Dr Pentecôte. Un seul balayage CT de la poitrine est égale à environ 350 standards radiographie thoracique, de sorte que deux scans sont deux fois ce montant. « New York Times
Divergence Note: «Un scanner utilise le rayonnement peu plus d’un radiographie thoracique (NCI) VS. «Un seul scan CT de la poitrine est égale à environ 350 thorax standard de rayons X (NYT)
La privation d’oxygène et la prolifération des cellules CANCER -
Dans les 72 heures de privation d’oxygène n’importe quelle cellule peut devenir cancéreuse. Les cellules cancéreuses se développent dans une privées d’oxygène environnement. Cela se produira lorsque la bio-conducteurs en aluminium (composé de virus vivants, antibiotiques, métaux lourds, les boues de détergent coagulé) obstrue / Singes le vaste réseau de veines capillaires artériels et menant au cerveau, provoquant une ischémie.
‘Oxygène-glucose conduit à la privation d’expression des phénotypes apoptotiques et nécrotiques de mort cellulaire, en particulier dans les neurones.’ Après incubation de 72 heures en présence d’O2 de 0,3%, les cellules ont été marqués avec l’annexine V / PI et le niveau de la mort cellulaire a été mesurée par cytométrie en flux. Dans 6 expériences indépendantes, l’hypoxie des niveaux accrus de l’annexine V-positif OC316 cellules de 5,3 ± 1,0% à 19,2 ± 2,8%; … la mort des cellules dans ces conditions, avait des caractéristiques prédominantes de l’apoptose tardive ».
MAINTENANT UN SOUFFLE D’AIR FRAIS! SAFE, points de vue alternatifs SUR ET METHODES DE TRAITEMENT DU CANCER -
Les praticiens de médecine alternative et naturopathes ont été condamnés à la marge dans leurs efforts pour apporter des remèdes naturels pour le Cancer au public. Malgré une législation stricte interdisant l’accès à des remèdes (en traitement formel au moins) vous pouvez toujours acquérir cette connaissance; une grande partie préventive.
«Les seules personnes qui bénéficient de l’industrie du cancer modernes sont des médecins, sociétés pharmaceutiques et les gens qui font l’industrie pharmaceutique a le contrôle de radiothérapie équipes.La tant sur ​​le cancer de bienfaisance privée (parce qu’il leur donne de l’argent) que ces organismes de bienfaisance ne sont intéressés que recherche qui est susceptible de trouver un traitement de médicaments basée. Dans la plupart des pays occidentaux, il est désormais fait illégal d’offrir un traitement pour le cancer qui pourrait fonctionner. Même les médecins qualifiés ne sont autorisés à prescrire une chimiothérapie ou une radiothérapie ou d’envoyer leurs patients à la chirurgie. Les autorités implacablement persécuter ceux qui offrent de nouvelles et peut-être efficaces et non toxiques thérapies. Les médecins qui osent proposer aux patients un nouvel espoir et de nouveaux traitements sont méprisés, maltraités, persécutés, calomniés, forcés de se cacher ou menacé d’emprisonnement.
La liste des médecins qui ont été persécutés pour offrir les traitements du cancer non-orthodoxes (qui, invariablement, semble fonctionner beaucoup mieux que n’importe quoi offert par l’industrie du cancer officielle) est aussi longue que la liste des «cures» le cancer présumé offert ou promis par le cancer l’industrie qui ont fait leurs preuves pour être d’aucune utilité, ou tranquillement oublié une fois ceux qui font des promesses avaient acquis les subventions qu’ils voulaient. En Grande-Bretagne, il est illégal pour quiconque de prétendre avoir un remède au cancer qui n’est pas approuvée par l’establishment médical et l’industrie pharmaceutique. Pionniers du cancer innombrables – y compris certains des plus brillants cerveaux médicaux du siècle – ont été chassés de l’Amérique et forcé à ouvrir des cliniques ailleurs »Dr Vernon Coleman.
http://www.whale.to/cancer/coleman.html
Environnement oxygéné dans la clé CORPS à la santé globale: «Toutes les cellules normales ont une exigence absolue pour l’oxygène, mais les cellules cancéreuses peuvent vivre sans oxygène – une règle sans exception. Priver une cellule de 35% de son oxygène pendant 48 heures et il peut devenir cancéreuse. « Dr. Otto Warburg
ALCALINO-ACIDE équilibre vital À une fonction optimale: «Si le sang se développe un état plus acide, alors ces déchets acides excédentaires doivent être déposés quelque part dans le corps. Si ce processus continue malsaine, année après année, ces secteurs de façon constante augmentation de l’acidité et de leurs cellules commencent à mourir. D’autres cellules dans la zone touchée peuvent survivre en devenant anormale, on appelle ces malignes. Les cellules malignes peuvent pas répondre aux commandes du cerveau. Elles subissent une division cellulaire, qui est hors de contrôle. C’est le début d’un cancer. La médecine moderne .. traite ces cellules malignes comme si elles étaient des bactéries et des virus, il utilise la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie pour traiter le cancer. Pourtant, aucun de ces traitements aidera beaucoup si l’environnement du corps continue à rester acide. « 
Dr Keiichi Morishita dans son livre, The Hidden Truth of Cancer
http://www.detoxifynow.com/real_cause_of_cancer.html
REMARQUE: Organic cidre restaure efficacement le bon équilibre alcalin dans le corps (2 / 3 alcalines à 1 / 3 acide). Prenez une gorgée chaque matin pour des résultats optimaux.
MELANOME et vitamine D: «C’est vrai que cancer de la peau est à la hausse, mais ce sont principalement des cancers cutanés non-mélanomes trouve habituellement sur ​​le visage et le haut de la main (9% de la surface); facile à détecter et facile à traiter . Le mélanome, d’autre part est la forme la plus mortelle de cancer de la peau; se produit réellement sur ​​le moins exposées au soleil les zones du corps. Et professionnelles l’exposition au soleil diminue votre risque de mélanome.
Il a fait une étude au Canada où ils ont demandé une simple question de femmes qui avaient un cancer du sein – Combien l’exposition au soleil ont-ils eu tant adolescents et jeunes adultes? Puis ils ont demandé un nombre égal de femmes vivant dans la même zone qui n’ont pas eu le cancer du sein. Ils ont observé que les adultes aux enfants, adolescents et jeunes qui ont l’exposition la plus dim. réduit leur risque de contracter le cancer du sein plus tard dans la vie de 50-75%. « Dr Michael F. Holick, auteur de ‘La solution de vitamine D »
CARENCE EN VITAMINE D PRÉOCCUPATIONS selon l’âge -
CHEZ LES ENFANTS: risque accru de développer des maladies auto-immunes tard dans la vie, y compris diabète de type 1 et la sclérose en plaques
Chez les adolescents: 50 millions d’adolescents aux États-Unis sont carence en vitamine D ou insuffisante. Ils ont un risque 2,4 fois plus élevé d’avoir la haute tension artérielle, 2,5 fois plus de risque d’avoir l’hyperglycémie et une 4 fois plus de risque d’avoir des pré-diabète de type 2
Chez l’adulte: Lié à un risque accru de près de 50% de l’acquisition de la prostate, du côlon, du pancréas et le cancer du sein, y compris la leucémie.
Toute personne vivant au nord d’Atlanta en Géorgie ne produit pas de vitamine D dans leur peau de Novembre à Février. Il est donc absolument nécessaire de compléter le corps. Les seules sources de nourriture naturelle contenant de la vitamine D incluent:
a) le saumon sauvage attrapé
b) La lumière de champignons exposées
c) L’huile de foie de morue
* Les laits enrichis, pains et céréales peuvent contenir de vitamine D, mais chercher lait cru non pasteurisé et les pains et céréales bio strictement pour une santé optimale
Bicarbonate de soude – Selon le Dr Tullio Simoncini, auteur de «Le cancer est un champignon, le cancer se manifeste comme un champignon dans le corps. Les cellules cancéreuses de s’adapter rapidement aux médicaments anti-viraux et traitement de chimio, provoquant le cancer de se propager. Le bicarbonate de sodium (soude) est la plus forte substance à champignons comptoir. Consommer 1 / 2 c. à thé de bicarbonate de soude dans un verre de douves d’eau quotidienne hors du cancer tout en éliminant les toxines par les reins. Alternativement, vous pouvez l’ajouter à votre bain. Une autre méthode consiste à le frotter sur topique comme une pommade (en utilisant le DMSO ou diméthylsulfoxyde – porteuse efficace).
«L’administration orale de bicarbonate de sodium diminue l’acidose, l’augmentation des chlorures du plasma, la quantité d’albumine et jette dans l’urine, et, à un moindre degré, l’augmentation de l’urée dans le sang après l’administration de l’uranium. Il diminue également la gravité des changements produits par l’uranium dans les reins. « 
http://jem.rupress.org/content/25/5/693.abstract
Témoignage: «J’ai eu une voix très Crocky et on m’a dit que j’avais Leucoplasie des cordes vocales et larynx, (c’est un changement dans les cellules cancéreuses qui peuvent se transformer, si elle n’est pas traitée). Quoi qu’il en soit, on m’a dit que je devais subir une opération dès que possible de l’avoir gravé au laser off et aussi pour une biopsie pourraient être prises. Comme je partais en vacances le lendemain, j’ai vu le consultant ORL, j’ai eu un mois avant l’op pour faire quelque chose de radical! Je connaissais le Dr Tulio Simoncini et a cru en son cancer est une théorie champignon. Tout d’abord j’ai arrêté de prendre mes inhalateurs stéroïde stéroïdes et des vaporisateurs nasaux. J’ai alors pris Fluconozole pour éradiquer possibles Candida systémique. (Un onglet par semaine pendant trois semaines). J’ai également pris une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude mélangé à un demi-verre d’eau par jour avec gargarisme avec 12 gouttes d’extrait de pépins de pamplemousse dans un demi verre d’eau par jour. Quoi qu’il en soit ma voix rapidement amélioré et j’étais convaincu que mes méthodes étaient sans doute de s’en débarrasser! Cependant, le jour de l’opération, je leur ai demandé d’avoir un autre regard sur ma gorge avant que le op, où ils n’étaient pas heureux de le faire. Ils ont dit que j’avais besoin d’aller de l’avant avec l’op et ont fait un examen approfondi sous AG. Quoi qu’il en soit à leur grand étonnement ils ont constaté que toutes les traces de l’Leucoplasie avait disparu et le lendemain j’étais sorti de l’hôpital. Malheureusement je n’ai pas leur dire comment je me suis débarrassé de lui car je savais que l’équipe ORL serait juste pour rire! Je suis très heureux cependant de révéler mon remède à tous les autres Leucoplasie souffre. « 
CURE RAYMOND CANCER RIFE: fréquences de résonance éradiquer les cellules CANCER – En augmentant l’intensité d’une fréquence qui résonne naturellement avec ces microbes, Rife augmenté leurs oscillations naturelles jusqu’à ce qu’ils déformé et désintégré par des contraintes structurelles. Rife a appelé cette fréquence «le taux mortelle oscillatoire,» ou «MOR», et il n’a aucun dommage que ce soit pour les tissus environnants.
Ce principe peut être illustré en utilisant une note musicale intense de briser un verre de vin: les molécules du verre sont déjà oscillant à certains harmoniques (multiples) de cette note de musique, ils sont en résonance avec elle. Parce que tout le monde a une fréquence de résonance différente, rien que le verre est détruit. Il ya littéralement des centaines de trillions de différentes fréquences de résonance, et toutes les espèces et de la molécule possède son propre. Il a fallu de nombreuses années Rife, travaillant 48 heures à une heure, jusqu’à ce qu’il découvre les fréquences spécifiquement détruites herpès, la polio, la méningite, le tétanos, la grippe, et un nombre immense d’autres organismes pathogènes dangereux.
En 1934, l’Université de Californie du Sud a nommé un comité spécial pour la recherche médicale pour apporter les patients cancéreux en phase terminale de Pasadena County Hospital au Laboratoire de Rife à San Diego et à la clinique pour le traitement.
L’équipe comprenait des médecins et des pathologistes assignés à examiner les patients – s’il est encore en vie – dans 90 jours. Après les 90 jours de traitement, le Comité a conclu que 86,5% des patients avaient été complètement guérie. Le traitement a ensuite été ajusté et le reste, 13,5% des patients ont également répondu dans les quatre prochaines semaines.
Le taux de récupération total en utilisant la technologie Rife était de 100%.
http://noguff.com/Royal_Raymond_Rife.html
TRAITEMENT DU CANCER NATUREL DE VOTRE JARDIN
Laetrile ou vitamine B17 appartient techniquement à une famille de composés appelés glycosides cyanogènes. La FDA a officiellement interdit à partir du Laetrile commerce interétatique en 1971 – probablement parce que cela fonctionne si bien et est facilement disponible dans votre jardin. Vous n’aurez pas besoin formulaire d’autorisation d’un médecin à accéder à ce soi-disant curatives.
Au milieu d’une pêche ou d’abricot est une coquille dure. Si vous cassez la coquille dur avec un « cracker de noix », une pince ou un marteau, vous trouverez une petite graine / noyau dans le milieu qui ressemble à une amande. Cependant, il est beaucoup plus douce qu’une amande et n’est certainement pas le goût d’amande. C’est cette graine qui est riche en laetrile naturel. (abricots, pêches, prunes, cerises, nectarines, pommes et amandes).
RAPPORTS DE CAS: http://campaignfortruth.com/Eclub/230304/CTM-cancer% 20est% 20useless.htm% 20laetrile
REMARQUE: les noyaux d’abricot et de pépins de pomme contiennent des traces de cyanure, mais l’effet synergique de manger la pomme entière ou abricot nie le poison. Vous pouvez lire tout cela dans le livre de Phillip Day ‘Cancer: Pourquoi nous sommes toujours envie de savoir la vérité ». Il explique comment il fonctionne dans le corps à l’endroit d’un cancer, mais réagit avec les enzymes dans les parties saines du corps pour être expulsé sans danger – une approche holistique merveilleuse (la nature des nutriments exploitation de toxines et d’atteindre la santé maximum).
Le Breuss mélange organique jus de légumes pour le cancer et d’autres conditions se compose de:
300 grammes de jus de racine de la betterave
100 grammes jus de carotte
100 grammes de jus de céleri
70 grammes de jus de pomme de terre
30 grammes de radis (chinois) de jus
La maladie comme une maladie cardiaque leucémie, l’arthrite, la sclérose en plaques, les nerfs pincés, le foie et le pancréas problèmes, endommagé les disques intervertébraux et la maladie de Hodgkin au nom de quelques-uns ont été traités avec succès par le jeûne de jus Breuss. Dans son livre états Rudolf Breuss que de 1990, il a suivi plus de 45000 cas de cancer et autres maladies chroniques qui ont été guéris ou inversée avec son régime de traitement.
Environ une once de ce mélange est lentement siroté chaque heure pendant la journée. Vous pouvez consommer jusqu’à 500 ml en une seule journée, mais seulement 250 à 300 ml est tout dont vous avez besoin en fonction de Breuss. Aucune nourriture solide est repris pour 42 jours et ce jus est tout ce qui est consommé, sauf pour une soupe à l’oignon que vous pouvez faire qui est décrit dans le livre. Breuss recommande aussi certaines tisanes pour des applications spécifiques comme le thé Géranium pour le soutien des surrénales et du thé Sage qu’il recommande de boire chaque jour.
http://www.keephopealive.org/j2005v3n2.html
«Pionniers du cancer innombrables – y compris certains des plus brillants cerveaux médicaux du siècle – ont été chassés de l’Amérique et forcé à ouvrir des cliniques ailleurs. Un procureur de district qui ont arrêté avec succès alternatifs clinique du cancer opérateur Harry Hoxsey plus de cent fois dans les deux ans a changé de camp lorsque son frère – qui auraient été atteints de cancer en phase terminale – a été traitée avec succès dans une clinique Hoxsey. La FDA a finalement cadenassée tous les 17 cliniques Hoxsey le même jour et il a été arrêté de pratiquer aux États-Unis. Thérapies Hoxsey sont maintenant disponibles au Mexique. « 
http://www.whale.to/cancer/coleman.html
HARRY Hoxsey FORMULE: Le trèfle rouge, racine de bardane, de l’écorce vinette, racine de réglisse, l’écorce du nerprun, frêne épineux, les baies et les racines pousser, racine Stillingia, Cascara Amarga, l’iodure de potassium, chlorure de zinc, et trisulfure d’antimoine.
http://www.whale.to/cancer/hoxsey.html
«Ceux atteints de cancer sont avertis de ne pas être trompés par la fausse promesse que le traitement du cancer Hoxsey va guérir ou soulager leur condition. Le cancer peut être guéri que par la chirurgie ou la radiothérapie. Mort d’un cancer est inévitable lorsque les patients cancéreux ne parviennent pas à obtenir un traitement médical approprié en raison de l’attrait d’une guérison sans douleur « sans l’utilisation de la chirurgie, rayons X ou le radium» comme le prétend Hoxsey. « Américains Dep’t de la Santé, Education & Bien-être, 04/04/56
Donneurs de méthyle inhibe l’interleukine-6: A « méthyl » groupe-CH3 ou un carbone pièce attachée à 3 parties d’hydrogène. Donneurs de méthyle ont un rôle crucial à jouer dans les voies de détoxication. Des chercheurs italiens, Armenante F et al (3) rapporté en 1999 que la réduction de la méthylation de l’ADN est corrélée avec l’interleukine-6 ​​(IL-6) hypométhylation du gène et augmente le niveau de son expression. Les chercheurs ont trouvé dans des expériences sur une lignée cellulaire de cancer du sein que quand ils ont supprimé la méthylation, il a augmenté (IL-6) l’expression des gènes dans les cellules cancéreuses. En termes simples, le manque de donneurs de méthyle conduit à une hypométhylation et provoque le gène de l’IL-6 à devenir plus actifs produisant ainsi plus de l’IL-6. IL-6 est une cytokine qui stimule les cellules B et le bras TH2 du système immunitaire. IL-6 et TNF-a sont connus pour être plus actif dans le cancer, le sida, CFIDS, la candidose et de nombreuses autres conditions et joue un rôle important dans la progression de ces conditions.
Sources de donneurs de méthyle comprennent bétaïne (aussi connu comme triméthylglycine) à partir de betteraves rouges ou la bétaïne à partir Mélasse, la choline de la lécithine, levure de bière, germe de blé et d’autres sources, la SAMe, diméthylglycine (DMG), MSM (MethylSulfonylMethionine), méthylcobalamine (méthyl B12 ) et l’acide folique. La vitamine B « choline » (tetramethylglycine) a 4 groupes méthyle attaché à elle. Quand un groupe méthyle (CH3) est donné, il devient triméthylglycine (TMG). Lorsque TMG donne un groupe méthyle, il devient alors DMG (diméthylglycine). La bétaïne (TMG) en tant que donneur de méthyle, et les donneurs de méthyle d’autres, de réduire les taux sanguins d’homocystéine, un sous-produit toxique de la cystéine métabolisme des acides aminés liée à l’artériosclérose et l’ostéoporose. TMG est dénommé lipotropique et réduit le foie gras et protège contre les dommages chimiques et les dégâts d’alcool pour le foie. TMG et les betteraves ont été utilisés dans le traitement de la maladie du foie en Europe. (4)
Remarque: Comme un complément alimentaire, le chlorhydrate de bétaïne est utilisée comme source d’acide chlorhydrique pour soutenir la digestion et alors qu’il est une source de bétaïne ou TMG, il ne devrait pas être utilisé comme une source primaire de la bétaïne, mais plutôt comme une source d’acide dans l’estomac pour soutenir la digestion.
EXTRAIT DE GRAINES DE RAISIN significativement inhibé la croissance des tumeurs colorectales à la fois dans des cultures cellulaires en laboratoire et chez des souris, des chercheurs américains rapport. Une équipe de l’Université du Colorado Health Sciences Center de Denver affirme souris ayant reçu l’extrait affiché une réduction de 44 pour cent de la taille des tumeurs colorectales avancées. Les chercheurs ont également déterminé la manière dont l’extrait de pépins de raisin travaille pour inhiber la croissance du cancer. Il le fait en augmentant la disponibilité d’une protéine (Cip1/p21) dans les tumeurs qui « gèle » le cycle cellulaire, provoquant les cellules cancéreuses à s’autodétruire.
L’utilisation d’un extrait de raisin disponibles dans le commerce de semences, les chercheurs ont exposé des cellules de leucémie à l’extrait à des doses différentes et a trouvé l’effet marqué en provoquant l’apoptose dans ces cellules à l’une des doses plus élevées. Ils ont également découvert que l’extrait n’affecte pas les cellules normales, mais ils ne savent pas pourquoi.
La peau des raisins rouges est également chargé avec d’autres anti-oxydants, notamment le resvératrol, dont les bénéfices contribuent également à réduire les facteurs de risque d’autres maladies cardiaques telles que l’oxydation du cholestérol LDL.
http://www.eurekalert.org/pub_releases/2008-12/aafc-gse122208.php
http://clincancerres.aacrjournals.org/content/15/1/140.full.pdf+html
ALGUES & iode – Une forte consommation d’iode est associée à un cancer du sein à faible incidence et une faible consommation avec une incidence élevée de cancer du sein. Les études animales montrent que l’iode prévient le cancer du sein, arguant d’une association causale dans ces résultats épidémiologiques. Les carcinogènes nitrosmethylurea et le cancer du sein DMBA cause dans plus de 70 pour cent des rats femelles. Ceux d’iode donné, surtout dans sa forme moléculaire I2, ont montré une diminution statistiquement significative de l’incidence du cancer. D’autres preuves ajoutant plausibilité biologique de l’hypothèse que l’iode prévient le cancer du sein comprend la constatation que les cellules canalaires dans le sein, les plus susceptibles de devenir cancéreuses, sont équipés d’une pompe à iode (l’iode symporteur de sodium, le même que celui de la thyroïde glande a) pour s’imprégner de cet élément.
Les Japonais consomment plus de 12 milligrammes (mg) d’iode par jour (12 000 mg), un montant de 50 fois plus grande. Ils mangent les algues, qui comprennent les algues brunes (varech), algues rouges (feuilles de nori, avec des sushis), et les algues vertes (Chlorella). Par rapport à des plantes terrestres, qui ne contiennent que des traces d’iode (0,001 mg / g), ces plantes marines ont des concentrations élevées de ce nutriment (0,5 à 8,0 mg / g). Lorsque étudiés en 1964, la consommation d’algues japonaises a été trouvé à 4,5 grammes (g) par jour et que consommés avaient une concentration d’iode mesurée de 3,1 mg / g d’algues (= 13,8 mg d’iode). Selon les responsables de la santé publique, les Japonais consomment désormais partie continentale de 14,5 g d’algues par jour (= 45 mg d’iode, si sa teneur en iode, ne se mesure pas, reste inchangé). Les chercheurs ont déterminé que les résidents de la côte est de Hokkaido consommer une quantité d’algues suffisante pour fournir un apport en iode quotidienne de 200 mg par jour. Poissons de mer et crustacés contiennent de l’iode, mais on aurait à manger de 15 à 25 kilos de poisson pour obtenir 12 mg d’iode.
http://www.lewrockwell.com/miller/miller20.html
Curcumine (curcuma dans Spice) – cancer du combat (ie. du sein, prostate, du pancréas et les types colorectal) en réduisant l’inflammation dans le corps, réduit les maladies cardiaques, ralentit la progression du VIH au SIDA clinique, prévient le diabète et un anti-oxydant. « Il ya 30 voies inflammatoires au cancer. Curcuma est en mesure d’arrêter toutes ces voies inflammatoires. Principalement curcuma s’éteint commutateurs cancer. Il ferme les bas nucléaires Vecteur Cap B & B Stat (les 2 principales sources d’inflammation qui mènent au cancer). Également un inhibiteur de Cox-2 (empêche l’arthrite). « 

«Antioxydants de curcuma aider à protéger vos cellules de contenu gratuit damage.The antioxydant radical dans le curcuma vient de composés actifs appelés curcuminoïdes.
Ces curcuminoïdes offrir des antioxydants qui peuvent être:
* 5 à 8 fois plus fort que la vitamine E – et aussi fort que la vitamine C
* 3 fois plus puissant que l’extrait de pépins de raisin ou d’écorce de pin
* Assez fort pour piéger le radical hydroxyle – considéré par beaucoup comme le plus réactif de tous les oxydants.
Le curcuma peut aider vos cellules de trois façons, par:
* Aider neutraliser les substances qui peuvent causer un stress cellulaire *
* Maintenir l’intégrité de vos cellules lorsqu’ils sont menacés par des facteurs de stress environnementaux occasionnels *
* Fournir les antioxydants dont vous avez besoin pour aider à soutenir vos cellules contre l’oxydation excessive et les radicaux libres *
Le curcuma est aussi reconnu comme un adaptogène – en aidant à soutenir votre corps contre le stress et apporter un soutien du système immunitaire ».
http://organicindia.mercola.com/herbal-supplements/turmeric.aspx

ESSIAC THÉ – «Une infirmière canadienne redécouvert la formule en 1922. Et elle les patients traités avec elle à sa clinique pour libre. Elle a affirmé à guérir des centaines de personnes atteintes de cancer et autres maladies chroniques. Son nom était Rene Caisse. Elle avait entendu parler du thé à partir d’une vieille femme qui avait été guéri d’un cancer du sein. Cette femme a dit que la Caisse d’un homme médecine Ojibway lui avait montré des herbes pour faire un thé spécial. Il lui a dit de boire chaque jour. Et c’est ce qui l’a guérie. La femme était de 80 … et avait été sans cancer depuis des années.
Caisse a travaillé avec un grand hôpital de Boston pour effectuer des tests sur le thé. Cela a conduit à une rencontre avec le Dr Charles A. Brusch. Il était le médecin de John F. Kennedy ‘s personnels. Il a reçu de nombreuses récompenses pour l’excellence dans le domaine médical. Il a commencé l’Brusch Medical Center à Cambridge, Massachusetts. Et il doté de médecins de Harvard, Tufts, et l’Université de Boston. Après avoir travaillé avec la Caisse, le Dr Brusch a été diagnostiqué avec un cancer du côlon. Il se traite avec le thé seul. Et cela a fonctionné. Le thé est appelé Essiac (nom de la Caisse inverse).
Recette du thé Essiac
Racine de bardane (CUT) – 6 ½ tasses ou 24 onces
Écorce d’orme rouge (poudre) – 4 oz
Petite oseille (poudre) – 16 oz
Racine de rhubarbe (poudre) – 1 oz
Utilisez deux gallons d’eau pour toutes les huit onces d’ingrédients secs. Faire bouillir pendant 10 minutes. Laisser couvert sur ​​la cuisinière pendant 6 à 12 heures.
Culevit – combat contre le cancer / alternative de traitement naturel à la chimiothérapie, recommandé par un de nos membres – utiliser en conjonction avec le jus de Noni
http://healing.fit-leader.com/catalogue/drugs_1.shtml # 3
http://www.cancerprev.org/Meetings/2004/Symposia/991/410
Le glutathion a été appelé le «maître antioxydant», et réglemente les actions de moindre antioxydants comme la vitamine C et vitamine E dans le corps. « Nous pouvons littéralement pas survivre sans cet antioxydant. » Earl Mindell, R.Ph., Ph.D.
http://www.nutritionadvisor.com/glutathione.html
Des méthodes efficaces pour la chélation des métaux lourds: charbon actif, poudre de zéolite / liquide, la chlorelle.
Kale & coriandre devrait également être ajouté à votre régime. http://vaccineresistancemovement.org/?p=662
Récent témoignage: «Je crois de toute façon le cancer est curable. Je viens de traiter quelqu’un avec cancer de la prostate en utilisant des injections rectales de la qualité thérapeutique des huiles essentielles. 227 PSA à 27 en 5 semaines – l’encens, la myrrhe, la sauge, myrte, d’orange, il marche autour et ajouter quelques petites choses à salir avec cette tumeur avec le pamplemousse, santal, Ledum, citron. Soutenu le foie avec des trucs sur le. Points de Vitaflex des pieds et directe sur le foie, se révèle, Il est maintenant deux fois plus fort. Point de l’être, que nous n’avons pas besoin de vacciner ce est traitable. Ai-je mentionné, il est un homme de 89 ans? « 
INFLAMMATION: «Ilest ‘est l’inflammation suffixe grec signifiant (ex. arthrite, bursite, tendinite, colite).
Liste utile de HERBES POUR LE CANCER
http://www.whale.to/w/orthodox_herbs.html
TRAITEMENTS DU CANCER HIDDEN
http://thetruthwillout.com/cancertreatment.html
Traitement alternatif du cancer EN ALLEMAGNE
«L’hyperthermie tue les cellules cancéreuses par millions. Toutes les cellules cancéreuses qui restent sont si faibles que d’une autre thérapie, comme la vitamine C peut les tuer. Il est efficace, sûre et indolore. Contrairement à la chimiothérapie et la radiothérapie, il n’ya pas d’effets secondaires. Médecins allemands ont utilisé des milliers de fois avec des résultats impressionnants. Un traitement typique dure environ 6 heures. Pendant les 2 premières heures de la température corporelle du patient est progressivement porté à environ 105 degrés Fahrenheit. Cette température est maintenue pendant 2 heures, puis au cours des 2 prochaines heures, les médecins amener progressivement la température du corps du patient est de retour à la normale. « 
REMARQUE: Un médecin surveille attentivement les signes vitaux du patient pendant tout ce processus et fait en sorte que l’hydratation du patient est reconstitué et entretenus.
http://www.hyperthermia-centre-hannover.com
Cancers liés au vaccin comprennent (selon le Dr Leonard Horowitz):
1) La leucémie
2) Lymphome
3) Sarcome
4) Le SIDA complexe
5) Guerre du Golfe syndrome
* NOTE: Ces épidémies de cancer n’ont jamais été vus auparavant ou très rarement il y a 50-60 ans
«Quand on donne au gouvernement le pouvoir de prendre des décisions médicales pour nous, nous, en substance, d’accepter que l’Etat est propriétaire de notre corps. » Représentant américain Ron Paul
Source et pour avoir toutes les références sur l’article: http://vaccineresistancemovement.org/?p=3729

Le lien ici : http://sortirduchaos.wordpress.com/2011/09/21/remedes-alternatif-contre-le-cancer/

Le lien ici : http://sortirduchaos.wordpress.com/2011/09/21/remedes-alternatif-contre-le-cancer/#comment-3693

Le lien ici : http://sortirduchaos.wordpress.com/2011/09/21/remedes-alternatif-contre-le-cancer/













Le lien ici : http://sortirduchaos.wordpress.com/2011/09/21/remedes-alternatif-contre-le-cancer/




Manifestation : Paris World Food Day

Le 12 octobre 2013, pour la seconde fois de l’année, des citoyens du monde entier marcheront contre Monsanto (&co). Venez manifester, participer, partager !
Alors que partout dans le monde les peuples indignés font trembler les gouvernements, mobilisons-nous pour refuser le diktat de quelques multinationales qui marchandisent nos vies et la nature.Nous, citoyens, réclamons la fin des monopoles sur nos aliments, refusons les OGM et la pollution de nos sols, et plus encore désirons apporter notre soutien aux porteurs d’alternatives, à la fois solidaires, responsables et écologiques.
Ce samedi 12 octobre, le collectif citoyen les Engraineurs invite tous ceux qui souhaitent entrer dans cet esprit de résistance mondiale à se joindre à un pique-nique convivial et généreuxauquel chacun est appelé à venir partager ses plats. Une prise de parole sur les alternatives à l’agrobusiness sera suivie de multiples ateliers, foire aux initiatives, auxquels tous seront conviés à participer et à partager leurs expériences. De nombreux artistes interviendront tout au long de l’après midi et des stands seront organisés pour les enfants

Le programme de la journée

12h30 Rassemblement place stalingrad
- Partage d’un repas convivial, chacun est invité à partager sa nourriture afin de redonner un sens à cet acte symbolique

- Des repas gratuits seront distribués par la Disco soup pour sensibiliser sur le gaspillage alimentaire, la préparation se fait à partir de récupération sur les marché parisien et de dons.
- Animation en musique (fanfare)

14h-15h30 Prises de parole
14h : Présentation du collectif ? Première partie sur dénonciation Monsanto et accaparement du vivant. Quels modèles d’agriculture pour nourrir la planète ?  ? Seconde partie sur les alternatives : Pour une agriculture saine et solidaire, quels liens entre producteurs et citadins ?  ? Troisième partie sur le TTIP (grand marché transatlantique)

15H30 ateliers participatifs
Plusieurs forums de discussions sur les alternatives seront organisés sur la place, chacun y sera invité à prendre la parole au tour d’un modérateur pour partager ses expériences, ses difficultés comme ses réussites.

- Manger bio est-il réellement plus cher ?
- Comment sensibiliser les jeunes aux questions de santé environnementale ?
- Foire aux initiatives, partagez vos expériences réussies, regroupez au tour de vos projets
- Atelier guerilla gardening et incroyables comestibles, cultiver son potager en ville
- Atelier pour les enfants, réalisation d’une fresque sur les abeilles
- Interventions de théâtre de rue, musique et sketch : mobiliser par l’humour.
Fin de manif 17h30
Le programme est encore ouvert, toute proposition d’atelier est la bienvenue. Associations partenaires : ATTAC, Confédération paysanne, AMAP, Générations Futures, les Colibris, Disco soup etc.
March against Monsanto organisée à Paris par le collectif citoyen les Engraineurs contact@collectif-lesengraineurs.com / collectif@collectif-lesengraineurs.com


Le lien ici : http://www.sante-environnement.be/spip.php?article895


La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle

L'arbre Graviola vient des profondeurs de la forêt amazonienne.Des recherches en laboratoire ont montré que des extraits de cette plante miraculeuse peut lutter contre le cancer avec un traitement entièrement naturel qui ne provoque ni nausées, ni perte de poids et ni perte de cheveux, de protéger le système immunitaire et d'éviter les infections mortelles, les personnes se sentent plus forts et plus sains tout au long du traitement, plus d'énergie et améliore la vision de la vie.
Sur internet il suffit de taper «antibiotiques naturels» et immédiatement une avalanche de résultats indiquant : " La Graviola fonctionne à merveille, est une plante qui pourrait nous sauver du cancer" 
graviola

Graviola est un petit arbre typique des régions tropicales chaudes caractérisées par de grandes feuilles vertes et des fruits comestibles jaune-vert, vendus sur les marchés d'Amérique du Sud sous le nom de Guanabana et utilisé dans la préparation de certaines boissons.
Les résultats ont permis d'identifier les ingrédients actifs spécifiques appelées Annonaceae acétogénines, les protagonistes des propriétés biologiques de cette plante.
Les résultats encourageants observés dans un court laps de temps a conduit à une expérimentation en plein essor qui compte aujourd'hui plus de 600 études avec d'excellents résultats et qui, malheureusement, n'a pas été accompagnée par une utilisation tout aussi valable dans un cadre cliniquement possible.
Le fruit ressemble à une fragolone vert et sa saveur est agréable. C'est un fruit naturel et sans effets secondaires. Cette plante a de nombreux avantages anti-cancer. C'est également un agent antimicrobien, contre les infections, les infections bactériennes et fongiques, abaisse la pression artérielle, il est utilisé pour les troubles de la dépression, le stress et nervosité
Depuis 1976, Graviola s'est avéré être un tueur de cancer extrêmement puissant dans 20 tests de laboratoires indépendants.Une étude publiée dans le Journal of Natural Products, suite à une enquête similaire menée par l'Université catholique de Corée du Sud a déclaré que Graviola peut tuer sélectivement les cellules cancéreuses du côlon avec une capacité supérieure à 10.000 médicamenst de chimiothérapie couramment utilisé comme l'Adriamycine.
Le rapport de l'Université catholique de Corée du Sud a déclaré que Graviola pouvait cibler sélectivement les cellules cancéreuses, laissant intactes les cellules saines, contrairement à la chimiothérapie, qui visent indistinctement toutes les cellules qui se reproduisent activement et provoque des effets secondaires souvent dévastateurs, des nausées et perte de cheveux chez les patients cancéreux.
graviola1
Une étude menée à l'Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l'arbre Graviola tuer les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon. Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.
Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu'à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l'Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer. Contrairement à la chimiothérapie, le composé extrait de «l'arbre Graviola seulement tue les cellules cancéreuses sans nuire aux cellules saines.
Une importante société pharmaceutique américaine a alors investi près de sept ans à essayer de synthétiser deux des ingrédients anti-cancer Graviola. Mais il n'a pas été possible de synthétiser en aucune façon les ingrédients actifs de Graviola contre le cancer. L'original tout simplement n'a pas pu être reproduit. Il n'y avait aucune façon dont la société pharmaceutique en question avait été en mesure de protéger leurs propres intérêts, et récupérer l'argent investi dans la recherche. Cette société pharmaceutique a abandonnée le projet et a alors décidée de ne pas publier les résultats de ses recherches
Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976. Les résultats ont montré que les feuilles et les tiges de Graviola se sont révélés efficaces pour attaquer et détruire les cellules malignes. Inexplicablement, les résultats ont été publiés dans un rapport interne, mais jamais rendus publics.


Simple cure for cancer


 

Dr. Peter Glidden talks about the incredibly low success rate for chemotherapy as a cancer treatment

“To sell chemotherapy as a “therapy” is most likely the biggest deceit in the history of medicine. Whoever masterminded this chemo-torture deserves a monument in hell.”
Dr. med. Ryke Geerd Hamer

Dr. Tullio Simoncini: Simple cure for cancer

Dr. Simoncini discovered that the cause of this terrible illness is a fungus and tried hard to persuade scientists how wrong are the actual theories on cancer. His therapy based on the strongest antifungal substance, sodium bicarbonate, is harmless and very effective and should be adopted all over the world.

Dr. Tullio Simoncini

dr Simoncini

In 1996 Dr. Simoncini received his Ph.D. in Philosophy from La Sapienza University. From 2000 to 2004 he devoted his focus to Oncology, also at La Sapienza University.Throughout his medical career, Dr. Simoncini pursued his personal theories regarding cancer. His first terminal patient, who went into remission in 1981, is still alive and well today.
Study showed that sodium bicarbonate is not only a safer, cheaper cancer remedy, it is more effective than dichloroacetate..





 

Dr Tullio Simoncini explaining the simple cure for cancer

https://www.youtube.com/watch?v=69P-Cqy7OSk
Simoncini’s personality is pervaded by a strong humanitarianism which triggered him to reflect on how little and inadequate medicine’s fundamental knowledge is, as shown by the impotence of medicine when faced by the pain of patients. This empathy for the pain of others has been the constant motivator on the path of his personal life.
He’s always travelling throughout the Italy to explain his theory in congresses, conferences and interviews, and to show how many patients healed from cancer..




High success rate of baking soda killing cancer. Tullio Simoncini on video and accounts of those who have experienced his treatments

http://www.davidicke.com/oi/extras/09/november/cancer12.jpg


 


Le site Web du Dr. Simoncini : http://www.cancerfungus.com/en/

Simoncini Cancer Therapy - treat cancer as fungus

a revolutionairy therapy in the treatment of cancer

dr. Tullio Simoncini

dr tullio simoncini
telephone (+39) 335294480
email t.simoncini@alice.it

Translated content

The information about the Simoncini Cancer Therapy has been translated in many languages.
United-States Slovenia Netherlands Italy China Brazil Hungary France Spain 

Subtitled video’s

Germany Russia Poland
 
Cancer is the most important problem in medicine, not only because of its size, but especially because of the long symptomatological line that comes with this disease, especially in its more advanced phases, and the state of extreme psychological suffering which both the patient and their relatives are victims of.
It is no coincidence that the American president Richard Nixon in far-off 1971 proclaimed a real war against the “disease of the century”. Since then, this war has absorbed, worldwide, a quantity of economic, scientific and human resources which exceeds the limit of any imagination, but the results – it is useless to hide it – are a failure. Apart from the continuously renewed commitments, the repeated promises, and the supposedly miraculous most recent findings, there is very little that is concrete: the cause of cancer is and remains unknown.

Cancer and fungus

After many years research I have come to the conclusion that cancer is an infection and actually a fungal infection.
I have never believed that genetics lies behind the occurrence of cancer. I came to this conclusion, and long-term research and successful results support my theory that cancer is caused by a fungus, in particular the Candida fungus in all its variants.

Candida Albicans

fungus-1

Candida causes fungal infections and tumors in man. It is always Candida because all other fungi are family of Candida.
The fungi that threaten people may differ by about 2 to 5 percent. Fungi must have the same genetic structure in order to be able to attack the human kind. The variants depend on the difference in human tissues. But it is always a Candida fungus that causes tumors in humans.
Fungal infections have been known for years. The Candida fungus is always found in patients. This type of fungus is found in about 97 to 98% of cases. All research points to the presence of the Candida fungus. What matters is the correct interpretation.
What is important is the correct interpretation. Candida in cancer patients is usually interpreted as a consequence of the weakening and of the exhaustion of the organism because of the new and abnormal growth.
It is not correct to think that the cancer comes first, and then the Candida. My supposition is that the Candida is present first, penetrates the organism and causes the tumor. The Candida fungus is already there. So candida is not a post hoc but an ante hoc cause.

Skin cancer and psoriasis

In the case of skin cancer and psoriasis I have developed a different protocol. I hereby do not use Sodium bicarbonate, but kill the fungus with iodine tincture in a solution of 7%. Using this protocol, good results are achieved with topical cancers. When the cancer is based deeper in the tissue, injections of sodium bicarbonate around the cancer could be neccessary.

Le site Web du Dr. Simoncini : http://www.cancerfungus.com/en/



 



Simoncini Cancer Therapy baking soda

Sodium bicarbonate, also known as baking soda, is promoted by some alternative practitioners as a cancer treatment. This treatment is based on the theory that cancer is caused by a form of yeast infection and that sodium bicarbonate can kill the yeast. This claim is not supported by science or clinical evidence and is contrary to widely-accepted basic facts of oncology and microbiology.
Sodium bicarbonate is used as a conventional treatment for disorders in which the blood is too acidic. It is also used as an over-the-counter remedy for heartburn, although not so much today as it was in the past.
Available scientific evidence does not support claims that cancer is caused by infection with a type of yeast known as Candida albicans. Available scientific evidence also does not support the idea that sodium bicarbonate works as a treatment for any form of cancer or that it cures yeast or fungal infections. There is substantial evidence, however, that these claims are false. Although sodium bicarbonate is safe when used in proper doses and as directed as a conventional treatment, high doses can cause serious problems or even death.
Sodium bicarbonate is promoted by some alternative practitioners, especially Dr. Tullio Simoncini, as a cure for all types of cancer. This claim is made on several websites, in videos of Dr. Simoncini posted on the Internet, and in a book written by Dr. Simoncini.
Sodium bicarbonate is given by some alternative practitioners by mouth (orally) or into a vein (intravenously). It is also given intra-arterially (into an artery supplying blood to the tumor) and is sometimes given as a solution directly through the trachea (windpipe) into the lungs to treat lung cancer.

«Oral cancer.» «Cancer of the lungs is white.» «Candida Albicans»
«''Cancer Is A Fungus Book'' By Dr Tullio Simoncini - Bicarbonate Of Soda Therapy Helping To Save Lives» «Advanced breast cancer in women. It comes in two forms: invasive ductal carcinoma (IDC), an infiltrating, malignant and abnormal proliferation of neoplastic cells in the breast tissue, or ductal carcinoma in situ (DCIS), a noninvasive, possibly malignant, neoplasm that is still confined to the milk ducts (lactiferous ducts), where breast cancer most often originates.» «Colon cancer is a disease in which malignant (cancer) cells form in the tissues of the colon. </p><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> <p>The colon is part of the body’s digestive system. The digestive system removes and processes nutrients (vitamins, minerals, carbohydrates, fats, proteins, and water) from foods and helps pass waste material out of the body. The digestive system is made up of the esophagus, stomach, and the small and large intestines. The first 6 feet of the large intestine are called the large bowel or colon. The last 6 inches are the rectum and the anal canal. The anal canal ends at the anus (the opening of the large intestine to the outside of the body).»
«There are four grades of common brain tumors as in other cancers:<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> Grade I: Pilocytic Astrocytoma<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> Grade II: Low-grade Astrocytoma<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> Grade III: Anaplastic Astrocytoma<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> Grade IV: Glioblastoma (GBM)</p><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> <p>Grade I tumors have slowed growth,<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> Grade II tumors are also slow growing and while they have a low risk of metastasizing to other areas of the body,</p><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> <p>Grade III tumors grow faster than grades I and II,<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> Grade IV tumors are the most invasive of all brain tumors and commonly spread to other parts of the body.» «Liver cancer refers to the growth of malignant tumors in liver tissue. Cancer that starts in the liver is called primary liver cancer, or hepatocellular carcinoma (HCC). Cancer that spreads to the liver from another organ is called metastatic liver cancer.<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> About Chemotherapy: Although chemotherapy cannot cure liver cancer, a new technique called transarterial chemoembolization may help prolong life for liver cancer patients. In this procedure, chemotherapy drugs are injected into the blood vessels that feed the tumors. This delivers a high dose of chemotherapy to the tumor while decreasing the flow of blood that feeds the tumor.<br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /><br /> About Radiation therapy: In some cases, doctors may try to reduce the size or slow the growth of liver cancer with radiation, or high-energy x-rays. Traditional radiation therapy also destroys healthy liver tissue, so doctors are experimenting with new techniques that deliver the radiation with higher precision.»




Conventional cancer treatments roughly cost $ 100,000. Alternative methods cost much less, while their effect is much higher.

That is why more and more people are seeking for alternative ways of treating cancer.
Below we describe several therapies to treat cancer with bicarbonate of soda, which have helped hundreds of people.
However, it is important to understand that cancer is a serious disease, and that such treatment necessarily must work under the supervision of an alternative experienced physician.
Therapy with baking soda (by Dr. Simoncini)
Dr.Simoncini,an  Italian oncologist recommends the use of baking soda with no aluminium additives or pharmaceutical baking soda in the treatment of cancer.
How does the therapy work: sodium bicarbonate drastically increases the alkalinity of the blood, which destroys the candida (which according to the theory dr.Simonicini is the causer of cancer).
Method of treating
In cases of cancer of the stomach, colon, rectal and oral cavity:
Take one teaspoon of baking soda in the morning and one in the evening with a glass of water, during one month. After that, the cancer should disappear.

worth-tryingdetailed-cancer-therapy-with-baking-sodaworth-tryingdetailed-cancer-therapy-with-baking-soda 1

Do not use this therapy for more than 3-4 weeks!
However, in most cases, the therapy by dr.Simoncini requests a medical assistance, in the form of injections or intravenous therapy.
For intravenous therapy:

500 ml of a 5% solution of baking soda is given directly into the vein, every day. The treatment should last for 6 days, then a break of 6 days is made. So you need to continue until you get a total of 24 infusions. Then check whether the cancer has retired.
Therapy with baking soda and maple syrup by dr. Jim Kelmun
Dr. Jim Kelmun is a conventional medicine doctor. However, he had his own special recipe for the treatment of cancer, which he shared among people suffering from cancer, who were discharged from hospitals to die at home. Surprisingly, most of them were healed of cancer and lived for many years afterwards.
“Other doctors have told me that I have less than 6 months to live. But Dr. Jim gave me this recipe and the cancer had disappeared in a few months, which was confirmed by medicals recordings. “- Ian Roadhouse, a farmer
The idea of mixing baking soda with maple syrup may seem ridiculous and paradoxical, since cancer cells feed on sugar.
However, in this case, the sugar acts in a different manner. Cancer cells fail to use sugar for growth, as soda immediately kills them. In this case, maple syrup operates in such a way that it increases the blood glucose level, in order to directly inject soda into the cells.
It is assumed that therapy with bicarbonate of soda and maple syrup acts like chemotherapy, killing cancer cells, but without any harm to the organism.
According to the testimonies of many cured, this therapy is simple, effective and can be combined with other natural ways to treat cancer. Again, note that the therapy should be administered under the supervision of alternative doctors.
Procedure:
  •  Mix one part baking soda with three parts maple syrup
  • Heat and stir in a very low heat for 10 minutes
  • - Take 3 teaspoons a day for 1-2 months
  • - Avoid meat, sugar and white flour during the therapy
How does the baking soda work?
Baking soda (wothout aluminum) is a safe, effective and inexpensive way of treating cancer. Soda drastically increases the alkalinity of the body, as it submits more oxygen to the cancer cells than they can handle.
The fact is that cancer cells can not survive in conditions of high oxygen levels in the blood. Studies have already confirmed that soda really affects the PH balance of cancer cells.
“The treatment with sodium bicarbonate can be carried out orally, via aerosol, intravenously, or through a catheter, to be able to directly act on cancer” – claims Tullio Simoncini. “Such therapy may be effective in treating many tumors, but other serious types of tumors – such as cancers of the brain or bones – unfortunately, remain intacted by the therapy.”




Every Cancer Can be Cured in Weeks explains Dr. Leonard Coldwell
https://www.youtube.com/watch?v=DgbdNNfotwM

Dr. Leonard Coldwell states that every cancer can be cured within 16 weeks. Dr. Coldwell states how that’s possible in this video. He recommends using natural cancer cures as opposed to traditional cancer treatments..








Simoncini therapy

img-300-tullio-simonciniDr. Simoncini, an oncologist in Rome, Italy has pioneered sodium bicarbonate (NaHCO3) therapy as a means to treat cancer. The fundamental theory behind this treatment lies in the fact that, despite a number of variable factors, the formation and spreading of tumors is simply the result of the presence of a fungus.
Sodium bicarbonate, unlike other anti-fungal remedies to which the fungus can become immune, is extremely diffusible and retains its ability to penetrate the tumor, due to the speed at which the sodium bicarbonate disintegrates the tumor. This speed makes fungi’s adaptability impossible, rendering it defenseless.
300-catheterSelective arteriography
The sodium bicarbonate solution is administered directly on the tumor, if possible. Otherwise, it can be administered by selective arteriography, which basically means selecting specific arteries through which the solution is administered, which subsequently dissolves the tumor.
https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTBmONRlOAKhY_RJydeYMKU0KjiBuS8dkmTlGL09jmgTDn1iGgKfw&reload=on
Selective arteriography represents a very powerful anti-fungal weapon that is painless, leaves no after effects, and has very low risks. It is possible to reach almost all organs with a sodium bicarbonate solution, resulting in treatment that is harmless, fast, and effective.
http://www.whale.to/a/555966_10151432472477332_1558331047_n.jpg



Dr. Huber’s intravenous nutrient cancer treatment

Dr. Tullio Simoncini is a medical doctor in Italy who has done more than anyone to explore the uses of sodium bicarbonate (baking soda) as an alkaline therapy against cancer. It is known that cancer creates and favors an acid environment and because of this, Dr. Simoncini and others have used baking soda as an alkaline therapeutic agent.
The way that acidity seems to protect cancer is not fully understood. It seems that cytotoxic T-cells, which may attack cancer cells under normal conditions, are inactivated in an acid extracellular fluid. Also, the type of acidity that cancer produces, i.e., lactic acid, stimulates vascular endothelial growth factor and angiogenesis. This is like a highway project, which enables a tumor to build the blood vessels that it needs to bring the nutrients for it to survive. So the tumor creates an environment in which it can then exist comfortably.

Baking Soda’s Alkalinity Fights Cancer’s Acidity
At a pH of about 10, sodium bicarbonate is an antidote to this acidity. It can be used clinically in sterile, intravenous form. This is a liquid, sterile baking soda. The sodium bicarbonate cancer treatment (NaHCO3) is well-tolerated, even with frequent repeated dosing.
As baking soda, we will often recommend that our cancer patients take ¼ to ½ teaspoonful in water orally a few times per day as an adjunct to our therapies. This is not suitable for everybody, and may have repercussions in various organ systems if taken to excess. We are not advising anyone to do this unless they have been a patient at our clinic, and we recommend it to specific individuals. Also, there is risk of aluminum contamination with some available brands of baking soda, so one must be cautious with this.
An important part of our intravenous therapies against cancer is sterile, pure, intravenous baking soda. This is one of numerous anti-cancer nutrients that we use in our intravenous infusions.
A Concurrence Between Cancer And Candida

Earlier researchers have found a concurrence between cancer and candida. In Dr. Simoncini’s book, Cancer is a Fungus he notes some similarities between the two. Primarily, both are intractable diseases, each very hard to get rid of. Dr. Simoncini notes that each forms a solid mass of low penetrability, unlike the dispersed forms of bacterial and viral infections in the body or body fluids. Dr. Simoncini notes the problem of surface area in addressing these infections. Whereas bacterial and viral infections are dispersed in the solutions of bodily compartments, and likewise, antibiotics and other anti-microbials dispersed in the same solutions have access to each microbe.
A solid mass on the other hand, is approached by one of two routes: either the most superficial layer of the outer surface, or by way of any blood vessels that course through it.
In the case of a neoplasm, the approach of approximating the most superficial layer has the effect of challenging the survival of the cancer only enough to induce the genetic changes that make the tumor more resilient to further assault by the same or similar agents.
Therefore, a productive route to the core of the cancer, a more threatening assault on its survival, is by way of the bloodstream.

Is Cancer A Fungus?
As for whether cancer is fundamentally a kind of fungus, the jury is still out. However, it is useful to know that not only does sodium bicarbonate (baking soda) disrupt the comfortable environment of tumors, but it also has anti-fungal effect.






G. Edward Griffin – The Collectivist Conspiracy
https://www.youtube.com/watch?v=jAdu0N1-tvU

In this exclusive 80 minute video interview, legendary conspiracy author G. Edward Griffin explains how his research, which spans no less than 5 decades, has revealed a banking elite obsessed with enforcing a world government under a collectivist model that will crush individualism and eventually institute martial law as a response to the inevitable backlash that will be generated as a result of a fundamental re-shaping of society.
Griffin discusses the similarities between the extreme left and the extreme right in the false political paradigm and how this highlights a recurring theme – collectivism. Collectivism is the opposite of individualism and believes that the interests of the individual must be sacrificed for the greater good of the greater number, explains Griffin, uniting the doctrines of communism and fascism. Both the Republican and Democrat parties in the United States are committed to advancing collectivism and this is why the same policies are followed no matter who is voted in to the White House.
“All collectivist systems eventually deteriorate into a police state because that’s the only way you can hold it together,” warns Griffin.
Carroll Quigley, Georgetown University Professor and mentor to former president Bill Clinton, explained in his books Tragedy and Hope and The Anglo-American Establishment, how the elite maintained a silent dictatorship while fooling people into thinking they had political freedom, by creating squabbles between the two parties in terms of slogans and leadership, while all the time controlling both from the top down and pursuing the same agenda. Griffin documents how the Tea Party, after its beginnings as a grass roots movement, was later hijacked by the Republicans through the likes of Sarah Palin and Glenn Beck.
Pointing out how Republicans and Democrats agree on the most important topics, such as US foreign policy, endless wars in the Middle East, and the dominance of the private banking system over the economy, Griffin lays out how the left-right hoax is used to steer the destiny of America.
Griffin also talks at length on a myriad of other important subjects, such as the move towards a Chinese-style censored Internet, the demonization of the John Birch Society as a racist extremist group, the Hegelian dialectic, the power of tax-exempt foundations and the Council on Foreign Relations, the movement towards world government, and the question of whether the elite are really worried about the growing awareness of their agenda amongst Americans..





 

David Icke's Masterwork!!!!!!!! 2014!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! HD

https://www.youtube.com/watch?v=xpimTtJcbL0


A World Without Cancer — the Story of Vitamin B-17 by G. Edward Griffin
https://www.youtube.com/watch?v=d0PkVTYKNos

This 1974 documentary by G. Edward Griffin explains the hypothesis that cancer is a “deficiency disease” that is brought about by the absence of Nitrilocides from Vitamin B-17 in people’s diets, and it shows evidence that a related medical treatment known as Laetrile is able to often cure cancers that have already started. Various issues are discussed including an explanation of the theory, evidence of the treatment being effective including case histories, and an explanation of ulterior motives causing the medical establishment to inappropriately be opposed to such treatment..






Stage 4 Cancer Gone With Baking Soda Treatment

Stage 4 Cancer Gone With Baking Soda Treatment


The Use of Baking Soda in Oncology
Dr. Tullio Simoncini, an Italian oncologist, regularly treats his cancer patients with baking soda. In his experience, oral, intravenous and aerosol delivery of sodium bicarbonate are effective in treatment of breast and prostate cancers as well as other types of cancer except for brain cancer.
Although Dr. Simoncini believes oral sodium bicarbonate is most appropriate for cancers affecting the digestive tract, other oncologists and cancer patients such as Vernon have proven that oral sodium bicarbonate can indeed effectively treat cancer affecting deep-seated organs.
Dr. Sircus also recommends oral administration of baking soda. Many of his patients debate whether to mix it with maple syrup, molasses, honey, water or any other beverage. Since normal cells are starved in cancer patients, the oncologist recommends healthy energy sources such as honey, black strap molasses and maple syrup.
Dr. Simoncini, on the other hand, gives glucose intravenously along with sodium bicarbonate for the same purpose.
The Baking Soda Formula for Cancer
To make the baking soda natural cancer remedy at home, you need maple syrup, molasses or honey to go along with the baking soda.
In Dr. Sircus’ book, he documented how one patient used baking soda and blackstrap molasses to fight the prostate cancer that had metastasized to his bones. On the first day, the patient mixed 1 teaspoon of baking soda with 1 teaspoon of molasses in a cup of water.
He took this for another 3 days after which his saliva pH read 7.0 and his urine pH read 7.5.
Encouraged by these results, the patient took the solution 2 times on day 5 instead of once daily. And from day 6 – 10, he took 2 teaspoons each of baking soda and molasses twice daily.
By the 10th day, the patient’s pH had risen to 8.5 and the only side effects experienced were headaches and night sweat (similar to cesium therapy).
The next day, the patient had a bone scan and too other medical tests. His results showed that his PSA (prostate-specific antigen, the protein used to determine the severity of prostate enlargement and prostate cancer) level was down from 22.3 at the point of diagnosis to 0.1.
Another baking soda formula recommends mixing 90 teaspoons of maple syrup with 30 teaspoons of baking soda.
To do this, the maple syrup must be heated to become less viscous. Then the baking syrup is added and stirred for 5 minutes until it is fully dissolved.
This preparation should provide about 10-day worth of the baking soda remedy. 5 – 7 teaspoons per day is the recommended dose for cancer patients.
Care should be taken when using the baking soda remedy to treat cancer. This is because sustaining a high pH level can itself cause metabolic alkalosis and electrolyte imbalance. These can result in edema and also affect the heart and blood pressure.

Source: http://drleonardcoldwell.com/2013/11/01/stage-4-cancer-gone-with-baking-soda-treatment/comment-page-1/


 


World's Top Doctor! How to Heal Cancer, Cure Disease and More! (Dr. Leonard Coldwell) 

 https://www.youtube.com/watch?v=DOWCLS7OutA



 



How to treat cancer - Cancer is Fungus - Dr Tullio Simoncini 

 https://www.youtube.com/watch?v=Jfgx7Wy_MdU

 Dr. Simoncini, an oncologist in Rome, Italy has pioneered sodium bicarbonate (NaHCO3) therapy as a means to treat cancer. The fundamental theory behind this treatment lies in the fact that, despite a number of variable factors, the formation and spreading of tumors is simply the result of the presence of a fungus.


 



Baking Soda Cancer Studies and pH Medicine
Dr. Mark Pagel, baking soda and cancer researcher.
University of Arizona Cancer Center member Dr. Mark Pagel will receive a $2 million grant from the National Institutes of Health to study the effectiveness of personalized baking soda cancer treatment for breast cancer. In other words, clinical trials on the use of oral baking soda (sodium bicarbonate) for breast cancer treatments are about to start![1] Obviously there are people in the know who have understood that sodium bicarbonate, that same stuff that can save a person’s life in the emergency room in a heartbeat, is a primary cancer treatment option of the safest and most effective kind.
Of course I feel vindicated for everything I wrote in Sodium Bicarbonate – Rich Man’s Poor Man’s Cancer Treatment, which still stands as the only full medical review on the subject of using simple baking soda in the practice of medicine. When taken orally with water, especially water with high magnesium content, and when used transdermally in medicinal baths, sodium bicarbonate becomes a first-line medicinal for the treatment of cancer, kidney disease, diabetes, influenza and even the common cold. It is also a powerful buffer against radiation exposure, so everyone should be up to speed on its use. Everybody’s physiology is under heavy nuclear attack from strong radioactive winds that are circling the northern hemisphere.
Actually it is no surprise that a University of Arizona researcher received this grant because there has been cancer research going on for years there. Dr. Robert J. Gillies and his colleagues have already demonstrated that pre-treatment of mice with baking soda results in the alkalinization of the area around tumors. The same researchers reported that bicarbonate increases tumor pH and also inhibits spontaneous metastases in mice with breast cancer.[2] It also reduces the rate of lymph node involvement.
I recently published about fungal infections, and breast cancer has been found to be associated with increased frequency of mold-fermented cheese consumption.[3] Fungi produce toxic metabolites called mycotoxins[4] that can cause cancer. Aflatoxin is a mycotoxin with carcinogenic potency that is found in inferior peanut butter and other nut and dairy products. Researchers in 1993 examined human breast cancer tissue and found significant carcinogenic aflatoxin within the cancer tissue implicating aflatoxin and thus fungus as a cause of breast cancer.[5]
The pH level of our internal fluids affects every cell in our body. Chronic over-acidity corrodes body tissue, and if left unchecked will interrupt all cellular activities and functions. In other words, over-acidity interferes with life itself. It is at the root of cancer.
Sodium bicarbonate medical treatments are the time honored method to “speed up” the return of the body’s bicarbonate levels to normal. Sodium bicarbonate happens to be one of our most useful medicines as it treats the basic acid-alkaline axis of human physiology.
Baking Soda and PH Medicine
The pH of our tissues and body fluids is crucial and central because it affects and mirrors the state of our health or our inner cleanliness. The closer the pH is to 7.35-7.45, the higher our level of health and wellbeing. Staying within this range dramatically increases our ability to resist acute illnesses like colds and flues as well as the onset of cancer and other diseases. Keeping our pH within a healthy range also involves necessary lifestyle and dietary changes that will protect us over the long term while the use of sodium bicarbonate gives us a jump-start toward increased alkalinity.
The pH scale is like a thermometer showing increases and decreases in the acid and alkaline content of fluids. Deviations above or below a 7.35-7.45 pH range in the tightly controlled blood can signal potentially serious and dangerous symptoms or states of disease. When the body can no longer effectively neutralize and eliminate the acids, it relocates them within the body’s extra-cellular fluids and connective tissue cells directly compromising cellular integrity. Conversely when the body becomes too alkaline from too much bicarbonate in the blood, metabolic alkalosis occurs, which can lead to severe consequences if not corrected quickly.[6]
Jon Barron presents a way of looking at pH that opens up one of the major benefits of alkaline water:
Hydrogen ions tie up oxygen. That means that the more acid a liquid is, the less available the oxygen in it. Every cell in our body requires oxygen for life and to maintain optimum health. Combine that with what we know about hydrogen ions and we see that the more acid the blood (the lower its pH), the less oxygen is available for use by the cells. Without going into a discussion of the chemistry involved, just understand that it’s the same mechanism involved when acid rain “kills” a lake. The fish literally suffocate to death because the acid in the lake “binds up” all of the available oxygen. It’s not that the oxygen has gone anywhere; it’s just no longer available. Conversely, if you raise the pH of the lake (make it more alkaline), oxygen is now available and the lake comes back to life. Incidentally, it’s worth noting that cancer is related to an acid environment (lack of oxygen)—the higher the pH (the more oxygen present in the cells of the body), the harder it is for cancer to thrive.
Understanding this is important for two reasons: (1) it reveals one of the primary benefits of alkaline water—more “available” oxygen in the system and (2) it explains why alkaline water helps fight cancer.
The ocean, the mother of all life, has an average pH of about 8.1. The ideal pH for blood sits at about 7.4, slightly alkaline—not acidic. – Jon Barron
Barron concludes:
If you’re eating well and living cleanly, then yes, you want to drink water with a naturally occurring pH only slightly above neutral. However, if you are eating the typical Western diet, high in meat, grains, sodas, and sugars that acidify the body, then you have a different problem. Your pH balance is now so far out of normal that you must go beyond normal in the other direction to counter it. My recommendation for daily drinking water pH is about 7.5-8—depending on how acid forming your diet is. Long-term consumption of higher pH water should be reserved for special circumstances. The most famous mountain waters in the world, waters renowned for their healing properties, are highly alkaline. I’m referring to the waters coming down from the Himalayas, and specifically to the waters of the Hunza Valley, which have a pH that runs between 9 and 11.
One does not have to be a doctor to practice pH medicine. Every practitioner of the healing arts and every mother and father needs to understand how to use sodium bicarbonate. Bicarbonate deficiency is a real problem that deepens with age so it really does pay to understand and appreciate what baking soda is all about.



One Nation Under Drugs – Why I Abandoned The Pharmaceutical Industry

As a medicinal chemist, I ignored my suspicion that an insidious and deliberate push to get each and every American hooked on drugs, while at the same time bankrupting them, existed between Big Pharma and the Food and Drug Administration (FDA). I enjoyed my work. Drug design paid well and kept me comfortably isolated in a high-tech lab, fully equipped to help me bend and twist matter at will. The last thing I wanted to think of was a plot designed to sabotage health and wealth—while causing untold ecological damage—using my chemistry skills. But over time, experience confirmed my suspicion as fact and revealed something even scarier.

Deadly Profiteering

My passion for drug design arose from the miracle of emergency medicine, one of humankind’s greatest scientific achievements. Sadly though, medicine is no longer exclusive to emergency use. Today, outside of emergency medicine, it’s being used in a deadly game of profiteering, as heavily documented in my latest book, Over-The-Counter Natural Cures. Herein lies a story of deceit and a chemist’s abandonment of modern medicine.
My doubts about modern medicine began while I was employed by Eli Lilly to design a new generation of Hormone Replacement Therapy (HRT) drugs, a class which includes tamoxifen and raloxifene. Initially, they were thought to block estrogen receptors and thereby halt breast cancer. As time progressed, it was learned that they were also capable of activating estrogen receptors and boosting cancer growth. The Journal of the American Medical Association recognized this trend and published, “Our data add to the growing body of evidence that recent long-term use of HRT is associated with an increased risk of breast cancer and that such use may be related particularly to lobular tumors.”
My task was made clear: Design HRT ‘knock-offs’ that are effective without causing cancer. My attempt to design safer alternatives began with small alterations to the two-dimensional structure of tamoxifen. It was unsuccessful. All chemical cousins acted as cancer fertilizer and after one year, the project was ended. Access to tamoxifen and other HRT meds however, was not. Despite its ability to inflame cancer, tamoxifen continued to be used as the Gold-Standard in breast cancer treatment. As a young naïve chemist, I was determined to learn how such a dangerous drug could get through the prestigious FDA approval process.

Checkbook Science

Tamoxifen was developed by British company Imperial Chemical Industries (ICI), whose pharmaceutical division was later spun off as Astra Zeneca. Knowing that “demand drives drug approval,” ICI established—in partnership with the American Cancer Society–National Breast Cancer Awareness Month!
Fueled by fear, women worldwide began pushing for more choices in cancer drugs, and in Big Pharma language, that means more drug approvals. Tamoxifen demand was successfully created and expanded every subsequent year thanks to ICI’s self-serving pink ribbon campaign. But, how did tamoxifen sail past the protective blood-brain barrier of the FDA? A quick lesson in statistical contortionism shows how.
Just like chemists manipulate the properties of matter, Big Pharma manipulates studies using “checkbook science.” This allows them to pay for the design and interpretation of clinical trials. Tamoxifen studies were conveniently stopped at five years, the minimum amount of time required for cancer to develop. This successfully hid its cancer causing problem. But just like their pink campaigns, there’s more stink.
In 1992, tamoxifen evangelist Dr. Bernard Fisher, working for the National Cancer Institute (NCI), received $68 million in federal money to assess whether the drug could prevent breast cancer. In an effort to make tamoxifen appear safe and effective, Fisher failed to report falsified data and enrollment fraud to the NCI, casting further stench over the study and resulting in his termination as director. The smoke and mirrors showed that tamoxifen reduced breast cancer by 50%. In reality, it was an insignificant 1.3% absolute difference.
Checkbook science isn’t illegal by FDA standards. It’s been going on for over 20 years. Known as the Bayh-Dole Act, US law was amended in 1980 to permit flagrant conflicts of interest, ones that allow the industry to design drug trials and hire experts to conjure up favorable results at will.
Once demand was created, and checkbook science in place, the FDA only needed one study to approve tamoxifen in record time–30 days. They did this by hiring advisors with Big Pharma financial ties to sit on its review committee. Failing to do their homework, only ten percent of the case reports from women enrolled in the tamoxifen trials were reviewed by the committee. But, most alarming to me as a chemist, it was still given a green light as a preventive cancer treatment for healthy women!
Aiming for wealth, not health, Big Pharma hit the financial bull’s eye. As the Gold-Standard for breast cancer treatment today, generic tamoxifen rakes in billions every year with few noticing its “little cancer problem,” as it became known in our lab.

Drug Lobbying – Buying the US Govt.

I thought I was getting paid well as a new drug chemist; I was driving a brand new PT Cruiser (which my wife hated), had $15,000 in stock options and was offered a $10,000 incentive to buy a new house. Heck, if I was really good, I would get a $4,500 dollar raise after a year, which equated to a weekly burrito at Chipotle, with guacamole (which is extra), Mountain Dew included. A closer look at the real drug profits however, revealed I wasn’t even making pennies on the pharmaceutical dollar and neither were the biology researchers.
Obscene amounts of drug profits were going to the pharmaceutical titans, their shareholders—and even to the FDA. That’s right, rather than being funded solely by taxpayers, our drug administration is being paid by the very industry it’s supposed to regulate. This is legal—courtesy of the Prescription Drug User Fee Act. Today, the Center for Drug Evaluation and Research at the FDA is dependent on drug companies for nearly half of its funding.
Drug lobbying is another slimy practice that greases the “FDA revolving door,” and blurs the line between the drug industry and the US government. According to a report by the Center for Public Integrity, congressmen are outnumbered two to one by lobbyists for the pharmaceutical industry. And many are later put onto the government payroll and vice versa. Total pharmaceutical lobbying in 2009 came to a whopping $267,893,947, enough to feed 502 million starving African children. Instead, it pays to grease the drug approval pipeline via 450 lobbying organizations, 1,743 lobbyists, and 1,113 revolvers (congress and senior congressional staffers who revolve in and out of the private and public sectors).

Medical Ghostwriting

Doctors can’t keep up with safety and efficacy of tamoxifen or any other drugs being used today. But this hasn’t changed their prescribing habits. Medical ghostwriting, the slimy practice of hiring PhD’s to crank out drug reports that hype benefits and hide negative side effects, has successfully brainwashed most physicians into thinking that “the benefits of drugs outweigh risks.”
Once completed, drug companies recruit doctors to put their names on the reports as authors. These reports are then published in respected medical journals. The dangling carrots for this deceitful practice are money and prestige. Ghostwriters earn up to $20,000 per report and doctors receive the acclaim of being published. Ultimately, patients get bad drugs disguised as good medicine resulting in carnage like the Vioxx™ body count–88,000 people died from taking “the safest pain killer,” as it was lauded in ghost written articles..

Source: http://thepeopleschemist.com/one-nation-under-drugs-why-i-abandoned-the-pharmaceutical-industry/



Dr. Peter Glidden talks about the incredibly low success rate for chemotherapy as a cancer treatment
“To sell chemotherapy as a “therapy” is most likely the biggest deceit in the history of medicine. Whoever masterminded this chemo-torture deserves a monument in hell.”
Dr. med. Ryke Geerd Hamer

Cancer patient after 5 years of Chemo and 120 radiation treatments
(Globe and Mail,
March 13, 2004)



Have you ever seen a chemotherapy room in a hospital? I hope you haven’t. It’s death row. If you were to lift her gown, you would see that the woman’s arm makes a heroin addict’s arm look attractive. There are so many attachments. What you have here is a situation where the woman is first tortured and then dies. Why? Because this is what is required by law. If doctors don’t stick to standard procedure, the consequences are that they could lose their livelihood, their reputation, and face ruin. So they are obliged to repeat a failed experiment over and over again. Josephine had chemotherapy and a gigantic operation and every procedure you can imagine; every ‘oscopy’ there is. Grotesque. Medieval.”  (Lord Saatchi after the death of his wife, novelist Josephine Hart. The Telegraph, April 28, 2013).



The Contribution of Cytotoxic Chemotherapyto 5-Year Survival in Adult MalignanciesClinical Oncology (2004)
The authors of this study found that the contribution of chemotherapy to 5-year survival in adults was 2.3 percent in Australia, and 2.1 percent in the USA. They emphasize that, for reasons explained in detail in the study, these figures “should be regarded as the upper limit of effectiveness” (click on either image shown below to see the details).



Food - The Ultimate Secret Exposed full version 

 https://www.youtube.com/watch?v=WMwXlikoFrM

Alex Jones addresses one of the darkest modes of power the globalists have used to control the population– food. The adulteration of the planet’s staple crops, genetically-altered species and intentionally-altered water, food and air all amount to a Eugenics operation to weaken the masses and achieve full spectrum domination.
People the world over, but especially in the United States are under chemical attack. Deadly and dangerous toxins ranging from Aspartame to Fluoride, GMO, Mercury-tainting, pesticides, cross-species chimeras, plastic compounds in chicken, high fructose corn syrup, cloned meat, rBGH and new aggressive GM species of salmon have all entered into our diets and environments– whether we want it or not.
Many of these substances knowingly cause or are linked with sterility, low birth weight, miscarriages, smaller or deformed offspring, as well as organ failure, cancer, brain tumors and Death itself, what you DON’T know about on your grocery shelves can hurt you. Further, Alex demonstrates that a pattern of buried studies, fraudulent statistics and a will reduce global population all point to the deliberate criminal poisoning of the food and water supply.
Suffer no fools and warn those you love about need to stop their food from being used as a Depopulation-weapon against us all. Please share this important video with everyone, so the truth about these substances can be known..


 


David Icke: One of the Most Corrupt Industries on Earth - the Cancer Industry 

 https://www.youtube.com/watch?v=wqhsP5UdtLE

 David Icke: One of the Most Corrupt Industries on Earth - the Cancer Industry, plus Big Pharma, Bilderberg, Google, Wembley And Much Else




(Official Movie) THRIVE: What On Earth Will It Take?
 https://www.youtube.com/watch?v=lEV5AFFcZ-s

 Film Synopsis: THRIVE is an unconventional documentary that lifts the veil on what’s REALLY going on in our world by following the money upstream — uncovering the global consolidation of power in nearly every aspect of our lives. Weaving together breakthroughs in science, consciousness and activism, THRIVE offers real solutions, empowering us with unprecedented and bold strategies for reclaiming our lives and our future..



 


 

Le site Web du Dr. Simoncini : http://www.cancerfungus.com/en/

Simoncini Cancer Therapy - treat cancer as fungus

a revolutionairy therapy in the treatment of cancer

dr. Tullio Simoncini

dr tullio simoncini
telephone (+39) 335294480
email t.simoncini@alice.it

Translated content

The information about the Simoncini Cancer Therapy has been translated in many languages.
United-States Slovenia Netherlands Italy China Brazil Hungary France Spain 

Subtitled video’s

Germany Russia Poland
 
Cancer is the most important problem in medicine, not only because of its size, but especially because of the long symptomatological line that comes with this disease, especially in its more advanced phases, and the state of extreme psychological suffering which both the patient and their relatives are victims of.
It is no coincidence that the American president Richard Nixon in far-off 1971 proclaimed a real war against the “disease of the century”. Since then, this war has absorbed, worldwide, a quantity of economic, scientific and human resources which exceeds the limit of any imagination, but the results – it is useless to hide it – are a failure. Apart from the continuously renewed commitments, the repeated promises, and the supposedly miraculous most recent findings, there is very little that is concrete: the cause of cancer is and remains unknown.

Cancer and fungus

After many years research I have come to the conclusion that cancer is an infection and actually a fungal infection.
I have never believed that genetics lies behind the occurrence of cancer. I came to this conclusion, and long-term research and successful results support my theory that cancer is caused by a fungus, in particular the Candida fungus in all its variants.

Candida Albicans

fungus-1

Candida causes fungal infections and tumors in man. It is always Candida because all other fungi are family of Candida.
The fungi that threaten people may differ by about 2 to 5 percent. Fungi must have the same genetic structure in order to be able to attack the human kind. The variants depend on the difference in human tissues. But it is always a Candida fungus that causes tumors in humans.
Fungal infections have been known for years. The Candida fungus is always found in patients. This type of fungus is found in about 97 to 98% of cases. All research points to the presence of the Candida fungus. What matters is the correct interpretation.
What is important is the correct interpretation. Candida in cancer patients is usually interpreted as a consequence of the weakening and of the exhaustion of the organism because of the new and abnormal growth.
It is not correct to think that the cancer comes first, and then the Candida. My supposition is that the Candida is present first, penetrates the organism and causes the tumor. The Candida fungus is already there. So candida is not a post hoc but an ante hoc cause.

Skin cancer and psoriasis

In the case of skin cancer and psoriasis I have developed a different protocol. I hereby do not use Sodium bicarbonate, but kill the fungus with iodine tincture in a solution of 7%. Using this protocol, good results are achieved with topical cancers. When the cancer is based deeper in the tissue, injections of sodium bicarbonate around the cancer could be neccessary.

Le site Web du Dr. Simoncini : http://www.cancerfungus.com/en/







No comments:

Post a Comment